1684 cm Damongeot Simond – Robardet Anthoinette

source: AD21 4E20 art. 2

Au nom de Dieu amn lan mil six cent
quatre vingt quatre le dix septiesme jour
du mois de juin apres midy pardevant
le notaire royal soussigné residant a Auxonne et en presence
des tesmoings au bas nommés ont comparues en
leur personne Simond Damongeot laboureur a Flammerans
fils de feu Jean Damongeot aussy laboureur audit
flammerans, et de Pierrette Collot cy presente et
authorisant quan a ce sondit fils dune part.
Anthoinette Robardet veuve de Pierre Bernard pareillement
laboureur audit Flammerans dautre, lesquelles partyes ainsy
comparantes ont faites et font entre eux les traités de
mariage et Choses suivante de ladvis de leur parent
assvoir que lesdits futures espoux et espouse seront mariés
unis conjoints et associés par ensemble suivant la
generalle coustume du pais et Duché de Bourgogne quest par
moityé meubles quils ont et acquests quils feront
constant leur futur mariage.
Suivant laquelle coustume ladite future sera douhée sur
les biens dudit futur au cas que douhaire ayt lieu.
Donnera ledit futur espoux a ladite future espouse des bagues
et joyaux a la somme de treize livres qui luy
demeureront propre desquels … que … ledit futur
fait donnation a lespouse acceptant en faveur du present
mariage laquelle il promet faire insinuer a ses frais et
despens dans le temps delordance.
Se marie ledit futur espoux pour ses droits paternel
eschus et maternel a eschoir et pour ses espargnes
particuliere consistant en la somme de cent cinquante
livres en argent grains ensemmencés en la valeur
d’un meix situé aud Flammerans en la rue des
ormot sur laquelle constitution ledit futur espoux

ameublera au profit deladite communaute celle de cinquante
livres, et le surplus luy sortira et aux siens nature
dantien heritage tout ainsy et de mesme que sy laditte
somme avoit fait troncq ou double troncq en sa famille
Et a legard de la ditte future espouse elle sest faite bonne et
riche pour la somme de trois cent livres consistant
en partye de maison , grains ensemencés, meubles meublants
et bestiaux vus et recognues par les partyes qui sen
son contantés, sur laquelle somme ladite future espouze
ameublira au proffit de la presente communauté la somme
de cinquante livres, pour sortir nature de meubles
cent vingt livres qui sera paier et prelevé pour les droits
tutelaire des enfants du premier lit deladite future espouse
qui leur seront paier a la forme de leur tutelle
outre quoy iceux enfants seront nouries esleves et entretenus0
aux frais de la presente communauté sans requisition
de la part dudit futur, et le surplus deladite somme
de trois cent livres quest celle de cent dix livres
il sortira aussy a ladite future espouse et aux siens nature
dantien heritage tout ainsy et de mesme que sy laditte
somme avoit fait troncq ou double troncq en sa
famille.
Arrivant le deces de la future espouse avant celuy
dudit futur espoux en ce cas icelluy aura et emportera
avant tout partage les habillements servant a sa personne
avec son lit garny ou pour icelluy la somme de trente
livres et a son choix.
Au semblable sy cest ledit futur espoux qui decede le

premier en ce cas ladite future espouse aura
et emportera aussy avant tout partage les habillements
servant a sa personne avec son lit garny en lestat
quil sera ou pour icelluy la somme de trente livres
et a son choix, outre ses bagues ou pour icelles
treize livres.
Se reservent lesdits futurs espoux et espouse le pouvoir et
puissance de se faire l’un au proffit tout traités
donnations ou autres actes de leurs biens ainsy que bon
leur semblera.
se reservent encore lesdits futurs espoux et espouse toutes
successions qui leur arriveront chacun en droit soy
pour leur sortir nature dantien, a legard des fonds
seullement.
Ne seront lesdits futurs espoux et espouse tenus aux
debits et hipotecques lun de lautre faicts et crées
avant leur espousaille.
Dont et du tout lesdites partyes sont constantes et daccord
prometant respectivement satisfaire a ce que dessus
mesme lesdits futurs espoux et espouse de se reresenter
incessament en face de nostre mere ste esglise pour y
recevoir la benediction nuptiale le tout a peine d’interests
et depens pour seurete dequoy ils ont obligés leurs
biens Chancelerie & renoncant & fait et passé audit Flammerans en
presence de Alix Robardet, Jacques Robardet, Esmilland
Bernard, Jean Clerget, Claude Metin, tous dudit Flammerans
qui ne savent signer de ce enquis sauf ledit Jacques
Robardet, comme aussy de Bénigne Verdelet clerc a Auxonne
tesmoings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *