1725 cm Bazenet Paul – Labullee Jeanne

source: AD21 4E21 art. 9 Me Lebeau

Lan mil sept cent vingt cinq le
cinquiesme jour du mois Davril a auxonne en lestude et
pardevant le Notaire Royal de ladite ville y residant soubsigné et
en presence des temoins en bas nommés Ont Comparus en leurs
personnes Paul Bazenet laboureur demeurant a Pluvault
veuf dune part.
Jeanne Labullee veuve de Claude Jovignot laboureur
a Mailly leglise dautre part.
Lesquelles partyes de lavis de leurs parens et amis cette
part assembles ont fait et font entre elles les traittes et
accords de Mariage en la forme et maniere que sensuit.
Cest a scavoir quils seront unis Conjoins et associes en tous
biens meubles et immeubles quils ont et acquets quils
feront pendant et Constant leurdit futur mariage suivant
la coutume de Ce pays et duche de Bourgogne quest
par moityé meubles et acquets.

Se marie ledit futur Epoux pour tous ses biens tant
meubles qu’immeubles en quoy quils puissent consister
en valleur de la somme de trois cent livres consistant
en chevaux, vaches, grains, receuillis et ensemancer
meubles meublant harnois et autres bons effets
veus et reconnus par ladite future espouse et ses
parens qui sen sont contentes de laquelle somme il
en sera ameubly au proffit de ladite communaute celle
de Cent livres et le surplus sortira audit futur espoux
et aux siens nature dantien comme si le tout avoit
fait tronc et Double tronc en sa famille.
Et a lesgard de ladite future espouse elle se marie aussy
pour tous ses biens tant meubles qu’immeubles en quoy
quils puissent consister en valleur de pareille sommme de
trois cent livres consistant en vaches, meubles meublans
argent monoye et autres bons effets aussy veus et

Reconnus par ledit futur Espoux et ses parens qui s’en
sont contentes de laquelle somme il en sera ameubly
au proffit de ladite communaute celle de cent livres et le
surplus sortira a ladite future espouse et aux siens nature
dancien comme si le tout avoit fait tronc & double
tronc en sa famille, Dans laquelle Constitution n’est
compris les droits tutelaires de François Parisot son fils
du premier mariage de ladite future avec Sebastien
Parisot mugnier a Champdostre; lequel sera nourry
esleve et entretenu aux frais de ladite Communaute
jusquen eage de majorité ou de mariage et luy
sera apris une profession suivant son Estat et
Condition.
Si le futur survit ladite future espouse en Ce cas il
aura et prendra avant tout partage les habits et
linges servans a sa personne son lit et sa chambre
garnye telle quelle se trouvera ses armes ou pour
icelles la somme de quinze livres a son choix.
Si cest ladite future espouse qui survive ledit
futur espoux en Ce Cas elle aura et prendra aussy avant
tout partage les habits et linges servans a sa personne son
lit et sa chambre garnie tellequelle se trouvera sa
cassette ou pour icelle la somme de quinze livres a son
choix.
Estant Convenu entre lesdits futurs Espoux et espouse que si
ladite future espouse decede la premiere en ce Cas ledit
futur espoux prelevera sur le plus clair des biens de ladite
future espouse la somme de Cent vingt livres.
Chacun des futurs payera ses debtes contractes avant cette
sans que les biens de lun puissent estre pris pour
acquitter les debts de lautre.
Et a legard des articles non compris au present traitté

Ils demeurent regles suivant la Coutume de Ce
pays et duche de Bourgogne.
Et Ces choses ainsy faittes et Conclues lesdites partyes ont
promis de se representer en face de nostre mere sainte
Eglise le plustot que faire se pourra pour y
Recevoir la Benediction Nuptialle a peyne d’interets
et depens Dont & de quoy lesdites partyes sont
Contntes & daccord pour seurte de quoy obligent
leurs biens par la Cour de la Chancellerie & Renoncant &
fait et passé audit auxonne en presence de François
Bazenet lesne laboureur a pluvault frere dudit futur
espoux, Paul Belot marchand audit Longeault
son parain, le sieur Jean Baptiste Lambert marchand audit
auxonne son bon amy, Jean Labullé laboureur
a Champdostre et Claude Parisot me charon demeurant
audit Champdostre cousins germains de ladite future
espouse Claude Lebaut et Pierre Deguilhem clercs
audit auxonne temoins Requis et soubsignés avec lesdites
partyes ceux le scachant faire et moy ledit notaire
les autres ayant declares ne scavoir signer enquis
non plus que ladite future espouse de ce enquise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.