1713 cm Rigier Hugues – Berger Louise

source: AD21 4E21 art. 4

L’an mil sept cent treize le vingt unieme jour
du mois de fevrier avant midy au village de
Flaigey pardevant le notaire royal de la ville
dauxonne y residant soussigné et en presence des
temoins en bas nommés Ont Comparu en
leurs personnes Hugues Rigier laboureur
a Labergement d’une part.
Louise Berger fills de feu Pierre Berger laboureur
audit Flagey du corps de Pierrette Vienet
sa mere cy presente et authorisant saditte fille
Dautre part.
Lesquelles partyes des authorités susdites et de lavis
de leurs autres parens et amis cette part
assemblés ont fait et font les traitte et accord
de mariage en la forme et maniere que
sensuie.
Cet a seavoir qu’ils seront unis conjoints et
associés en tous biens meubles et immeubles quils
ont et acquets quils feront pendant et constant
leur futur mariage suivant la coutume de
ce pays & duché de Bourgogne quest par
moityé meubles et acquets.
Donnera ledit futur epoux a ladite future epouse
des bagues et joyaux pour le jour de la
celebration de leurs futures nopces en valleur de la
somme de trente livres dont il luy fait donnation
portant force d’insinuation.

Sera douhée ladite future espouse sur les biens
dudit futur epoux d’un douhaire prefis de
la somme de vingt livres racheptable par les
heritiers dudit futur epoux en la somme de deux
cent livres et ou ledit douhaire se trouveroit
exceder le coutumier ledit futur epoux fait
donnation du surplus a ladite future portant
force d’insinuation.
Se fait Bon et Riche ledit futur epoux pour
ses biens Consistant en meubles meublans
en semancement grains, bestiaux, en …..
des immeubles a luy delaissés par feue Jeanne
Cerf sa femme par la donnation recue par le
soussigné notaire le neufieme octobre mil sept cent
onze et autres bons effets en valleur de la
somme de mil cent livres veus et reconnus
par ladite future epouse et ses parens qui s’en
sont Contentes de laquelle somme il en sera
ameubly au proffit de la Communion celle de
quatre cent livres et le surplus sortira audit
futur epoux et aux siens nature dancien comme
si le tout avoit fait tronc et double tronc en
sa famille;
Et a legard de ladite future ladite Vienet sa mere
luy a constitué en dote tant pour demeurer quitte
envers elle # qu’en avancement de son hoirie en la
somme de cent soixante livres pour luy tenir

lieu de troussel et laquelle somme elle luy
payera en deniers clairs le lendemain des
futures nopces, outre quoy elle promet de
donner encore a sadite fille un demy journal
ensemancer de bled froment son la presente
année ou lannée prochaine, à la récolte
outre quoy ladite future epouse se constitue
la somme de cent vingt livres pour ses
gains et epargnes particulieres tant en argent
linges habits et autres bons effets le tout veu
et reconnu par ledit futur qui sen est contente
de laquelle constitution Revenant a deux cent
quatre vingt livres non compris ledit demy
journal ensemance de bled
Il en sera ameubly au proffit de la communauté
celle de cent vingt livres et le surplus
luy sortira et aux siens Nature dancien
comme si le tout avoit fait tronc et
double tronc en sa famille,
Si le futur survit il aura et prendra avant
tout partage les habits et linges servant
a sa personne son lit garny tel qu’il se
trouvera ses armes ou pour Icelles la somme
de trente livres a son choix;
Et si cest ladite future qui survive en ce Cas
elle aura et prendra aussy avant tout partage
les habits et linges servant a sa personne

son lit garny tel quil se trouvera, ses
bagues et joyaux qui luy son propres et
la somme de trente livres pour legalle
aux armes dudit futur epoux;
Se reservent lesdits futurs epoux et epouse
le pouvoir et la liberté de se faire donnation
de tous leurs biens ou de telle portion
diceux que bon leur semblera et ce par
toutte sorte de traitté qu’ils aviseront
derogeant pour ce Regard a la
Coutume en Ce qui peut estre Contraire;
Se Reservent encore lesdits futurs epoux et
epouse touttes successions directes et collateralles
pour leur sortir Nature dancien seuls les
meubles qui seront confondus dans
la Communion;
Sil se vend ou allienne quelques fonds anciens
si la communaute nest utille le tout sera
repris sur les propres dudit futur epoux;
Et a legard des articles Non Compris
au present traitté Ils demeurent regles
suivant la generalle Coutume de Ce pays
et duché de Bourgogne;
Et Ces Choses ainsy fetes conclues lesdites partyes
ont promis de se representer en face de

nostre mere Sainte Eglise pour y recevoir
la Benediction Nuptiale le plustot que
bonnement faire se pourra a peine d’interests
et depens pour seurté de quoy elles
en ont obigés leurs biens par la
Cour de la Chancellerie & Renoncant & fait et
passé en la maison de ladite Vienet audit
Flaigey en presence de Louis Rigier
laboureur audit lieu pere dudit futur, Jacques
et Denis Rigier ses freres, Jacques Berger
laboureur audit Flaigey frere de ladite espouse
Denis Richomme laboureur a Flaigey oncle dudit
futur, Claude Godin laboureur a Flaigey Pierre
Malarbet laboureur a Labergement ses cousins
germains, Jean et Pierre Cerf Beau
freres dudit futur epoux, Pierre Despine
laboureur audit Flaigey parain de ladite future
espouse, et autres parens et amis qui se sont
soubsignés avec ledit futur espoux ceux le
sachant faire les autres ayant declarés ne
seavoir signer enquis ladite future epouse non
plus que ladite Vienet sa mere ont signées
enquise # de ses droits paternels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.