1722 cm Drouelle Jacques – Bazenet Barbe

source: AD21 4E20 art. 18

L’an mil sept
cent vingt deux
le vingt trois de
febvrier après midy au village
de Labergement pardevant le
notaire royal résidant a
Auxonne soubsigné et en presence
des tesmoins en bas nommés
ont comparus en leurs personnes
Jacques Drouelle fils de feu Jean
Drouelle laboureur a Labergement
et d’Anne Gaudin ses pere et
mere ladite Gaudin presente et
authorisant quant a ce son dit
fils dune part.
Et Barbe Bazenet fille de feu
Jacques Bazenet laboureur au
mesme lieu et de Jeanne Pontarlier
sa mere y celle presente et
authorisante sa ditte fille dautre
part.
Lesquelles parties des avis de leurs
parens et amis pour ce assemblés
ont fait et font entre eux les
traités de mariage et choses
suivantes.
A Savoir qu’ils seront mariés unis
conjoints et associés par ensemble
suivant la generalle coutume
de ce pays et Duché de Bourgogne

quest par moitié meubles
quils ont auront et acquets quils
feront constant leur futur mariage.
Sera donné par lepoux a lepouse
des bagues et joyaux pour le jour
des nopces jusqua la valeur de dix livres
qui luy demeureront propres.
Sera douhée lepouse sur les biens
de lepoux au cas que douhaire
ayt lieu.
Se marie lepoux en presence et
du consenteent de ladite Anne
Gaudin sa mere pour ses droits
paternels eschus et maternels a eschoir
consistant en ses habits de nopces
seullement quicelle Gaudin luy
delivrera la veille des futures
nopces en valleur de soixante livres
qui entrera dans la communauté
declarant lepoux quil a et aura
des grains de seigle, orge et
turquel, le prix desquels entrera
pareillement dans la communauté
aura lepoux apres le décès de sadite
mere la cinquiesme portion des
biens meubles immeubles
delaissera, a les partager
avec ses frères.
Et a legard de ladite epouze sa ditte
mere luy a constitué en dot
et pour demeurer quitte envers

de ses droits paternels eschus et
pour garder legalite avec ses freres
et soeurs mariés, le meix et jardin
sur lequel la maison ou reside
ladite Pontarlier, est construite
pour parvenir aux quelles construcions
ladite future epouze a contribuée
par ses epargnes particulieres
sans le secour de laquelle elle
n’auroit put faire lesdites constructions
le fond sur lequel estant chargé
… … si le conseiller
de Labergement d’un principal de
cent quatre vingt livres aux
..vages de neuf livres par an
la moitié duquel heritage ladite
Pontarlier donne en faveur
de son mariage a ladite future
epouse et lautre moitié
appartiendra a Louis Bazenet son
frère, qui a construit pareillement
une maison sur partie dudit
heritage en sorte quiceluy se
partage egallement entre ladite
future et ledit Louis Bazenet
a condition de payer les interets
dudit principal chacun par moitié
et ledit principal pareillement
aura de plus lespouze tous les
meubles et effets
grains et bestiaux que delaissera
ladite Pontarlier sa mere au temps
de son décès sans aucune
ne fera a condition de

la nourrir et entrenir jusqua
temps de son deces de la faire
inhumé et prier dieu pour le
repos de son ame, declarant
lespouse quelle … elle une paire
darmoire, un coffre, un troussel des
habits et linges servant a sa
personne, le tout en valeur de
cent vingt livres qui entreront
dans la communauté les heritages et
maison ainsy donnes sortiront … …
… de la moitié desdits ……
Arrivant la dissolution de la
communauté par le décès
de lun ou lautre desdits futurs
mariés en ce cas le survivant
deux, aura et emportera avant
tout partage les habillements et
liges servants a sa personne
avec un lit garny une paire
darmoire en letat que le tout sera
outre quoy aura lespoux sil survit
ses armes ou pour leur valleur la
somme de dix livres, et sy sest
lepouse pareille somme avec
les bagues et joyaux a elle sy
devant donnés.
Se reservent les mariés le pouvoir
de se donner leurs biens par tel
acte de disposition que bon
leur semblera comme aussy les
successions qui leur peuvent
arriver pour leur sortir chacun
a leur egard nature dantien
a la reserve des meubles

meublant seulemment qui
entreront dans la communauté.
Seront lesdits futurs acquittés de
tous dettes par leurs meres
jusqu’a ce jourd’huy.
Dont et du tout les parties sont
contentes et daccord promettent
respectivement satisfaire a ce que
dessus et nottament de se
representer en face de ste Eglise
incessament por y recevoir
la benediction nuptialle a peyne
dinterets et depens pour seureté
de quoy elles ont obligées leurs
biens par la cour de la Chancelerie
et renoncant. Fait et passé audit
Labergement les ans et jour susdits
en présence de sieur Pierre François
Curenet prestre curé dudit lieu,
Louis Clerget oncle du futur, de
Louis Bazenet en sa presence
et de son consentement frère
de la future lesdits futurs ledit
Drouelle sa mere non plus que ladite
Pontarlier ne signe enquise ce qui a
encore été fat en presence de François
Verdelet praticien au dit
Auxonne de Pierre Drouelle
frère dudit futur et d’Hugue

Rigier laboureur audit Labergement
tesmoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *