1655 cm Monin Jacques – Henry Antoinette

source: AD21 4E2 art. 2845

Au nom de Dieu amen lan de grace mil six
cent cinquante cinq le vingt huistiesme jour
du mois de juillet, avant midy. Pardevant moy
Vienot Martenet notaire tabellion royal gardenottes
hereditaire résidant a pontailler et en la presence
des tesmoings en fin nommés, ont comparus en leur
personne Jacques Monin fils de furent Claude Monin
vivant laboureur à Flammerans et de
Gilette Robardet d’une part. Et Antoinette Henry
fille de furent Claude Henry et Blaize Roux
… … … d’autre part. Lesquelles partyes
suffisament agée néanmoings des autorités
voulloir et consentement de leurs parents et amis
au bas nommés de leur bon gray
… franche et liberalle volonté, ont
fait et font entre elles les traité consentement
et alliance de mariage qui suivent.
A seavoir que lesdits Jacques Monin et
Anthoinette Henry seront unis conjoints et associés
par foy et loyal mariage suivant et conformement
a la coustume généralle de ce pays et Duché de Bourgogne.
Quest par moitié meubles et acquets quils ont
auront acqueront pendant et constant la
société de leur futur mariage.
Sera douhée ladite future espouze sur les
biens de son futur espoux d’ung douhaire divis
de la somme de quatre vingt livres pour

une fois seulement et ou … que ledit
douhaire divis excedast le douhaire coutumier
ledit futur espoux en consideration du futur mariage il
sy tant que besoing avoir sy fait donation
entre vif a sadite future espouze nonobtant
la coustume disant au contraire dont ils renoncent
par …/ Et promet de la faire insinuer dans les
temps de l’ordonance a peyne d’interest et despens.
En faveur dudit futur mariage ledit futur espoux
donnera des bagues et joyaux nuptiaux a sadicte future
espouze pour la … et solemnisation de leurs futures nopces
jusque a la somme de trente livres.
Se marient seullement lesdits futurs espoux et espouze pour tout
et chacun leurs biens quils ont provenant de leurs
gains et espargnes et pour tout et chacun succession
directes et collateralles pour y participer le cas
… besoing en droict soy.
Si a eu …. quelque débits et …. par
lesdites paryes au paravant outre il est expressement
stipulé que chacung payera la sienne, sans que les
biens de lung puissent etre vendue ny discuté
vers les débits de lautre ainsi se prendront
sur les biens propres de celuy ou celle qui les
aura crée.
Advenant le décès de lung ou lautre maries comme
cy sait la future espouze qui survivrait son futur espoux
aura preciput et avant tout partage un lit garny
habillement servant a sa personne avec lesdicts joyaux ou pour
iceux la dite somme de quarante livres a son choix.

En pareil cas sy cest ledit futur
espoux qui survi sa future espouze.
Aura et emportera aussy aura preciput
et avant tout partage un lict garny
habillement servant a sa personne et
ses armes et bastons de guerre, avec
les bagues et joyaux ou pour iceux
joyaux ladite somme de trente
livres a son choix.
Sil ce vend et alliene pendant la
société des futurs mariés quelques
biens … a eux appartenant les
… et … seront remplaces
en mesme nature dantien au profit de
celuy ou celle duquel il proviendrait
et au deffault desits remploy seront repris
sur les plus claires biens de la communion
et avant tout partage.
Se reservant les futurs mariés le pouvoir
et puissance de faire et passer entre eux
tout traité et donnation lun au

proffit de lautre de tout ungs leurs
biens ou de prortion diceux ainsy quils
desireront nonobtant la coutume disant
au contraire a laquelle ils ont renoncés
… pour ce regard/
Le surplus au condition du présent
traicté qui … sont exprimé et icelluy
…… suivant se …
a ladite coustume.
Et ces choses ainsy faites traitées et accordées
les partyes ont déclarés estre contant et
daccord et promettent respecter …
suffisament et effectuer chacung en droict
… la coutume cy dessus sans naller?
… … au contraire, …….
en face de ste eglise pour y recevoir
la bénédiction nuptialle le plustot que
faire se pouroit a peyne d’interets
et despens, a sa sureté de quoy ils
y ont … et obligé leurs
biens meubles et immeubles …
…. devant la cour de a Chancellerie

du Duché de Bourgogne et cour royalle.
Pardevant a toute chose a eu contraire
faict et passé en la rue St
Jean dudit Pontailler demeurance de honorable
François Morisot marchand et … audit
lieu, cousin germain de ladite future espouze
la presence dudit Morizot, Pierre Monin
frère dudit futur espoux, Jacques Robardet
son oncle, honnorable Jean Ponteney
son parant et allié, honorable Maurice
Blondel cousin de ladite future espouse
et Anthoine Robinet … … St Jean
… … … sachant
signer et donc soubsigné avec moy ledit notaire
et quant aux parents ont déclarés ne
savoir signer requis et … .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.