1727 cm Monin Pierre – Robardet Marguerite

source: AD21 4E19 art. 32 Me Robardet

Lan mil sept cent vingt sept le
deuxieme janvier avant midy au lieu dauxonne
pardevant le soussigné notaire royal de la dite
ville y resident et en presence des temoins enfin
nommés ont comparus en leurs personnes Pierre
Monin
fils procedant de l’autorité de Pierre
Monin Bediet son pere laboureur a flammerans
cy present du corps de Jeanne Lemond ses pere et
mere d’une part.
Marguerite Robardet fille de Claude Robardet
laboureur a flammerans cy present et procedante
de son autorité du corps de feue Marie
Mathiot d’autre part.
Lesquelles partyes des avis et consentements
de leurs peres parens et amis cy presens
assemblés ont fait et font entrélles les traitté
et convention de mariage dont la teneur suit.
Scavoir que la future epouse et le futur
époux seront mariés suivant la generale
coutume de ce pays et Duché de Bourgogne
quést par moitié meubles et acquets qu’ils ont
et auront pendant leur futur mariage.
Sera douée la future epouse sur les biens
du futur epoux d’un douaire divis racheptable

de la somme de trente livres pour une seule
fois par les heritiers dudit futur epoux.
Donnera le futur epoux a la future epouse pour
le jour de la celebration des futures noces des
bagues et Joyaux jusqu’en valeur de la somme de
dix huit livres qui luy demeureront propres dont
ledit futur marié en fait donation a la future
epouse en faveur du present mariage.
Le pere du futur epoux luy constitue en dot et en
avancement de son hoirie un habit de nôce et les
frais du festin le tout en valeur de la somme de
cent vingt livres, qui demeurent confondues dans
la communauté outre quoy et aprez le decez des
pere et mere du futur il partagera avec ses freres
et soeurs les biens qu’ils delaisseront a condition de
payer les dettes et charges effectuées sur iceux
chacun pour leur part et portion, les futurs
suiveront et executeront en outre les autres
conditions portées par le contract de mariage de
Gaspard Monin frere du futur avec Marguerite
Bernard Reçu Verdelet notaire le treize may mil
sept cent dix neuf qui a été controllé le seize par
Crochet lesquelles conditions ont etées lûes au
futur qu’ils promettent d’executer comme si elles
etoient incerées au present contract.
A legard de la future epouse ledit Claude
Robardet son pere luy constitue en dot en
avancement de son hoirie une somme de trois
cent livres consistans en bons efets, troussel

habits de noces, lit garny et argent le tout
veu, et reconnu par le futur ledit Pierre Monin
son pere qui ont dit en etre contens et satisfaits
de laquelle constitution dotalle il en demeure
ameubly dans la communauté celle de cent
cinquante livres, et le surplus sortira a la future
et aux siens Nature de propre et Dantien comme
s’il avoit fait tronc et double tronc en sa famille.
Arrivant le decez du futur epoux avant celuy
de la future epouse, ou celuy Dicelle avant
celuy du futur le survivant aura et emportera
avant partage les habits et linges servans a
sa personne avec un lit garny outre quoy si c’est
l’Epoux qui survive il prelevera la somme de dix
huit livres pour ses armes de geurre, et si cest
l’epouse elle aura pareille somme de dix huit livres
a elle donnée en faveur du present mariage a
elle données avec ses Joyaux.
Se reservent toutes successions qui pourrerent
leur arriver pour en disposer chacun en droit soy
fors des meubles qui entreront dans la presente
communauté.
Se reservent aussy le pouvoir de disposer l’un
au profit de l’autre de leurs biens par tel acte
de donation qu’ils Jugeront a propos, derogeans
pour ce regard a la coutume de ce pays en ce
qu’elle pourroit y etre contraire pour ce
regard seulement.
Et les choses ainsy faites et conclues les

futurs epoux et epouse ont promis et prometent
se retrouver incessament en face de nôtre mere
Ste eglise pour y recevoir la benediction nuptiale
a peine de tous depens, dommages et interets pour
seurté et accomplissement elles obligent leurs biens
par la cour de la chancelerie & Renoncent &
fait, leu, et passé audit auxonne en la maison
d’Hugues Monin De la coure Ecuye
en presence dudit sieur Monin,
desdits Pierre Monin et Claude Robardet peres
des futurs, Gaspard et Jacques Monin freres
du futur, de Jean Monin Parein d’iceluy, de Jacques
Robardet frere de la future, de Gabriel Berthaut
beau frere d’icelle, de Jacques Hardiot parrein de
ladite future et de Guillaume Mourez clerc
audit auxonne temoins requis, lesdits Pierre
Monin, Claude Robardet pere des futurs
de mesme que la future ayans declaré ne scavoir
signer de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.