1717 cm Merme François – Robardet Cristine

source: AD21 4E19 art. 28

L’an mil sept cent dix sept le
septieme janvier au lieu d’Auxonne en
l’étude et par devant le soussigné notaire
royal y résidant et en presence des
tesmoins en fin nommés ont comparus
en leurs personnes François Merme
demeurant à Flammerans fils de feurent François
Merme laboureur audit Flammerans du corps
de Jacquette Robardet ses pere et mere
procedant de lautorité de Maurice Clerc
son tuteur laboureur audit Flammerans cy
present et lautorisant pour ce present
fait dune part.
Cristine Robardet fille de
George Robardet laboureur aux granges
de cette ville du corps de Jeanne
Guichard ses pere et mere cy presents
et lautorisant aussy pour ce present
fait dautre part.
Lesquelles parties des
avis et consentement de leurs parents
et amis cy presents assemblés ont
fait et font entre elles les traittés
et conventions de mariage dont la teneur
suit.

Seront lesdits Merme et Robardet
mariés suivant la coutume de ce
pays quest par moitié meubles
et acquets quils ont et feront
pendant leur communuaté.
Donnera le futur epoux
des bagues et joyaux a la future
epouze pour le jour de la celebration
de leurs futures nopces jusque et
en valleur de la somme de vingt livres
qui demeureront en propre a la
future espouze et aux siens dont
et en tant que besoin droit le futur
epoux luy en fait donnation quil promet
de faire insinuer a ses frais.
Sera douée la future espouse
sur les biens du futur espoux
au cas que d’houaire ayt leiu
de la somme de ou rente
annuelle de la somme de trois livres
rachetable pour une seule fois par
les heritiers du futur de la somme de
trente livres.
Se marie le futur

espoux tout ses biens paternels
et maternels eschus consistant
en sept journaux tant terre que preys
provenant de ses pere et mere
et en valleur de cinq cent livres
venant de ses espargnes tant en grains
pendant par racine argent comptant
nipes linges et habits servant a sa personne
de la quelle constitution dotale lesdits
sept journaux tant terres que preys
sortiront au futur et aux siens
nature dantien fait troncq et double
troncq en sa famille et en quelque
main que les dits cinq cent livres
despargnes ils demeurent ameubly
dans la communauté.
A legard de la
future espouse le dit Robardet et
laditte Guichard ses pere et mere
luy constituent en dotte et en
avancement de leur hoirie la somme
de deux cent cinquante livres

payables en ses habits de nopces
troussel et autres bons effets veu
et reconnu par le futur et ses parents
qui ont dits en estre comptants, de laquelle
constitution dotalle, il en sortira a
la future et aux siens nature de
propre et antiens celle de cent vingt
cinq livres tout comme sy la ditte
somme avoit fait troncq ou double
troncq en sa famille et en quelques
mains que le tout puisse passer et pour
le surplus demeurera ameubly dans
leur communauté.
Arrivnt le décès du futur
espoux avant celuy de la future espouse
ou celuy dicelle future avant celuy
du futur le survivant aura et
emportera avant partage ses habits
nipes et linges servant a son usage
un lit garny ou pour le tout la
somme de cent livres au choix du
survivant et encore la dite future
ses bagues et joyaux.
Et parceque les futurs feront
leur demeure chez le dit George
Robardet autant de temps neanmoins
que les uns et les autres le

desireront il est convenu entre
les parties que le dit George Robardet
les nourira a ses frais eux et leur
famille payera leurs tailles et
charges de communauté leur semera
un journal de ble et un journal
davoine par an avec leur … de
leurs habits moyennant quoy
les futurs travailleront pour le
service du dit Robardet en tout ce
quil leur commandera, et ou les un
ou les autres ne se contenteroient
le present article … sera resolu
de paier a lautre sans aucuns
dommages et interets.
Se reservent les futurs mariés
touttes successions directes et
collateralles pour leur sortir nature
de propre et ancien a la reserve
neanmoins des meubles
qui entreront dans la communauté.
Se reservent aussy les futurs mariés
le pouvoir de disposer de leurs biens
en faveur lun de lautre soit par
testament donnation a cause de mort
ou tels autres actes quils
jugeront a propos nonobtant la
coutume a ce contraire a laquelle

les futurs derogent pour
ce regard suelement.
Et lesdites choses ainsy
faittes conclues et passés
les futurs mariés ont promis et
promettent de se retrouver incessament
en face de nostre mere ste eglise
pour y recevoir la benediction
nuptialle a peine de touts depens
dommages et interets pour seurthé
de quoy lesdits Merme et
Robardet futurs mariés obligent
leurs biens par la cour de la
Chancellerie et renconcant. Fait leu
et passé audit Auxonne en presence
de Jean Merme frère du futur, Claude
Robardet beau-frère diceluy tout deux
laboureur a Flammerans, d’Antoine Robardet
maitre tixier en toille a Auxonne
cousin oncle de la future, Toussaint
Gavignet laboureur aux granges et beau-frère
dicelle, de Claude Robardet marchand audit
Auxonne cousin de la ditte future
et de Jean-Baptiste Menu clerc
au mesme lieu tesmoin requis lesdits
clerc tuteur ledit Merme futur laditte
Robardet aussy future ses pere et
mere et le dit Claude Robardet beau-frère

du futur ne signent ce
enquis quant aux autres parties
elles se sont soussignés avec moy
le notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.