1703 cm Chabet Hilaire – Beaugrand Jeanne

source: AD21 4E20 art. 12

Au nom de dieu amen
l’an de l’incarnation diceluy courant
mil sept cent trois le vingt huitiesme du
mois de janvier apres midy au lieu
dauxonne pardevant le notaire royal soubsigné
et en presence des tesmoins au bas nommes
ont comparus en leurs personnes Hillaire
Chabet fils procedant de lauthorité de
François Chabet son pere couvreur de
paille a Labergement et de feue Claire
Colainses pere et mere dune part et
Jeanne Beaugrand fille de feu Claude
Beaugrand manouvrier a Thillenay
et de Pierrette Vinal ses pere et mere
dautre part.
Lesquelles parties des avis de leurs
parens et amis pour ce assembles ont
faits et font entre eux les traités de
mariage et choses suivantes.
Scavoir que lesdits espoux et espouse
seront maries unis conjoins et associes
par ensemble suivant la coutume du
pays et Duché de Bourgogne qu’est
par moitié meubles quils ont auront
et acquets quils feront constant leur futur
mariage.

Suivant laquelle coutume lespouse
sera douhée sur les biens de lespoux en
cas que douhaire ayt lieu.
Sera donné par lespoux a lespouse des
bagues et joyaux pour le jour de la
solemnite des nopces la somme de six
livres.
En faveur du quel present mariage ledit
Chabet pere a fait dont par ses presentes
au proffit dudit futur espoux son fils
de tous les biens dont il moura vetu et saisy
au temps de son deces pour par luy les
prendre et en disposer apres ledit deces comme
bon luy semblera, moyenant quoy lesdits
futurs maries auront soing de luy jusqua
sondit deces resteront avec luy dans la
mesme maison viveront a mesme pot et
feu en sorte que sy ledit Chabet pere
tomboit dans linfirmité Iceux futurs
maries auront soing de luy le nouriront
et entretiendront dans ses infirmités de
laquelle constitution il demeure reservé
audit espoux et aux siens nature d’antien
les meix et maison scitués audit Labergement
chargés d’un principal de vente deu au
Seigneur dudit lieu et a legard de tout
le surplus il demeure ameubly dans la
communion.

Et a legard de ladite espouse
sest marié pour ses gains et espargnes
particuliers consistant en un troussel lict
garny coffres linges habits et autres effets
en valleur de soixante livres qui entreront
dans la communauté.
La dissolution de laquelle
advenant par le deces de lun ou de
lautre des maries en ce cas le survivant
deux aura et apportera avant partage
les habillement et linges servans a sa
personne avec un lict garny en lestat
que le tout sera et outre ce aura ledit
survivant scavoir lespoux ses armes et
lespouse ses joyaux ou pour leur valleur
la somme de six livres.
Se reservent les maries le pouvoir
de se donner leur biens par tel acte de
disposition que bon leur semblera.
Payeront au temps du deces dudit Chabet
pere les dettes quil pourra devoir et le feront
inhume suivant son estat.
Dont et du tout les parties sont
contentes et daccord promettent respectivement
y satisfaire et notamment les maries de
se representes incessamment en face de Sainte
Esglise pour y recevoir la Benediction nuptiale

a peine dinterets et depens a leur seureté de
quoy ils ont obligés leurs biens par la
Cour de la Chancelerie et renoncant.
Fait a Auxonne en presence de Pierre
Godin laboureur a Labergement maitre de
lespouse, Jean Beaugrand frere de laditte
espouse, François Moniard et Jacques Robardet
clercs temoins lesdits futurs espoux et espouse
Chabet pere et ledit Beaugrand ne signent
enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *