1724 cm Borthon Louis – Gotheret Marguerite

source: AD21 4E21 art. 7 Me Lebeau

Lan mil sept Cent vingt quatre le
trentiesme jour du mois de janvier apres
Midy a auxonne pardevant le Notaire Royal
de ladite ville y residant soussigné Et en presence
des temoins en bas nommér Ont Comparus
En leur personnes le sieur Louis Borthon
Marchand audit auxonne dune part.
Et Demoiselle Marguerite Gotheret veuve de
messire Esme François Camuset Notaire Royal et
procureur En baâge Et Chancellerie de ladite
ville Dautre.
Lesquelles parties Ont fait et font entr’elles les
traitté et accord de Mariage En la forme Et
Maniere que Sensuit.
Premierement il a esté Convenu que ladite Demoiselle
future Naura aucune part dans la Communauté,
En sorte que les acquets demeureront au
proffit seul dudit Sieur futur Epoux Et mesme
les Meubles attendu que la Constitution dotalle
de la future Espouse dont sera parlé cy apres
luy sortira Nature dantien pour le tout.
Que ladite demoiselle future Espouse sera douhée
sur les biens dudit sieur futur Espoux de la
somme de trois cent livres par chacun an
Rachetable par les heritiers dudit Sieur futur

Epoux par la somme de trois mil livres
Moyennant laquelle somme ladite demoiselle
future Espouse se depart de tout douhaire
Coutumier.
Que ledit Sieur futur Espoux donnera a ladite
demoiselle future Espouse pour le jour de
la solemnité dudit Mariage des bagues
et Joyaux Jusqu’a la somme de trois
cent livres lesquels sortiront a ladite demoiselle
future Nature de propre luy en faisant
a cet Effet Donnation En faveur dudit
Mariage sans quelle soit obligée de
les raporter sous quelque pretexte que
ce soit.
Que lesdits Sieur et demoiselle futurs mariés seront
obligér de payer leurs debtes chacun en
droit soy sur leur propres biens sans
que Ceux de l’un puissent estre pris
pour acquitter les debtes de l’autre pour
quelque Cause que ce Soit prévenues ou
Non prévenues.
Se Marie ledit Sieur futur Espoux pour tous
uns chacuns ses biens Consistant tant en
une maison scituée en cette ville ou il fait sa

Residance contracte de Rente, fond de boutique
que autres, le tout en valleur de la somme
de trente mil livres suivant la reconnaissance
qu’il en a faiite touttes des debtes ayant
estées deduittes, laquelle il reprendra avec
tous les acquets et Meubles.
Et a legard Deladite Demoiselle future espouse
elle se constitue la somme de dix mil livres
en une maison ou elle fait sa residance
scituée en la grande rue de cette ville estimée
quatre mil livres, un jardin en dependant
estimé quatre cent livres, et le surplus
en Meubles Meublans argent clair, nipes,
marchandises et autres bons effets, le tout
veu & Reconnu par ledit sieur futur qui
sen tient pour Content sur laquelle somme
de dix mil livres, ladite Demoiselle future espouse
a declaré quelle devoit une somme de
quatre mil livres a plusieurs particuliers
suivant qu’il a esté Reconnu le surplus
de laquelle somme Estant de six mil
livres Sortira Nature dancien a laditte
Demoiselle future espouse et aux siens tout
ainsy que si ladite somme avoit fait tronc
& double tronc.

Arrivant le deces dudit sieur futur Espoux
ladite Demoiselle future espouse aura et
emportera tous les habillemens Et linges
servans a sa personne une chambre
garnie ou pour le tout la somme de trois
cent livres a son choix et option, et outre
ce aura ladite Demoiselle future Espouse
ses Bagues & Joyaux ou pour Iceux ladite
somme de trois cent livres.
Sil se vend ou allienne quelques fonds
et heritages anciens appartenans a ladite
demoiselle future ou qu’il se fasse …
de quelques sommes le Remplacement
en sera fait pour luy sortir mesme nature
dancien, et ou ledit Remplacement
Nauroit este fait la reprise sen fera
sur les propres dudit futur.
Se Reservent lesdits Sieur futur Espoux &
espouse touttes successions directes ou
collateralles qui leur pourront arriver
affin de leur sortir Nature Dancien.
Ne pourront lesdits sieur et demoiselle futurs
espoux et Espouse se donner que la moityé
de leurs biens laquelle ils pourront se
donner par tel acte que bon leur

semblera derogeant pour ce Regard a la
Coutume en Ce qui peut y estre
Contraire.
Et En Ce qui est des articles Non Compris
au present traitté ils demeurent reglés
suivant et a la forme de ladite Coutume
de Bourgogne.
Et Ces choses ainsy faittes Et Conclue lesdites
parties ont promis de se representer en
face de Nostre mere Sainte Eglise le
plustot que faire se pourra pour y
Recevoir la Benediction Nuptialle A
peyne dInterets & depens pour seurte
de quoy elles ont dit Estre bien Contente
obligent biens Chancellerie & Renoncant & Ce
fait et passé audit auxonne en la
maison et en presence de Me Claude Baptiste
Gotheret Conseiller procureur du Roy en baillage
et Chancellerie dudit auxonne frere de ladite
Damoiselle futur Espouse, damoiselle
Catherine Davot veuve de Messire Claude
Baptiste Gotheret aussy Conseiller Du Roy
assesseur de chot..eville dudit auxonne
Belle mere de ladite demoiselle future espouse
Claude Louis Le Francois et Antoine
Lambert clercs audit auxonne temoins

Requis et a ce expressement appeller
soussignés avec lesdites partyes & moy
ledit Notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.