1704 cm Drouel Jacques – Bazenet Claudine

source: AD21 4E20 art. 12

Au nom
de Dieu amen
lan de lincarnation
diceluy courant mil sept cent quatre le
trentiesme jour du mois de janvier avant
midy au lieu d’Auxonne pardevant le notaire royal
soubsigné et en presence des tesmoins au bas
nommés ont comparus en leurs personnes,
Jacques Drouel fils procedant de l’authorité
de Jacques Drouel laboureur a Mailly Chastel
et de Marthe Camuset ses pere et mere dune part.
Et Claudine Bazenet fille de feu Benigne
Bazenet laboureur a Labergement et de Elizabeth
Theuret ladite Theuret a presente et au lhorizante
quant a ce ses pere et mere dautre part.
Lequelles parties des advis de leurs parens
et amis pour ce assemblés ont fait et font
entre eux les traittés de mariage et choses
suivantes.
Seavoir que lesdits Drouel et Bazenet seront
mariés unis conjoints et associes par ensemble
suivant la generale coutume du pays et Duché
de Bourgogne qu’est par moitié meubles quils ont
auront et acquets quils feront constant leur futur
mariage.
Suivant laquelle coutume lespouse sera
douhée sur les biens de lespoux en cas que douhaire
ayt lieu qui a esté reglé entre les parties jusqua
la somme de … … trente livres payable
pour une fois par les heritiers de lespoux
moyenant quoy ladite espouse sest depaitre?
de tout douhaire divis et coutumier duquel
en cas quil exederoit lespoux en fait donnation

a lespouse acceptant en faveur du present
mariage quil promet de faire insinuer a ses
frais et depens dans le temps de l’ordonance.
En faveur du present mariage lesdits Drouel
et Camuset avec toute authorité necessaire ont
promis de constitués en dotte audit epoux leur fils
la somme de cent livres en deniers clairs a luy
payable le lendemain de la consomation du
present mariage, outre quoy prendra la
moisson prochaine les fruits d’un demy journal
de bled froment, un demy journal de bouseau
et un demy journal davoine, luy sera delivré
la veille desditses futures nopces un habit suivant
sadit condition et finallement une mere vache
de laquelle lesdits pere et mere de lespoux font
donnation a lespouse en faveur du present
mariage, … pour luy tenir lieu dune lai..
d’argent, de laquelle constitution il demeure
reservé audit espoux et aux siens nature de propre
et antien les cent livres en deniers claires et
tout le surplus entrera dans la communauté
et parceque lesdits espoux et espouse resideront avec
lesdits Drouel et Bazenet ils travailleront pour
leurs biens et utillité pendant ladite residance a
condition que pour les services quils venderont
il leur sera ensemensé chacun an un journal
de bouseau et un d’avoine, les fruits dequels
ils metteront a leurs proffits chacun an, outre
quoy seront nourries et entretenus eux et les
enfants qui naiteront de leur mariage et la taille
pour la premiere année payée par lesdits Drouel
et Camuset, qui promettent d’ensemenser quelques
heritages qu’ils revienderont en admodiation

et a legard de lespouse ladite Theuret
sa mere luy a promis de constitué en dotte
lagalle a Claude Bazenet son frere …
somme de deux cent cinquante livres par elle
la veille des futures nopces en la delivrance
lict garny une paire d’armoire, un troussel un
habit de nopces le tout en valeur de ladite somme
non compris les habits et linges dont ….
actuellement ladite espouse de laquelle constitution
il en demeure reservé a ladite espouse et les siens
nature d’antien heritage sujet a retour en
quelque main que le tout puisse passer la
somme de cent livres et tout le surplus
entrera dans la communauté.
La dissolution de laquelle advenant par
le deces de lun ou lautre des maries en ce cas le survivant
d’eux aura et emportera avant partage les
habillement et linges servant a sa personne avec
une paire d’armoire en lestat que le tout sera,
outre quoy aura ledit survivant seavoir lespoux
ses armes et lespouse ses joyaux ou pour la
valleur la somme de lun et lautre la somme
de quinze livres ce a leurs choix prelevera
outre ce ladite espouse ladit vache ou pour sa
valleur la somme de trente livres.
Seront les maries acquittés de tous debits
par leur pere et mere jusqu’a cejourd’huy.
Se reservent les maries les successions qui leur
peuvent arriver pour leur sortir chacun en
leur esgard nature d’antien a la reserve des
meubles meublans seullement comme aussy le
pouvoir de se donner leurs biens par tel acte
de disposition que bon leur semblera.
Dont et de tout ce que dessus les parties

ont dits estre contantes et daccord promettent
respectivement y satisfaire et nottament les maries de
se representer incessament en face de Ste
Eglise pour y recevoir la benediction nuptiale
a peine d’interests et depens a la seureté de quoy
ils obligent leurs biens par la cour de la
Chancelerie et renoncant fait et passer audit
Auxonne en presence de Jean Drouel frere de
lespoux, Jean Fourcault, Bernard Drouel ses
beaux freres, Jacques Clerget laboureur a Pont,
François Racle, Val Theuret, Pierre Theuret, Claude
Godin, Claude Bazenet, Jacques Cerf, parens et amis
de lespouse qui ont signés a legard de ceux le
sachant faire de ce enquis et en presence de
François Moniard et Jean Rude clercs temoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *