1722 vente Malarbet Pierre a Malarbet Simon

source: AD21 4E21 art. 8 Me Lebeau

Lan mil sept cent vingt deux
le vingt Deuxieme jour du mois
de janvier apres midy a Auxonne en lEstude et
pardevant le Notaire Royal de ladite ville y residant
soussigne et en presence des temoins en bas nommes.
A Comparu en sa personne Pierre Malarbet laboureur
aux granges Dauxonne lequel de son bon gré et
volonté a vendu cedé, quitté, et transporte comme par
ces presentes il vend, cede, quitte, transporte et
Delaisse perpetuellement pour luy et les siens a
Simon Malarbet laboureur a Labergement et de son
authorité Simone Bazenet sa femme cy presente
et acquerant aussy perpetuellement pour eux et
les leurs, la part et porion qui appartient audit
Pierre Malarbet quest au cinquiesme dans une
maison seulement seize et scituée audit Labergement
en la Rue du bois joignant de soleil levant lesdits
heritiers de la veuve Jacques Fourcault du couchant
ladite rue du bois, de vent François Beaumont a Cause
de sa femme de bize Jean Quillot ensemble le jardin
et le fond sur lequel elle est Bastie appartenant
pour une moittyé audit acquereur de son chef et le
surplus pour un cinquiesme et comme acquereur dans
le surplus comme layant acquis de Jean Malarbet
laboureur aux granges Dauxonne, de ladite Anne Malarbet
femme dudit Beaumont, et de Pierrette Malarbet
femme de Pierre Cerf laboureur audit Labergement
tous enfans et heritiers de furent Claude Malarbet
laboureur audit Labergement et de Marie Bonnot
leur pere & mere. Plus le thiers dans la moittyé
dun meix maison grange et dependances scitués

audit Labergement en ladite Rue du bois joignant de soleil
levant les heritiers de la veuve Claude Fourcault du
Couchant ladite Rue de vent ladite Anne
Malarbet femme dudit Beaumont de bize ledit Jean
Quillot, les deux autres tiers appartenant auxdits
acquereurs tant de son chef que Comme layant
acquis desdits Anne Malarbet et François Beaumont
son mary; que Comme luy en appartenant la
moitye dans la totalité par son contrat de
mariage avec feue Estiennette Racle sa femme/
En quoy que lesdits tiers puissent Consister sans
aucune Chose en Reserces Charger de leurs
charges, sy aucunes sont que ledit vendeur na
pre declare pour nen avoir jamais payer
aucunes de lEstat Cont..iance & Scituation
lesdits acquereurs se sont Contentes, La presente
vente ainsy faitte Entre lesdites partyes pour Et
moyennant la somme de cent quarante livres
de laquelle somme lesdites acquereurs en ont
presentement Compte payé Et delivré audit vendeur
celle de quatre vingt livres, En Bonne Especes
ayant Cour en presence desdits Notaire et temoins
dont ledit vendeur est content et en quitte lesdits
acquereurs; et quant aux soixante livres restant
et par faisant le prix principal de la presente vente
lesdits acquereurs seront tenus Comme ils le promettent
den payrer et acquitter a la decharge des enfans
dudit vendeur heritiers dudit Claude Malarbet
a Hugues Monin de la Coure Escuyer demeurant audit Auxonne

frere et heritier de Remond Monin aussy Escuyer
demeurant audit auxonne le cinquiesme dun contrat
au principal de deux cent livres Pré au proffit
dudit feu sieur Monin par ledit feu Claude Malarbet
ensorte quils ne puissent estre Rechercher
dudit principal et interets et le surplus de ladite somme
principalle estant de vingt livres ledit Malarbet
et sesdits enfants en demeurent quittes et decharger
envers ledit vendeur, par ce quelle Restoit echues
audit Simon Malarbet pour un Cinquiesme de
la somme de cent livres portée par sondit
Contrat de Mariage avec ladite feue Racle.
Recu ledit soussigne Notaire et moyennant ce que
dessus ce jour lesdites conditions ledit vendeur
sest demis & devestu desdits cinquieme de
meix maison et grange cette part vendue.
Et en a investu et … lesdits acquereurs
auxquels il en promet toutte conduitte
et garantye necessaire envers & Contre tous
Desquels lesdits acquereurs ne pourront neantmoins
se dire maitres ny proprietaires quapres
que ledit sieur Monin sera paye dudit principal
de Deux cent livres tant en principal
quarrerages pour seurte de quoy ils seront
tenus de maintenir et entretenir les Choses
a eux Cy dessus vendues pour y avoir
Recours faute de payement dont &
de quoy lesdites partyes sont contentes &
daccord pour seurte de quoy obligent
leurs Biens par la Cour de la Chancellerie

Renoncant & fait et passé audit auxonne en presence
desdits François Alexandre Mol praticien audit
Auxonne & Claude Lebaut clerc audit lieu
temoins requis & soussigés avec lesdites
partyes et moy ledit notaire a la Reserve de
ladite Bazenet qui a Declaré ne scavoir
signer de ce Enquise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.