1721 cm Robelin Claude – Racle Françoise

source: AD21 4E21 art. 7 Me Lebeau

L’an mil sept cent vingt un le
vingt deuxieme Jour du mois d’avril avant midy
eu lieu de Tillenay Pardevant le Notaire Royal de
la ville D’Auxonne y Residant soubsigné et en presence des
temoins en bas Nommés, Ont Comparuts En leurs personnes
Claude Robelin, fils majeur de feu Claude Robelin
laboureur demeurant a Pont, & d’Anne Helyot ses pere et
mere Icelle Helyot cy presente et authorisant sondit fils
quant a Ce dune part.
Françoise Racle veuve de Claude Marchand
laboureur audit Tillenay d’autre.
Lesquelles Partyes des authorités
susdites et de l’avis de leurs autres parens et amys Cette
part assemblées ont fait et font entrelles les traitté
& accord de Mariage en la forme et maniere que
sensuit.
Cest a Scavoir que lesdits futurs Epoux
et epouse seront unis Conjoints et associés En
tout biens meubles & Immeubles quils ont et
acquets quils feront pendant & Constant leurdit futur
mariage suivant la Coutume de Ce pays et duché de
Bourgogne quest par moityé meubles et acquets.
Suivant Laquelle Coutume ledit Futur Epoux
donnera a ladie future epouse des Bagues et Joyaux
pour le jour de la Celebration desdites futures noces en
valleur de la somme de trente livres
dont il luy fait Donnation pour luy sortir nature
de propre.

Sera douhée ladite Future Epouse au Cas que
douhaire ayt lieu sur les Biens dudit futur epoux
dun douhaire suivant et a la forme de ladite Coutume
de Bourgogne.
Se Marie ledit futur Epoux pour ses droits
paternels Escheus et Maternels a eschoir quil a dit
ne Consister en aucunes choses, mais seulement en ses
gains et epargnes particulieres Consistant en Grains
ensemances et a Receuillir, habits Nuptiaux, argent
Monnoyé Et autres Bons effets, en valleur de la Somme
de trois Cent livres, veus & Reconnus par ladite future
epouse et ses parents qui sen sont Contenté, de laquelle
somme Il en sera ameubly au proffit de la Communauté Celle de
Cent livres & le surplus sortira audit futur epoux et aux
siens Nature d’ancien, Comme Si le tout avoit fait tronc
& double tronc en sa famille.
Et a Legard de ladite Future Epouze elle se
marie pour ses Biens meubles & immeubles
lesdits meubles Consistante En meubles meublans
vaches grains ensemances & autre Bons effets en valleur
de la Somme de Six Cent livres veus et Reconnus par ledit
futur epoux & ses parents qui sen sont Contentes
delaquelle somme il en sera pareillement ameubly Celle
de Cent livres et le surplus luy sortira et aux siens
Nature d’ancien, Comme si le tout avoit fais tronc
et double tronc en sa famille, Et Comme ladite future Epouse
a une fille qui luy Reste de son mariage avec ledit feu
Marchand il est Convenu que moyennant lusufruit
que ladite future a de ses biens, ladite mineure sera nourie
elevé et entretenue suivant son etat et Condition aux
frais de ladite Communauté, les anciens qui appartiennent
a ladite mineure Consistant premierement En deux
cent livres pour sa part et portion dans les meubles

Delaissé par ledit feu Marchand
son pere suivant quil est porté par
lacte tutelaire fait apres son deces, le
tier dans la maison ou est decedé ledit feu Marchand
et ou ladite Epouse fait Sa Residance,
la moityé dans l’autre tier quelle pretend avoir acquis
de François Petitjean et Claudine Marchand sa femme
& dans lesdites terres et preys porté Dans le Contrat
d’acquiqition faitte par furent Denis Marchand
et Catherine Baranger pere et mere dudit feu
Claude Marchand, de feu Madame Suremain par
contrat Recu Verdelet Notaire a Auxonne le dix
aoust, mil six cent quatre vingt huit, la Grosse
Duquel ladite epouse apontément Remise audit Petitjean
qui sera tenu de les aider a toutes Requisitions
et finallement de la Moityé de la Somme de deux Cent
livres Remboursées par ledit feu Marchand & ladite
future epouse au Sieur Jamel de St Jean de Losne
Conjointement avec Claude Racle lainée son
oncle et Simon Malarbet laboureur a Labergement
son beau frere par acte Recu Notaire
a St Jean de Losne en lannée mil sept cent
quatorze lequel Remboursement est entre
…. de Simon Malarbet laboureur a Labergement
son beau frere.
Etant au Surplus Convenu que si
ladite future epouse decede avant ledit futur
epoux En Ce Cas Iceluy aura la jouissance pendant
Sa vie Naturelle durant dans la portion de maison
appartenant a ladite future epouse.
Si Le futur Survis ladite future epouze
en Ce Cas Il aura et prendra avant tout partage

Les habits & linges servants a sa perosnne
son lit et sa Chambre garnye telle quelle se
trouvera et ses armes ou pour Icelles la Somme
de trente livres a Son Choix.
Et Si Cest ladite future Espouze qui survive
ledit futur epoux en Ce Cas elle aura et prendra
aussy avant tout partage les habits & linges
servants a sa personne son lit & sa Chambre
garnie telle quelle se trouvera ses Bagues et
Joyaux qui luy sont propres et la Somme de
trente livres pour Egaller aux armes dudit futur
epoux.
Se Reservent Lesdits futur Epoux et
epouse le pouvoir & la liberté de se Donner tous
leurs biens ou telle portion dIceux que bon leur
Semblera & Ce par toutes sortes de traittés quils aviseront
bon estre derogeant pour Ce Regard a la Coutume
en Ce qui peut y etre Contraire.
Et A Legard des articles non Compris
au present traitté, ils demeurent Reglés suivant
et a la forme de ladite Coutume de Bourgogne
& Ces Choses ainsy faittes et Conclues, lesdites
partyes ont promis de se Representer en face de
notre mere Ste Eglize Ce present Jourdhuy pour
y Recevoir la Benediction Nupialle a peyne
d’Interests & depens & pour lexecution du present
traitté en ont obligés leurs biens par la Cour
de la Chancellerie & Renoncant & fait et Passé

audit Tillenay en la maison de ladite future Epouse
en presence de Claude Helyot oncle dudit futur epoux
Gabriel Pain Demeurant a Chamdotre aussy son
oncle, François Rollot laboureur a Treclun aussy son
oncle, Jean Helyot son cousin germain, Jean
Labulé demeurant a Chamdotre parein dudit futur epoux
Claude Racle laisnée laboureur dudit Tillenay oncle
de ladite Future epouse, François Petitjean laboureur aux
Granges d’auxonne son beau frere et Curateur de
ladite mineure, Claude Marchand laboureur audit Tillenay
oncle de ladite future epouze Antoine Gaudin
son beaufrere et autres parens et amys Cy present
qui se sont soussignés avec lesdits futurs epoux
et epouse et moy ledit Notaire, Ceux le sachant
faire, les autres ayant declarés ne le scavoir
faire enquis Nottament ladite Anne
Helyot mere dudit futur epoux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.