1667 cm Borthon Claude – Fourney Jacquette

source: AD21 4E20 art. 65

Au nom de notre seigneur amen lan
de lincarnation diceluy courant mil six cent
soixante sept le quatriesme de janvier au
lieu de Flammerans pardevant Moy Claude
Carpet notaire tabellion roial et gardenottes hereditaire
residant a Auxonne soussigné en présence des
tesmoings en fin nommés Ont comparus
en leur personne Claude Borthon natif
du Daulphiné demeurant depuis environ
douze ans audit Flammerans, fils de Joseph Borthon
du corps de Jehanne sa veuve, suffisament
agé pour contracté mariage dune part. Jacquette
Fourney fille de Jean Fourney laboureur audit
Flammerans du Corps de feue Marthe Forin ses
pere et mere dautrepart. Du vouloir et consentement
dudit Jean Fourney cy present et lautorisant
comme aussi de Jean Monin Bediet oncle
de la future et de Pierre Gommion aussy son
oncle, François Piellard son cousin tissier audit Auxonne,
dautre part. Lesquels ont fait et font
entre eux lesdits traité et accord qui suivent.
A savoir quils promettent de se prendre en
foyer et loyal mariage le plus tost que
bonnement faire se pourra en face de notre mere
sainte église pour estre unis et conjoins
en leurs biens quils ont et acquests quils
feront pendant et constant led mariage
pour la solemnité duquel le futur
espoux donnera des bagues et joiaux

a ladite future espouse jusqua la
somme de … livres et pour le regard
du douhaire ladite future le prendra sur les
biens dudit futur au cas quil ayt lieu et
la forme de la cousthume de ce pais.
… demeureront lesdits futurs espoux et
espouse respectivement maries pour tout et uns
chacuns leurs biens tant paternels que
maternels eschus et a eschoir. Ensemble pour
tout ainsy que leur pourront echoir a ladvenir
a quelle condition quils puissent estre venus.
Cette condition … que ledit Jean Fourney
ne pourra … ses autres …
… en prendre et la future espouse
pour quelque cause et ocasion que se
soit … et a … au surplus. Se
sont reserver lesdits futurs espoux et espouse
le pouvoir de se faire tout traité et
donnation et la generallite et portion de
leurs biens nonobtant la cousthume a ce
contraire a laquelle pour ce regard ils ont
deroger et deroge et pour le surplus du
present traité il demeure regle suivant ladite
cousthume dont et du tout les parties ont
dit estre constant promettent a jamais
avoir ce que dessus pour agreable sans aller
ny estre au courant … ny ….

A peyne de tout interets et depens
pour seureté elles en ont obligés leurs
biens par la cour de la Chancellerie et renoncant. Fait et passé
les an et jour avant dit en presence
de Monseigneur Théophie Carpet prestre audit Auxonne
deservant audit Flammerans et Jean Monin
dit Bediet fils … audit Auxonne tesmoings
les parties qui savent signer se sont
soussignés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *