1727 cm Robardet dit Alix Jacques – Monin Anne

source: AD21 4E19 art. 32 Me Robardet

Lan mil sept cent vingt sept le
trente avril avant midy au lieu dauxonne
pardevant le soussigné notaire royal de ladite
ville y resident et en presence des temoins parens
et amis cy aprez nommés ont comparus en
leurs personnes Jacques Robardet dit Alix
laboureur a flammerans d’une part.
Anne Monin fille de Pierre Monin Bediet
laboureur audit flammerans , du corps de Jeanne
Lemond ses pere et mere ledit Pierre Monin
pere cy present d’autre part.
Lesquelles partyes des avis et consentemens
de leurs parens et amis cy presens assemblés
ont fait et font entr’elles les traitté et
convention de mariage dont la teneur suit.
Seront les futurs mariés suivant la coutume
de ce pays qu’est par moitié meubles et
acquêts qu’ils ont et auront pendant leur
futur mariage. Donnera le futur epoux a la
future epouse des bagues et Joyaux pour le
jour de la celebration des futures noces

jusqu’en valeur de la somme de quinze
livres, qui demeurent propres a la future;
Sera douée la future epouse sur les biens
du futur epoux de la somme de cinquante
livres payable a une seulle fois par les
heritiers du futur, lesquelles cinquante
livres seront pris sur les propres du futur.
Se marie le futur epoux pour la somme de
six cent livres consistans en meubles, chevaux
vaches, pourceaux et autres bons effets et
ensemensures de grains de laquelle constitution
dotalle il en sera ameubly dans la communauté
la somme de deux cent livres, et a legard des
quatre cent livres restant elles sortiront au
futur et aux siens nature de propre et dancien
comme si elles avoient fait tronc et double
tronc en sa famille en quelques mains que
le tout puisse passer.
A legard de la future epouse ledit Pierre Monin
son pere luy constitue en dot par mariage
divis la somme de trois cent livres consistant
en son troussel et bons effets veus et reconnus
par le futur qui s’en contente, de laquelle
somme de trois cent livres il en sera

ameubly dans la communauté la somme
de cent livres et a legard des deux cent
livres restant elles sortiront a la future et
aux siens nature de propre et dancien
comme si elles avoient fait tronc et double
tronc en sa famille en quelques maisn que
le tout puisse passer, luy constituant encore
en dot ledit Monin Bediet tant pour luy
que pour sa femme une somme de deux
cent livres qui seront pris sur le plus clair
des biens des pere et mere de la future aprez
leur decez de l’un et de l’autre, lesquelles deux
cent livres seront payes a ladite future par
Gaspard, Jacques et Pierre Monin Bediet
ses trois freres, et jusqu’au remboursement
les interets au denier vingt, les quelles deux
cent livres sortiront pareillement a la future
et aux siens nature de propre et ancien
comme s’il avoit fait tronc et double tronc
en sa famille moyenant lesquelles constitutions
dotalles cy dessus qui reviennent a cinq

cent livres la future se depart du
consentement du futur, et de lautorité de son
pere au profit desdits Gaspard, Jacques, et
Pierre Monin ses freres de la succession et
pretention aprez le decez de ses pere et mere
a condition que sesdits freres tant pour eux
que pour les leurs feront decharges ladite
future elle et les siens de toutes charges,
dettes frais funeraux et autres, et
generalement de toutes recherches, de ses dits
pere et mere, attendu Que la constitution
desdites cinq cent livres n’a étée faite qu’aux
conditions cy dessus.
Seront les enfans du premier lit du futur
du corps de feue Heleine Darc etant
au nombre de cinq, nouris, et entretenus
aux frais de la presente communauté,
le revenu des biens qui arriveront auxdits
cinq enfans aprez la mort d’Heleine Petit
veuve de Pierre Darc leur ayeule entreront
dans la presente communauté.
Arrivant le decez du futur avant celuy de
la future ou celuy d’icelle future avant celuy
du futur le survivant aura et emportera

avant partage ses habits nippes et
linges servants a sa personne avec un
lit garny ou pour le tout la somme
de cent livres au choix du survivant.
Se reservent le pouvoir de disposer
l’un au profit de l’autre de tout ou de
partye de leurs biens par tel acte quils
jugeront a propos laquelle reserve cy dessus
les futurs se font, en derogeant a la coutume
et autant qu’il leur est permis de Droit.
En faveur du present mariage le futur
le futur pour assurer la dot de la future
elle aura si elle survit le futur la jouissance
sa vie Durant de la maison ou le futur fait
sa résidence, et prendra sa dot sur la dite
maison de ses heritiers.
Chacun des futurs payeront leurs dettes
contractées avant le futur mariage
Et les choses faites et conclues les futurs
epoux et epouse ont promis et promettent
de se retrouver incessament en face de
mere Ste eglise pour y recevoir la
benediction nuptiale a peine de tous depens

dommages et interets pour seurté lesdits
futurs de mesme que ledit Pierre Monin
Bediet et lesdits Gaspard, Jacques et Pierre
Monin Bediet, obligent leurs biens par
la cour de la chancellerie & Renoncant &
fait leu et passé audit auxonne en la
maison et en presence de Hugues Monin
Delacoure Ecuyé de Claude et Jean
Robardet freres du futur, de Joseph Darc
beaufrere diceluy futur, de Jacques
Bernard aussy beaufrere de ladite
future desdits Gaspard, Jacques et Pierre
Monin freres de la future, de Jean
Mangonneau parrein de la future, de Michel
Monin mary d’Anne Clerc mareine de la
future et de Guillaume Mourez Praticien audit
auxonne temoin requis, la future de mesme que
son pere ont declaré ne scavoir signer de ce
enquis quant aux autres partyes ceux qui
ont seu signé se sont soussignés les
autres ayans declaré ne scavoir signer de ce
enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.