1718 cm Ponteney Pierre – Migneron Jeanne

source: AD21 4E19 art. 28 Me Robardet

L’an mil sept cent dix huit le
Premier juillet apres midy au lieu
d’auxonne pardevant le soussigné notaire
Royal y Residant et en presence des tesmoins
enfin nommés ont comparus en leurs
personnes Pierre Ponteney Batelier audit lieu
fils de feu Michel Ponteney aussy Battelier
du corps de Margueritte Biernet sa mere
cy presente et lautorizant pour ce present
fait dune part.
Jeanne Migneron, fille mineure de
feurent Blaize Migneron chartier audit
auxonne, du corps de Claudine Baudry ses pere
et mere procedante de lautorité de Guillaume
Baudry laboureur a Beire le fort oncle
et tuteur cy present et lautorisant dautre.
Lesquelles Parties de ladvis et Consentement
de leurs parents et amys Cy present assemblés
ont faits et font entrelles les traités et Conventions
de mariage dont la teneur suit.
Seront mariés les futurs Espoux et Espouze
suivant la coutume de ce pays et duché de
Bourgogne quest par moitié meubles et
acquets quils ont et auront pendant et
constant leur futur mariage.

Sera dhouée la future Epouze sur les
Biens du futur Epoux au Cas que dhouaire
ayt lieu de la somme de dix livres de
Rente annuelle Rachetable par lesdits
heritiers du futur de la somme de deux cent
livres a leur choix.
Donnera le futur Epoux a la future
Epouze des Bagues et Joyaux pour le jour
de la Celebration de leurs futures Nopces
jusques et en valeur de la somme de trente
livres.
Se Marie le futur Epoux pour ses
Epargnes propres et particulieres provenants
de son travail journallier qui consistent
en la somme de six cent livres, scavoir
cinq cent livres en argent comptant et
especes sonnantes, et cent livres en ses
habits de Nopces et autres Bons effets veus et
Reconnus par la future, son tuteur et ses parents
et amys Cy presents qui ont dits en estre
comptants et satisfaits, de laquelle somme de
sic cent livres, il en sera ameubly dans
leur communauté celle de trois cent livres
et pout les trois autres cent livres ils
sortiront au futur et aux siens nature
de propre et antien comme sy laditte somme
avoit fait troncq et double troncq en sa
famille et en quelque main que le tout puisse
passer.

A lesgard de la future Epouze de
lautorité dudit Baudry son tuteur elle
se constitue en dotte la somme de douze
cent livres concistants en environ dix sept
journaux de terres scitués es finages de St
Sauveur et lieux Circonvoisins, dans lesquels
demeure Compris une place quest un verger
scitué audit St Sauveur et environ deux
soitures de preys, Plus et une maison scituée
en cette ville Rue de Saone joignant le magazin
et trois journaux de terres scitués au
finage dudit Auxonne tout lesquels fonds
proviennent des pere et mere de laditte
future, qui sont chargés d’une somme de cent
livres en principal dheu au Sieur François
Gaston Jacquot Bourgeois en cette ville
et de soixente et dix livres que ledit Baudry
adit luy estre dheu par sa mineure, de
laquelle constitution dotale il en
demeurera ameubly dans la Communauté
la somme de trois cent livres avec la somme
de cinquante livres pour ses habits linges et nippes
servants a sa personne, et pour le surplus il
sortira a la future et aux siens nature de
propre et antiens comme sil avoit fait
troncq et double troncq en sa famille et en
quelques mains que le tout puisse passer.

Arrivant le decez du futur Epoux
avant celuy de la future Epouze, ou celuy
dicelle future avant celuy dudit futur
le survivant aura et emportera avant partage
ses habits linges effets meubles et lict
Garny servant a on usage ou pour le tout
la somme de deux cent livres au choix du
survivant, et outre Ce laditte future sy elle
survit, elle emportera ses Bagues et Joyaux ou
pour iceux la somme de trente livres, et sy au
contraire le futur survit la future, il
emportera aussy outre Ce que dessus, Ses
armes de Guerre, ou pareille somme de trente
livres pour icelles, le tout aussy a son choix
Se Reservent les futurs Espoux
et Epouze le pouvoir de dispozer de
tout leurs biens presents et avenir oar
tels actes quils jugeront a propos soit par
donation, testament, codicil ou tels autres
actes quils aviseront nonobstant la
coutume de Ce pays a laquelle ils derogent
pour Ce Regard.
Se Reservent aussy le pouvoir de
dispozer lun au proffit de lautre de touttes
successions qui leur pouront arriver
soit en ligne directe ou collateralle

Et ce pour les meubles effets
qui leurs en pourroient arriver.
Et LEs Choses Ainsy faittes
et passés les futurs Espoux et Epouze ont
promis et promettent de se Retrouver incessament
en face de nostre mere Ste Eglize pour y
Recevoir la Benediction Nuptialle a peine dinterets
et depens pour seurte de quoy des autorités susdittes
les futurs obligent leurs biens presents et
avenir par la Cour de la Chancellerie du Duche de
Bourgogne Renoncant & fait leu passé en la
maison de Jean Viard ou la future fait sa residance
es presence du sieur Antoine Ponteney Bourgeois et
antien Echevin de cette ville couzin du futur, du sieur
Jean François Biernet marchand au mesme lieu oncle
dudit futur, du sieur Pierre Posnel aussy marchand audit
auxonne parain dudit futur, de François Marion
pescheur audit auxonne couzin et parain de la
future, dudit Jean Viard aussy dicelle future de
damoiselle Margueritte Vallot aussy amie dicelle
de Jeanne Vatel tante du futur a cause de Jacques Ponteney
son mary de Claudine Ponteney femme de François Biernet
soeur dudit futur et de Jean Baptiste Menu praticien
au mesme lieu tesmoins Requis soubsigner avec
les parties et moy ledit notaire a la reserve dudit Jean Viard
desdittes Vatel et Claudine Ponteney qui ont declarés ne
scavoir signer de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.