1701 rente par Quenot Jean, Guyot Jean et leurs femmes pour Guyot Claude et sa femme

source: AD21 4E20 art. 32 Me Goujon

L’an mil sept cent un le vingt
cinquieme jour du mois de juillet avant midy a
Auxonne en l’estude et Pardevant le
Notaire Royal de ladite ville y residant soubsigné
et en presence des temoins cy bas nommés, Ont
Comparus en leurs Personnes Jean Quenot
laboureur a Pleuvet, et de son authorité Françoise
Guyot sa femme, Jean Guyot laboureur a
Soirans et de son authorité Françoise Guenon
sa femme, lesquels solidairement et l’un
Pour l’autre sans Division ont crée et
Constitué perpetuellement pour eux et les leurs
a Claude Guyot laboureur audit Fouffrans
et Anne Baudon sa femme cy presents et
Acceptants, la Rente annuelle et perpetuelle
de Onse livres dix sols payable chacun
an pr lesdits constituants, leur hoirs et ayant
Cause auxdits Claude Guyot et Baudon
Mary et femme ou aux leurs apareil jour
que la datte des Presentes, dont le premier
Payement sera et commencera au vingt cinq
juillet de l’année prochaine que l’on dira
mil sept cent deux et de la en avant de
terme en terme sans cesser jusqu’a l’entier et
Parfait Remboursement du fort principal
du present contract qui a esté fait et
crée entre les parties Moyennant la
somme de Deux cent trente livres

auxdits constituants Payés comptant, reellement
et de fait par lesdits Claude Guyot et Baudon
Mary et femme en Louis d’or et autres
Monnoye ayant cours, dont ils sont contants
et les en quittent, Delaquelle somme de
Deux cent trente livres il en est entré
au Proffit desdits Quenot et Françoise
Guyot sa femme, celle de Cent trente
livres, et les Cent livres restants ont
entré au proffit desdits Jean Guyot et
Guenon sa femme, sans neantmoins
Deroger a la solicité qu’ils ont cette part
Contractée envers lesdits Claude Guyot et
Baudon au Proffit desquels et des leurs
ils ont assigné et assignent ladite rente avec
le fort principal d’icelle sur tous et un
chacuns leurs biens presents et avenir
pour par lesdits Guyot et Baudon y avoir
Recours a Deffaut de Payement des
Arrerages cette part constitués, aussy bien que
pour ledit capital de tout ce que dessus les
Parties sont d’accord et contantes et a
l’accomplissement lesdits Guyot, Quenon
Quenot et Françoise Guyot marys et femmes
detteurs du present contract, en ont
obligés respectivement leurs biens
par la cour de la chancellerie &
renoncants & fait et Passé audit

Auxonne les an et jour susdits en
Presences de Jean Armedey et Ignace
Armillet clercs audit Auxonne temoins
Lesdits Claude Guyot Baudon sa femme,
Jean Guyot et Guenon sa femme non plus
que ladite Françoise Guyot ne scavent signer
de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.