1706 cm Godin Pierre – Cerf Jeanne

source: AD21 4E20 art. 12

Au nom de Dieu amen lan de lincarnation d’Icelluy
courant mil sept cent six le onze de juillet
mil sept cent six apres midy au lieu d’Auxonne
pardevant les notaires royaux soubsignés, ont comparus
en leurs personnes Pierre Godin laboureur à
Labergement d’une part.
Et Jeanne Cerf veuve de Claude Godin aussy
laboureur au mesme lieu d’autre part.
Lesquelles parties des advis de leurs parents et
amis pour ce assemblés ont fait et font
entre eux les traités de mariage et choses suivantes.
Scavoir que lesdits futurs epoux et espouze
seront mariés unis conjoints et associés par
ensemble suivant la coutume du pais et Duché
de Bourgogne quest par moityé meubles quils ont
auront et acquets quils feront constant leur
futur mariage.
Suivant laquelle Coustume lepouze demeurera
douhée sur les biens de lepoux au cas que douhaire
ayt lieu qui a esté reglé En la jouissance que
Godin futur don que ladite espouze aura pendant
sa vye naturelle durand des meix maison
jardin et verger estant dans … enclos situé
audit Labergement ou ledit Godin fait sa residence
qui le maintiendera pendant son usufruit
en bon estat apres lequel usufruit iceux
meix et maison seront partagés par lesdits

enfants dudit futur, qui donneront a ladite
espouse en faveur du present mariage en
cas de moityé la propriété de deux journaux
de terre finage dudit Labergement lun ….
et lautre a la mari Briot dont elle jouira
semblablment pendant sa vye, et ou elle auroit
des enfants du present mariage, les deux
journaux leur appetiendront après ledit
usufruit, et ou il ny en auroit point lesdits
deux journaux arriveront dans ledit partage.
Sera donné par lepoux a lepouze des bagues et
joiaux pour le jour des nopces jusqu’a la somme
de trente livres.
Se marie lepoux pour ses biens meubles et
immeubles en quoy que le tout puisse conciste
suivant quils sont raportés dans le traité
fait en la justice dudit Labergement après le
deces de Claudine Marchand sa seconde femme
ensemble pour ses fonds et heritages suivant
la valleur desquels biens raportés audit
traité; et dans l’invantaire fait apres le
deces de sa premiere femme
ledit epoux en ameubliera
dans la presente communauté la somme
de quatre cent livres, et tout le surplus
demeure reservé a Icelluy futur et aux siens
nature de propre et antien comme
sy cestoit des fonds venant de sa famille

ayant fait troncq et double troncq en icelle
en quelque main que le tout puisse passer, …
….. espoux au present contract deux preix
quil a acquis de la demoiselle Molle pour le
quel prix en est dut.
Et pour lequel ledit Godin admis en faveur de son
mariage qui sont encore en sa puissance ils
seront constant le present mariage …
…, et entreront aux faveur de la
presente communauté sans opposition de la part
de lepouse, et quant a leur droit tutellaire
ils seront paier au temps portés par ledit
traitté fait apres la mort de leur
mere auxquels traités il sera plainemant
satisfait, sur les biens dudit futur espoux.
Et quant a ladite espouze elle s’est fait bonne
et riche pour tout ses biens raportés dans
un inventaire sommaire fait … …
en presence dudit espoux, a signé de luy et dont
autres parties y donneront les prix des
fonds heritages, bestiaux, meubles meublans,
raporté audit acte … en valleur de la
somme de quinze cent livres, ledit espoux
contantant de ladite estimation sans quil soit
besoing … , sur laquelle constitution ladite
espouze en ameubliera au proffit de ladite
communauté celle de quatre cent livres, et tout
le surplus demeura reservé a ladite espouze
et aux siens nature de propre, et … de
comme fonds venant de sa famille en
quelque main que le tout puisse passer soit de
ligne directe que collateralle.
… au present contract ladite espouze
des biens quelle a eu dudit feu Godin son
mary a cause du deces de Jean Godin son fils
par le quelle est en instance entre les heritiers
dudit feu Godin a la cour en sont que …
qui interviendera … ce que pourrait avoir
Icelle espouze dans lesdits biens, ne fesant encore
estat icelle espouze des graines quelle a
pendant par racine au finage dudit Labergement
non plus que deux … deux preys et quelle
a … par le quelle destin leur …
qui ont promis durant par le contra quelle
en fera pour acquitter des principaux de
toutes quelle doit tant a la demoiselle
Molle qu’au sieur François Fourcault
pour achapt de …, et payer quelle
possede et dont elle n’a point fait de … au
present contract, faisant lequel
acquittement deux … a prononcer desdits
…, et … ……
heritage propre a ladite espouze et aux siens,

Paiereont lesdits mariés leurs debits quils
pouront debvoir sur leurs biens propres
et particuliers.
La dissolution de laquelle presente communauté
advenant par le décès de l’un ou de l’autre
des mariés en ce cas le survivant deux
aura et emportera avant tout partages
ses habillements et linges servant a sa
personne avec un lit garny et une paire
darmoire en lestat que le tout sera, et
outre ce aura ledit survivant seavoir lepoux
un cheval ou trente livres pour sa valleur
et sy c’est lespouze elle aura outre ce que
dessus joiaux ou pour iceux la
somme de trente livres au choix dudit
survivant.
Se reservent lesdits futurs espoux et espouze
le pouvoir de se donner leurs biens par
tel acte de disposition que bon leu
semblera.
Comme aussy les successions qui leur
pourront arriver pour leur sortir chacun
a leur egard nature dantien heritage a la
reserve des meubles meublans seullement.
Sil se vend ou alliene quelques fonds
antiens appartenant a l’un ou a l’autre

des mariés en ce cas le remplacement sen fera
un acahpt de fonds qui sortiront mesme nature
et ou ledit remplacement ne se fera avant la
dissolution du present mariage, il se fera sur
la communauté sy elle est utile, et avant
tout partage, sinon sur les biens propres du mary
a legard de lepouze seullement.
Dont et du tout les parties sont contentes et
daccord promettent respectivement satisfaire a ce
que dessus et notament les maries de se
representer incessament en face de sainte
esglize pour y recevoir la benediction nuptialle
a peine d’interests et despens pour seurete de quoy
ils ont obligés leurs biens par la cour de la
Chancelerie et renoncant. Fait et passé audit Auxonne en
presence de Pierre François Cuzenet prestre
curé dudit Labergement, Jean, Jacques, et Pierre
Cerf freres de l’espouze, Denis Clerget, Jean
Pautier beau fils dudit epoux, Claude Nicollardot
dudit Labergement tesmoings qui ont signer a legard
de ceux le sachant faire, les autres ayant
declarés ne le savoir faire de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.