1710 cm Patouillet Pierre – Flaichet Renée

source: AD21 4E19 art. 26 Me Robardet

L’an mil sept cent dix
le quinzieme jour du mois de may
apres midy a Collonge en la maison de
Claude Dauvey laboureur audit lieu
Pardevant le notaire Royal Residant a Auxonne
soubsigné Et en presence des temoins au fin
nommés ont comparus Pierre Patouillet
le jeune laboureur a Uchey d’une part.
Et Renée Flaichet veufve de feu Claude
Bazenet vivant aussy laboureur audit
Collonge d’autre.
Lesquels de l’avis de leurs parens et amis cy
presens ont faits et font les traitté
de mariage et accord en la forme
suivante.
Scavoir que lesdits Patouillet Et Flaichet
seront mariés unis, conjoints Et associés
suivant la generale coustume de ce Duché
de Bourgogne par moitié meubles immeubles
Et acquets quils ont et feront
pendant leur communauté.
Demeure Douhée la future espouze sur les
biens du futur espoux au cas que Douhaire
ayt lieu d’un douhaire divis de la somme
de cent livres payable a une seulle fois

par les heritiers dicelluy futur espoux
et prise sur le plus clair de ses
biens, et au cas que ledit Douhaire divis
excederois le coutumier il fait donnation
du surplus a la future espouze en la
meilleure forme que donnation puisse
valloir Et subcister.
Donnera le futur Espoux a la future
espouze des joiaux pour la Celebration
de leurs nopces en valleur de la somme de
trente livres.
Se marie ledit Patouiller pour ses droits
paternels et maternels a Eschoir, Et en
la somme de cinq cent livres provenans
de ses espargnes et a luy apartenans
et en tout quoy elles consistent ainsy
quil a esté veu et reconnu par la
future espouze dont elle a declaré
estre contante de laquelle somme de cinq
cent livres il en sortira nature d’anciens
celle de cent cinquante livres et le surplus
demeurant ameubly dans la communauté
tout comme sy ladite somme de cent cinquante
livres avoit fait troncq et double troncq,
en sa famille, Estant convenu et acordé
entre les parties que l’acte tuttelaire du

dix neuf decembre
dernier fait a Estienne et Catherine
Patouiller enfans du premier lit
du futur du corps de Claudine
Picardet sera executté suivant sa
forme Et teneur qui leur ont estés
promis par icelluy Et qui sera prise
sur les biens dudit futur.
Se marie aussy la ditte future
espouze pour tous ses biens
escheus consistant en meubles grains
bestiaux linges et autres Bons effets
estimés entre les parties a la somme
de cinq cent livres de laquelle il en
sortira a la ditte Reine Flaichet
nature de propre Et ancien celle de
cent cinquante livres tout comme sy
la ditte somme avoit fait tronc et
double troncq en sa famille dont
laquelle constitution ne demeurant
compris les immeubles de ladite Flaichet
qui luy sortiront pareillement nature
d’ancien, non plus que la somme de
deux cent soixante livres que la future
est chargée de payer a Claude Bazenet
son fils du corps de Claude Bazenet son

premier mary suivant le traitté
fait en la justice dudit Collonge le
vingtiemme decembre mil sept cent
neuf laquelle somme elle a entre ses
mains outre Et pardessus sa dotte
veu et reonnu par le futur espoux
qui s’est contante.
Le deces du futur arrivant avant celuy
de la future ou au contraire celuy de la
future avant celuy dudit futur le
survivant aura Et emportera audit cas
avant tout partage les habits Et
linges servans a sa personne, un lit
garny Et une paire darmoire en letat
que le tout se trouvera, outre quoy
la future prelevera ses bagues et
joiaux avec son douhaire, Et le
futur ses armes de guerre.
Se reservent les futurs le pouvoir de
disposer de leurs biens l’un au proffit
de l’autre par tel acte quils
jugeront apropos nonobtant la
coustume a ce contraire a laquelle ils
derogent pour ce regard seullement.
Se reservent pareillement les successions

qui leur peuvent arriver soit en ligne
directe ou collaterale pour en
disposer chacun en droit soy aussy
quils jugeront apropos.
Dont et de quoy les parties
sont contantes promettent
lesdits futurs l’execution de ce que
dessus et de se retrouver
incessament en face de nostre mere
Ste Eglize pour y recevoir la
benediction nuptialle a peine de tous
depens dommages et interests pour
seurté ils obligent leurs biens
Par la cour de la Chancellerie
& Renoncant & fait et passé audit
Collonge en la maison dudit dauvey
du consentement de Pierre Patouiller
pere du futur cy present dudit
Dauvey d’Antoine Flaichet oncle
de la future espouze en presence
de messire Paul Belot procureur
d’officie du marquisas de Pluvault
d’Estienne Patouiller frere du futur
de Claude Robelot beau frere
dicelluy, Toussaint Dumagny

marchand a Longeault, Antoine
Robardet tixier en toille a Auxonne
cousin de la future, Pierre Dauvey
laboureur a Pluvault, Jacques Bazenet
marchand a Collonge et de Jean Claude
Belot praticien audit Auxonne
temoins requis, ledit futur espoux
Et espouze ont dits ne seavoir
signer non plus que ledit Pierre
Patouiller pere, Claude Dauvey
Estienne Patouiller, Jacques Bazenet
Pierre Patouiller de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.