1727 vente Froment Marguerite et Toison Anne – Febvre Claude

source : AD21 4E21 art. 9 Me Lebeau

Lan mil sept cent vingt sept le
vingtiesme jour du mois de mars apres
midy a auxonne en letude et prdevant le
notaire Royal de ladite ville y Residant soussigné
et en presence des temoins en Bas nommes
Ont Comparus en leurs personnes
Margueritte Froment veuve dHillaire Godin laboureur
demeurant a Labergement, et Anne Toison veuve
de Jean Cerf laboureur audit Labergement lesquels
solidairement lune pour lautre sans divisions
lunes delles seulles pour le tout ont de leurs
Bons gres et volonté vendus cedes quittés
et transportes Comme par ces presentes elles
vendent cedent quittent transportent et
delaissent perpetuellement pour elles et les
leurs a Claude Febvre laboureur aux
Granges dudit auxonne cy present et acquerant
aussy perpetuellement pour luy et les siens
les terres cy apres declarées scavoir
environ deux tiers de terre finage de cette
ville lieudit a laige des bords en deux sillons
empres de soleil levant Jean Coureux, du couchant
Claude Godin de Labergement aboutissant de vent
sur la veuve Merceret de Villers rotin et de bize
Bernard Grosseteste.

Rt finallement un demy journal de terre mesme
finage lieudit au Rondey en deux sillons empres
ladite veuve Merceret de soleil levant du couchant
ledit acquereur abouttissant de vent sur la queue
de lestang dudit auxonne et de bize le sieur Mourez
prestre sauf auxdites terres leurs autres plus
vrayes et meilleurs Confins que ledit acquereur
a dit bien scavoir et se contente de la Continance
charge de leurs charges sy aucunes sont que lesdites
vendresses nont pu declarer pour nen avoir
jamais payé aucunes, la presente vente
ainsy faitte entre lesdites partyes pour et
moyennant la somme de soixante dix livres
de principal et trois livres de vins le tout
payé comptant par ledit Febvre auxdites
vendresses en bonnes especes ayant cours
presence desdits Notaire et temoins dont elles
sont contentes et len quittent au moyen
duquel payement ainsy fait elles se sont
demises et devetues desdits deux tiers et demy
journal de terre cette part vendue en ont
investu et saisy ledit acquereur auquel elles
en promettent toutte Conduitte et garentye
necessaire envers & Contre tout par la
tenue des presentes, de laquelle somme
principalle de soixante & dix livres ladite Froment
en a touché celle de quarante livres & le surplus
par ladite Toison Dont et de quoy lesdites partyes

sont Contentes & daccord pour seurete de quoy
elles obligent leurs biens par la Cour de la
Chancellerie & renoncant & fait et passé audit
auxonne en presence de Claude Lebaut
Pierre Deguilhem et Pierre Germain clercs
audit auxonne temoins Requis & soussignes
avec ledit Febvre et moy ledit notaire lesdites
Froment et Toison vendresses ayans declares
ne scavoir signer de ce enquises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.