1703 cm Godin Hilaire – Froment Marguerite

source: AD21 4E20 art. 32

En nom de nostre seigneur
amen lan de lincarnation diceluy courant
mil sept cent trois le trois juin apres
midy au lieu d’Auxonne par devant le
notaire royal de ladite ville y residant soussigné et
en la presence des temoins au bas nommés ont
comparus en leur personne Hillaire
Godin fils de feu Jean Godin laboureur
a Labergement et de MArie Bonnot ses
pere et mereiceluy Hillaire Godin
suffisament agé pour contracter mariage
d’une part. Et Margueritte Froment fille
de feu Pierre Froment manouvrier
a Arcey baillage de Dijon et de feue
Germaine Lamy ses pere et mere icelle
Froment aussi suffisament agée pour
contracter mariage dautrepart. Lesquelles
parties de leur bon gré et volonté et
des advis et consentement de leurs parents
et amis cy present assemblés ont
fait et font entre elles les accord et
alliance de mariage en la forme et maniere
suivantes.

Premierement que lesdits futurs epoux et
epouse seront unis conjoints associés
par ensemble suivant les usage et coutume
de ce pays et Duché de Bourgogne qui est par
moitie meubles quils ont et acquets quils
feront pendant leur futur mariage.
Suivant laquelle coutume la future epouse
demeurera douée sur les biens du futur
epoux au cas que douaire ayt lieu.
Donnera ledit futur epoux a la future epouse
des bagues et joyaux nuptiaux jusque la valeur
de dix livres.
Se marient les futurs maries pour
chacun la somme de soixante livres
provenant de leurs epargnes de laquelle
somme il en sera ameubly dans la future
communuaté celle de vingt livres et le
surplus keur sortira a chacun nature
d’ancien aussy bien qu’audit futur epoux les
graines par luy ensemencer au finage dudit
Labergement consistant en environ six
journaux tant bled seigle avoine tant quen
qu’autres graines.
Arrivant le deces de lun ou de lautre des
futurs maries si cest la future epouse
ledit futur epoux prendra et enportera

avant partage ses habillements servant a sa
personne et outre ce la somme de dix livres
pour legalle aux joyaux de lepouse et
si cest le futur qui decede le premier ladite
future epouse emportera avant paratge
ses habillements servant a sa personne
telles quelle les aura apporte et outre ce ses
bagues et joyaux ou pour iceux ladite somme
de dix livres a son choix.
Paieront les futurs maries leurs dettes
contractees avant leur futur mariage sur leur
propre bien.
Se reservent les futurs maries le pouvoir la
puissance de se faire lun lautre tout traitte
donnation de leurs biens ou de partie ainsi
que bon leur semblera.
Touttes successions leur demeureront …
… y succeder chacun en droit … et leurs
sortir nature dancien.
Recu choses ainsi faittes et pasés ils en ont
promis de se prendre en … legal mariage
et future solemnites le plus tot que faire ce pourra
pour ce a peine de tout depens … et
interets a la seurete de quoi, ils en obligent
leurs biens Chancelerie et renoncant. Fait et passé
en la maison de Madame … et en
sa puissance …. coquette ladite future

epouze en qualité de … en presence
… de Pierre Godin batelier audit
Auxonne cousin germain dudit futur, François
Drouelle laboureur a Labergement son beau frere et curateur
Hillaire Malarbet charon audit Auxonne
parain dudit futur, monsieur Jean Chalmaise
… dudit futur, et messir Pierre
Borthon prestre familier en laglise
notre dame de cette eglise damoiselle Jacquete
Dartois veuve de messir Pierre Borthon
antique maieur de cette ville et autres
amis deladite future epouze
et aussi en presence de Jacques Mazoyer juge
en la mai… temoins lesdits futurs
epoux ne savent signer de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.