1722 cm Accart Gabriel – Detrait Anne

source: AD21 4E21 art. 8 Me Lebeau

Lan mil sept cent vingt deux le onziesme jour du mois de
novembre avant midy au village de Flammerans pardevant le notaire
Royyal de la ville dauxonne y Residant soussigne Et en presence des
temoins En Bas nommés, ont comparus en leurs personnes Gabriel
Accart fils de feu Guillaume Accart laboureur demeurant audit Flammerans
et de Anne Bertault ses pere et mere Icelle Bertault a present femme
procedante de lauthorité de Claude Robardet le jeune laboureur audit Flammerans
Cy present et authorisant ledit Accart dune part.
Anne Detrait fille de Maurice Detrait laboureur audit Flammerans
et de feu Claudine Monin ses pere et mere Icelle Detrait procedant
de lauthorité dudit Maurice Detrait son pere cy present
dautre part.
Les quelles partyes des autorites susdittes et de lavis de
laurs autres parents et amis cette part assembles ont fait et
font entrelles les traittes et accord de mariage en la forme et
maniere que sen suit.
Cest ascavoir que lesdits futurs epoux et epouse seront
unis conjoints et associés en tous Biens meubles Immeubles
quils ont et acquets quils feront pendant et constant leur
dit futur mariage suivant la Coutume de ce pays et duché de
Bourgogne.
Suivant laquelle ledit futur epoux Donnera a ladite
future epouse des Bagues et joyaux pour le jour de la
celebration dudit futur mariage En valleur de la somme de
vingt livres Dont il luy fait donnation pour luy sortir
Nature de propre.
Sera Douhée ladite future epouse sur les Biens dudit futur
epoux au cas que Douaire ayt lieu dun douaire coutumier
suivant et a la forme de ladite Coutume de Bourgogne

Lequel demeure Reglé a dix livres De Rente annuelle Racheptable
par les heritiers dudit futur epoux De la somme de cent livres
et ou ledit douaire Se trouveroit Exceder le Coutumier ledit futur
epoux fait Donnation Du surplus a ladite future epouse avec
promesse De la faire insinuer a ses frais deans le temps et a la
forme de lordonnance.
En faveur du present mariage ladite Anne Bertault mere
Dudit futur epoux de lautorité Dudit Claude Robardet son
mary ont constitues audit Accart Fils de ladite Anne Bertault la
jouissance de trois journaux de terre finage dudit Flammerans
et lieux circonvoisins a les Prendre à un jornal par Eux Et Une
faux de prey prairie Dudit Flammerans Dont ledit futur epoux
jouira jusqua ce que les Biens de qui arriveront a ladite Bertault
soeint partager entre elle et ledit Claude Robardet son mary, a la
charge et condition que ledit futur epoux pendant ladite jouissance
payera sa part & portion De quelques petittes Rentes affectes
sur lesdits heritages a proportion De se a quoy ils se trouveront
charges, outre quoy ledit futur epoux sera habillé
d’habits nupciaux pour que venant en partage dans les Biens
de sadite mere il Raporte lesdits trois journaux de terre et faux
de prey avec son frere fils de ladite Bertault & Dudit feu
Accart laquelle constitution est de la somme de deux cent livres
de laquelle somme il en sera ameubly ledit hebit de nopces et la somme
de quatre vingt livres & le surplus sortira audit futur epoux et
aux siens nature dantien comme si le tout avoit fait tronc et
double tronc en sa famille.
Et a legard De ladite future epouse ledit Detrait son pere pour
demeurer quitte envers elle de ses droits maternels luy a constitue
en dot la somme de deux cent livres a elle Recevant de meuble
par son acte tutelaire du vingt quatre octobre mil sept cent
dix neuf et luy relache la moittye De tous les acquets qu’il
a fait avec ladite feue Claudine Monin sa femme pour estre
partager Esgallement entrelle et Jean Detrait son frere par
moittye esgalle Portion conformement audit acte tutelaire

A la charge de payer Les Rentes qui peuvent estre dhues
et affectés … lesquels fonds et heritage de laquelle somme celle
de cent livres sera confondues dans la communaute Et le
surplus sortira a ladite future epouse et aux siens nature dantien
comme si le tout avoit fait tronc Et double tronc en sa famille.
Outre quoy Il Est convenu que lesdits futurs epoux et epouse
feront leur Residance avec ledit Detrait autant quils le
voudront pendant lequel temps ledit Detrait les nourira et
entretiendra Eux et les enfans qui seront procreer Dudit futur
mariage payera leur traittes et autres charges publiques Et leurs
semera annuellement un journal de bled froment et un davoine
Dont ils metteront les fruits a leurs proffit diceux appartenant
audit Detrait, qui promet encore de labourer un journal de terre
de tout les coups et dy conduire ou faire conduire les graisses et
fumiers diceux qui ont estes abandonnés audit futur epoux.
Et si lesdits futurs epoux et espouse prenoient la pensée de quitter
ledit Detrait en ce cas ils passeront dans une chambre Regardant
du costé de la rue et devers vent dependant de la maison ou ledit
Detrait fait sa Residance auquel cas ledit Detrait sera decharge
des obligations cy dessus et leur donnera encore une mere
vache lorsquils prendront la pensee de le quitter de celle
qui se trouveront en sa puissance qui ne sera ny des meilleurs
ny des plus mauvaises.
Si le futur survit en ce cas il aura et prendra avant tout
partage les habits et linges servants a sa personne
son lit & sa chambre garnie telle quelle se trouvera ses
armes ou pour icelles la somme de vingt livres a son choix.
Et si cest ladite future epouse qui survive ledit futur
epoux en ce cas elle aura et prendra aussy avant
tout partage les habits & linges servant a sa personne
son lit & sa chambre garnie telle quelle se trouvera ses
Bagues et joyaux qui luy sont propres et la somme de vingt

livres pour Legalles aux armes dudit futur epoux.
Comme encore ledit Detrait en cas que lesdits futurs epoux et espouse
prennent la pensee de le quitter il leurs Relachera une ecurie
dependante de sa maison a la prendre du coste de bize ensemble
le fenys en dependant Et pouront Battre les grains dans sa
Grange et les mettre dans ses greniers.
Se Reservent lesdits futurs epoux et epouse le pouvoir et la
liberté de se donner tous leurs Biens ou telle portion diceux que
Bon leur semblera & ce par touttes sortes de traittes quils
aviserons Bon Estre Derogeant pour ce Regard a la coutume en
ce qui peut y estre contraire.
Et a legard des articles non compris au present traitte ils
demeurerent Regler suivant & a la forme de ladite Coutume.
Et ces choses ainsy faittes & conclues lesdites partyes ont promis
de se Representer En face de notre mere Ste eglise le plutost
que faire se poura pour y Recevoir la benediction nuptial a peyne
dinterets & depens pour seureté de quoy obligent Biens Chancelerie
& Renoncant & fait & passé audit Flammerans en la maison dudit
Detrait en presence de Gabriel Bertault laboureur audit Flammerans
oncle dudit futur epoux, le sieur Luc Guipotel marchand a Montmirey
la ville amy desdits futurs epoux, le sieur Claude Guipotel fils dudit François
Guipote laboureur audit Montmirey parein de ladite future epouse, Jean
Jacques Robardet laboureur aux granges dauxonne, Sebastien Robardet
laboureur audit Flammerans parents desdites partyes et Claude Lebaut
clerc a auxonne tous temoins a ce Requis & appelles et soussignes
ceux le sachant faire les autres ayant dit ne le scavoir faire de ce
enquis non plus que ladite Anne Detrait ledit Maurice Detrait et la dite
Anne Bertault de ce aussy Enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.