1721 cm Drouelle Jean – Sancenot Jeanne

source: AD21 4E20 art. 17

L’an mil sept
cent vingt un
le quinze de febvrier
avant midy au village
de Labergement pardevant le
notaire royal residant a Auxonne
soubsigné ont comparus en leurs
personnes, Jean Drouelle fils de feu
Jean Drouelle laboureur a Labergement
et de Annee Gaudin ses pere et mere,
ladite Gaudin presente et authorisante
quant a ce son dit fils dune part.
Et Jeanne Sancenot veuve de Pierre
Bazenet laboureur au meme lieu
d’autre part.
Les Quelles Parties des advis de leurs
parens et amis pour ce assemblés,
ont fait et font entreux les
traités de mariage et choses
suivantes:
Seavoir qu’ils seront maries unis
conjoins et associés par ensemble
suivant la generale coutume de ce
pays et Duché de Bourgogne qu’est
par moitié meubles quils ont auront
et acquets quils feront constants
leur futur mariage.
Sera Donné par lepoux a lepouze des
bagues et joyaux pour le jour des
nopces jusqu’a la somme de
quinze livres.
Sera douhée lepouze sur les biens de
lepoux en cas que douhaire ayt lieu

Declarant le futur qu’il ne peut
faire etat au present contract
de ses droits paternel eschus
parceque peu de tems avant le deces
de sondit pere ayant été incendié
avec plusieurs autres tous les effets
meubles grains et bestiaux de sondit
pere y ont étés perdus, n’ayant lepoux
que les habits et linges servant a sa
personne, avec les fruits de trois
quartiers de terre ensemencés de
conscaut au finage dudit Labergement
qui entreront dans la communauté.
A legard de l’épouze elle sest constituée
en dot les meubles meublans grains
et bestiaux rapportés en inventaire
sommaire qui en a été faict entrelle
Claude Bazenet son beau frere
curateur de ses enfans mineurs
et dudit deffunt, montant a trois
cent septante livres dix sols, non
compris cent soixante livres quelle
doit donner a ses deux fils a la
forme de leur acte tutelaire et du
partage fait en la justice de
Labergement après le deces du
deffunt Bazenet le vingt cinq
octobre mil sept cent dix neuf,
entrelle Dimanche Caillot laboureur
a mailly leglize ayeuil et tutteur de Jean
et Claude Bazenet enfants du
premier lict dudit deffunt avec Jeanne
Caillot de laquelle constitution
lepouze ameubliera cent cinquante
livres et tout le surplus, luy sortira
et aux siens nature dantien heritage
subiet a retour enquel que main que

le tout puisse passer soit en ligne
directe ou collateralle.
Seront les deux enfants nouris
elevés et entrerenus aux frais de la
presente communaute sans
repetition de la part de lepoux
ne faisant lepouze etat au present
contract des heritages a elle advenus
par le partage cy dessus datté qui
luy demeurent pareillement reservés
et aux siens nature dantien.
La ditte Gaudin promettant dacquitter
son dit fils de tous debtes jusqu’a
ce jourd’huy, quant a lepouze elle
payera les siens sy elle en a sur
ses propres biens.
Advenant la dissolution du present
mariage par le deces de lun ou
de lautre des maries en ce cas le
survivant d’eux aura et emportera
avant tout partage les habillements
linges servans a sa personne avec un
lict garny une paire darmoire en letat
que le tout sera outre quoy lepoux
aura sil survit les armes ou pour leur
valeur la somme de quinze livres
et sy cest lepouze, les joyaux ou pour
leur valleur pareille somme.
Se reservent les maries le pouvoir
de se donner leurs biens par tel
acte de disposition que bon leur
semblera.
Comme aussy les successions qui leur
peuvent arriver pour leur sortir
chacun a leur egard nature
dantien a la reserve des meubles
meublans seullement qui entreront
dans la communauté.

Declarant la ditte Sancenot quelle
donne audit futur epoux son mary
la somme de cent livres a lesprendre
sur le plus clair de ses biens apres,
son deces, et ce pour sa jeunesse les
bons et agreables service quelle
… dudit futur.
Dont et du tout les parties sont
contentes et daccord promettent
respectivement satisfaire a ce que dessus
et nottament les mariés de se
representer en face de Ste Eglize
pour y recevoir la benediction
nuptialle a peyne dinteret et depens
pour seurté de quoy ils obligent leurs
biens par la cour de la Chancelerie
& renoncant & fait et passé audit Labergement
en presence de Pierre Breuillot
oncle du futur, Claude Bazenet
beaufrere de la future, Jean
Baugrand oncle de la future Louis
Clerget, Louis Bazenet Nicolas Sancenot
frere de ladite future Jean Gaudin
beaufrere de lepouze de François
Verdelet praticien audit Auxonne
temoins ceux qui ont seus signer lont
faits les autres ayant declare ne le
savoir faire de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *