1675 cm Gavignet Claude – Curé Jeannette

source : AD21 4E20 art. 67

Au nom de dieu amen lan de lincarnation
dicelluy courant mil six cent soixante et quinze
le vingt sixieme may au lieu dauxonne apres
midy pardevant le notaire royal soubsigné en presence
des tesmoings en fin nommes ont comparu
en leurs personnes Claude Gavignet manouvrier
a labergement fils de furent Pierre Jacques
Gavignet laboureur au mesme lieu du corps de
Michelle Cerf ses pere et mere de lauctorite et
du consantement de Anne Sautherot sa belle
mère et de Claude Malarbet et Jean Cerf
laboureurs a labergement ses tuteur et curateur
d’unepart. Et Jeannette Curé fille de feu Denis
Curé laboureur a mailly du corps de ladite Anne
Sautherot sa mere lauthorisant aussy d’autre part.
Lesquelles Parties ont fet et font entrelles les traités
qui suivent assavoir quils promettent de se
prendre en mariage le plutost que Bonnement
faire se pourra en face de nostre mere ste
esglize pour uns et Communs en tout
meubles quils ont et auront et acquets quils
feront suivant la generalle Coustume de ce
pays et Duché de Bourgogne.
A la forme de laquelle Coustume ladicte
espouze demeure douhée sur les biens dudit
futur espoux au cas que douhaire ayt lieu.
Pour la solemnité duquel mariage ledit futur
espoux donnera des bagues et joyaux
nuptiaux a ladite future espouse jusque a la
somme de quinze livres.
Demeurent lesdits futurs espoux et Espouse maries
respectivement pour tout et uns chacuns
leurs biens paternels et maternels eschus
et a eschoir en quoy quils puissent consister
generallement quelconques et pour toutes

successions quils pourront aussy arrivees
tous lesquels biens demeureront confondus dans
leur communions pour sortir a chacun deux
aussy respectivement nature de meubles … les
fonds et heritages qui leurs sortiront nature
d’ancien tout aussy que sils avoient faict troncq
ou double troncq en leur famille et en quelles
mains quils puissent passer.
Arrivant la dissolution dudit mariage le survivant
emportera avant tout partage les habillements
servant a sa personne son lict garny tel quil se
trouvera, et sicest le futur espoux il emportera
aussy ses armes de guerre ou pour icelles la
somme de quinze livres a son choix, ou bien si
cest ladite future espouze elle prendra ses bagues
et joyaux ou pour iceux semblables somme de
quinze livres a son choix.
Se reservent lesdits futurs espoux et espouze le
pouvoir de se faire tout traités et donnations
de tout et uns chacuns leurs biens meubles
et immeubles de quelque nature quils puissent
estre nonobtant la coustume a ce extrait
a laquelle pour ce regard ils ont
desrogé et desrogent et pour le surplus du
present traité il demeure reglé suivant ladite
coustume.
Dont et du tout les Parties ont dict estre Bien
Contante Promettent a jamais avoir ce
que dessus pour agreable et y satisfaire a
peyne de tout interests et despens pour seurté
de quoy ils ont obligé leurs biens par la
Cour de la Chancellerie du duché de Bourgogne renoncant
a toutes choses Contratés et faict et passé audit
Auxonne en presence de Messire Martin
Pelletier … a Auxonne, Pierre Godin laboureur
a labergement, François Malarbet laboureur
au mesme lieu, François Sautherot laboureur

a Thillenay, Richard Gavignet laboureur
a mailly, Pierre Constantin laboureur
au meme lieu, Claude Guyot aussy laboureur
audit lieu, Jean Drouelle encore laboureur audit
lieu, Jacques Cerf laboureur a labergement
François Caron, et Pierre Vatet clerc
a auxonne les Parties qui savent
escrire sesont oubsignés les autres ne le
seachant faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *