1729 donation Alexandre Jean

source: AD21 4E18 art. 1 Me Ponteney

L’an mil sept cent vingt neuf
le vingt huitiesme jour du mois de novembre
apres midy au vilage d’athée, pardevant le soubsigné
notaire royal de la ville d’auxonne y residant, et en
presence des tesmoins cy apres nommés, A Comparut
en sa personne, Jean Alexandre cordonnier demeurant
audit Athée, le quel estant en son lit malade, et
neamoins seins de ses sens esprit, memoire, et entendement
Comme il à apparut aux dits notaire et tesmoins.
Considerant cependant quil n’est rien de si certain
que la mort, mais aussy rien de si incertain
que le jour et l’heure dicelle, et craignant dans
estre prevenu avent que davoir disposé du peut de
biens quil à plut à la divine providence luy donner
et se voyant dans un estat de le pouvoir faire,
yl à par ces presentes sans force ny induction de
personne, mais de sa pure franche et libre volonté,
dit declaré et dicté, quil à fait par cette
donnation à cause de mort, à Jean Noisot jardinier
demeurant au dit Athée, de tous et un chacun les
biens meubles et immeubles qui se trouvairont luy
appartenir à lheure de son deces tant de ses acquis
conquest droits non raisons et actions qui pouront luy
appartenir en quelques lieux quil soient scitués sans en
rien reserver ni retenir aucunnes choses à la charge
de faire inhummer le donateur suivant son

estat et condition de payer les dettes et
charges de son oirie, et de faire prier dieu pour
le repos de son ame ce quil laisse a sa discretion
persuadé quil est quil len acquittera en conscience #
telle estant son intantion disposition et ordonnance
de derniere volonté quil veut et entant estre executé
et suivi en tous ses poins formes et teneurs, soit
Comme testament codicille donnation a cause de
mort et en telle autre meilleure forme que
donnation à cause de mourt ou autre disposition
de derniere volonté puisse en valloir et subsistant
cassant et revoquant, tous autres actes et dispositions
de derniere volonté quil pouvoit avoir ci devant fait
contraire aux presentes et touttes clauses derogatoires
quil exprimeroit Sil en estoit Souvenant, prohibant
touttes confections d’invantaire et vente de ses meubles
priant et invitant tous officiers de justice de ne poins
sentremettre dans son oirie dont il les descharge,
voulant que silestoi necessaire d’en faire un se doit
le soubsigné notaire qui y procede, dont et de tous
ce que dessus le dit donnateur marequis acte que je
luy ay octroyé pour valloir et servir ce que de
raison, fait et passé leu, et releu audit Athée
dans la maison ou le dit Alexandre est alité dans
une chambre qui a son jour du cotté du couchant
sur la grande rue dudit Athée en presences

de Denis Camp lainée laboureur audit Athée
et d’Augustin Perrin clerc audit Auxonne
tesmoins requis expressement appellé et soubsigné
avec moy ledit notaire, quand audit donnateur
il à declaré ne scavoir signer de ce enquis et
invité # et encore de payer pour une seule
fois dans un an à compter du jour de son dit
deces à Philibert Alexandre son frere
manouvrier demeurant audit Athée
la somme de vingt livres dont il luy fait
par cette donnation, le present renvoys ayant
été leu et releu audit donnateur il a dit et
declaré quil lapprouve en presence desdits
tesmoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *