1695 cm Drouelle Jacques – Godin Anne

source: AD21 4E20 art. 8

Au nom de Dieu amen de lincarnation dicelluy
courant mil six cent quatre vingt quinze
le dix huit septembre apres midy au lieu d’Auxonne
pardevant le notaire royal soubsigné, et en presence des
tesmoings aubas nommés, ont comparus en leurs personnes
Jean Drouelle fils procedant de lauthorité de Jacques Drouelle
laboureur a Mailly Chastel et de Marthe Camuset ses pere
et mere present et lauthorisant quant a ce d’une part.
Anne Godin fille procedant de lauthorita de Pierre Godin laboureur
a Labergement, et de feue Jeanne Malarbet ses pere et mere
d’autre part.
Lesquelles parties des advis de leurs parents et amis
assembles ont fait et font entre eux les traites de
mariage et choses suivantes.
Premier que lesdits futurs espoux et espouse seront maries
unis conjoints et associées par ensemble suivant la generale
coustume de ce pais et Duché de Bourgogne qu’est par
motyé meubles qu’ils ont auront et acquests qu’ils feront
constant leur futur mariage.
Suivant laquelle coustume ladite espouse sera douhée sur les
biens dudit espoux d’un douhaire divis et rachetable
pour une fois de la somme de trente livres dont lepoux
fait donnation a lespouze en faveur du present mariage au cas quil
excederoit le coustumier.
Donnera ledit futur espoux a la future espouze des bagues et
joiaux nuptiaux pour le jour des nopces jusqua la somme
de dix huit livres.
En faveur duquel present mariage lesdits Jacques Drouelle
et Marthe Camuset pere et mere dudit futur espoux luy
ont promis de constituer en dot et advancement de
leur hoirie la somme de cent livres en deniers
clairs, … … et dun demy journal de fromant.

un demy journal de … , et un journal davoine avec des
habits de nopces suivant la condition dudit futur espoux;
de laquelle constitution les cent livres de deniers clairs
sortiront audit espoux et aux siens nature dantien
eritage et subjet a retour, et le surplus aux cent livres
charger en cour Chancelerie dung pre qui sera donner
a ladite espouze en … sans estre debite den faire le
raport venant au partage des biens de la succession de ses
pere et mere entrera au proffit de la presente communauté
pour sortir nature de meubles.
Et parceque les espoux et espouze resideront avec leurs pere
et mere ils seront nourris eslevés et entretenus pendant
tout le temps aux frais diceux Drouelle et Camuset …
et les enfants qui naitront de leur mariage, seront acquittés
de toutes charges de communauté, et outre elle leur sera
ensemencé, chacun deux journaux lun de … , et
lautre davoine les fruits desquels ils seront mis au
proffit desdits maries, sans … de ce quils pourront
sans dallienner avec lesits grains et chevaux dudit Drouelle
Et au regard de ladite Godin sondit pere luy a promis de
constituer en dot la somme de cinquante livres en deniers clairs
que ce quoy promet de luy delivré un lit garny, un troussel
et des habits de nopces la veille des nopces en valleur
de la somme de cent vingt livres suivant que le tout soit reglé
tant dans lacte tutelaire de ladite Anne Godin que dans le
traité de mariage desdits parents, comme aussi luy
decharger tous… a la forme du mesme traité la cinquiesme
partye du cinquiesme des meix maison jardin verger
terres preys situés au village et finage dudit

Labergement provenant de la succession de feu François
Malarbet son ayeuil, avec pareille cinquiesme dudit
contrat de rente estant au principal de quatre vingt livres
du par Jean … huillier a Auxonne causé pour
tout dsdits fonds provenant aussy de la mesme hoirie,
tous ce que dessus
estant … avec ladite espouze ses freres et soeurs
aux lesquels elle payera, de laquelle constitution ladite
somme de cent vingt livres valleur desdits lit garny
troussel, et habits de nopces demeureront ameubly dans
ladite communauté, et tout le surplus sortira a ladite
espouze, et aux siens nature dantien heritage subjet a
retour.
Seront acquittés lesdits futurs mariés par leurs pere et
mere jusquau jour du present mariage.
La dissolution de laquelle advenant par le deces de lun ou
de lautre des mariés en ce cas le survivant deux aura
et emportera avant tout partage les habillements et
linges servant a sa personne, outre quoy aura ledit
survivant scavoir lepoux ses armes, lespouze ses
joiaux ou pour iceux la somme de dix huit livres.
Se reservent les maries le pouvoir et puissance de se
faire tout traité donnation ou autre acte de leurs
biens ou de partye diceux ainsy et comme bon leur
semblera.
Comme aussy se reservent touttes succession qui leurs
pourraient arrivés pour leur sortir a leur esgard
nature dantien heritage.
Sil se vend ou alliene quelques fonds … ou

raport de contrat et de … appartenant a l’un ou a
lautre des mariés en ce cas le remplacement se fera
en achat de mesmes fonds ou vente constitué pour sortir
mesme nature, suivie le remploy sesdits fonds sur les
biens de la communauté avant partage, et sur les
propres du mary a legard de lespouze seullement.
Dont et du tout les parties sont contantes et daccord
promettent respectivement satisfaire a ce que dessus et
notamment lesdits mariés de se representer incessament en
face de Ste Eslglise pour y recevoir la benediction nuptialle
a peine dinterests et despens a la seureté de quoy ils en
obligent leurs biens Chancelerie et renoncant. Fait et passé audit
Auxonne en presence de Claude Malarbet, Jean Hugues
Malarbet, François Clerget lesné, François Clerget le jeune
Cristophe Quantin de la Perriere, Jean Jovignot, Jacques
Briotet et autres parents et amis des parties qui ont
signes, a legard de ceux le sachant faire, que
Madame Guyot en la maison duquel le present traité
a esté fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.