1730 cm Chabet Jean – Roux Georgine

source: AD21 4E20 art. 20

L’an mil sept cent trente le quatorze
du mois de novembre avant midy au village
de Labergement. Pardevant le notaire royal residant
a Auxonne soussigné, et en presence des tesmoins et
enfin nommés. Ont comparus en leur personne, Jean Chabet
fils d’Hilaire Chabet couvreur en paille audit Labergement et de
Jeanne Baugrand ses pere et mere cy present et autorisant
leurdit fils d’une part.
Georgine Roux fille de feu Romain Roux laboureur au Croix
Simonin et de Claudine Briotet ses pere et mere icelle dument
autorisée par ladite Briotet, d’autre part.
Lesqueles partyes des avis de leurs parents et amis ce
post assemblées nottament de Marin Roux vigneron à Champvant
oncle et curateur de ladite Georgine Roux. Ont fait et font entre elles
les traités et alliance de mariage ainsy que sensuit.
A savoir quelles seront mariés unis conjoints et associée par
assemble suivant la généralle coutume de ce pays et duché
de Bourgogne quest par moitié meubles et acquets quils feront
constant leur futur mariage.
Sera donné par lepoux et lepouze des bagues et joyaux
pour le jour des nopces, jusqu’en valleur de la somme de
douze livres quil luy demeureront propres et dont ledit Jean
Chabet luy fait don en faveur du present mariage.
Sera douhée lespouze sur les biens de lepoux en cas que douaire
ayt lieu qui demerera reglée a la forme de la coutume.
Lesdits Chabet et Baugrand mary et femme constituent en dotte
audit Jean Chabet leur fils, la somme de deux cent livres
consistant en ses habits nuptiaux les fruits pendant par racine
dans un journal de terre, ensemmencé de seigle quil met a la
récolte suivante a son profit, une torie? agée de deux ans, sous paille
noire, de laquelle constitution, ledit Jean Chabet en ameubliera dans
la communauté cinquante livres le surplus de ladite
constitution, luy sortira et aux siens nature dantien heritage
subject a retour en quelque mains que le tout puisse passer soient
en lignes directe ou collateralle et comme sy le tout avoit
fait tronc et double tronc en sa famille.
Et a legard de ladite briotet mère de ladite Georgigne Roux elle a
constituée en dotte a sadite fille pareille somme de deux cent livres

tant pour demeurer quitte envers saditte fille de ses droits
paternels et qui constitue en un tier des meix maison, ou elle
fait sa residance située audit Croix Simonin, et dependance dicelle
comme aussy de huit journaux de terre appartenant a ladite Briotet
a la charge néantmoins de payer aussy son tier … …
affecté sur le tout jusque au remboursement du principaux que se trouveront
dues, six draps de lit six serviettes, un lit garny avec
ses habits nuptiaux, le tout en valleur de ladite somme de la
quelle constitution laditte Georgine Roux
en ameubliera pareillement dans la communauté
pareille somme de cinquante livres le surplus
de sa constitution luy sortira et aux
siens nature dantien heritage subjet a
retour en quelque main que le tout passe soit
en ligne directe ou collateralle et comme sy
le tout avoit fait tronc et double tronc en sa
famille.
Et d’autant que les futurs epoux et epouze
feront leur residence avec ladite Briotet ycelle
promet et s’oblige de les nourrir et entretenir
avec les enfants qui seront procrés de leur
mariage outre quoy elle leur ne lachera a la
moisson prochaine les fruits … journal de
bled froment et ceux d’un journal d’avoine
que les futurs epoux et epouse n’auront a
leur profit et a la charge de travailler
au profit de ladite Briotet.
Arrivant la dissolution de la presente
communauté par le décès de lun ou
lautre des futurs maries en ce cas le survivant
prendra et emportera avant tout partage
les habits et linges servant a sa personne
avec un lit garny une paire d’armoire en
letat que le tout sera outre quoy aura lepoux
sil survit ses armes ou pour leur valleur la
somme de douze livres et sy cest lepouze pareille
somme avec les bagues et joyaux a elle

et devant donnés.
Seront lesdits futurs epoux et epouse
acquittés de toutes dettes par leur pere
et mere jusqu’a ce jourd’huy.
Se reservent les futurs epoux et epouse le
pouvoir de disposer au proffit de lun de
lautre par tel acte de disposition
que bon leur semblera derogeant pour ce
regard a la coutume.
Comme aussy les successions qui leurs
peuvent arrivés pour leur sortir chacun
a leur egard nature dantien a l’exeption
des meubles meublans seullement qui
entreront dans la communauté.
Dont et du tout ce que
dessus ainsy reglé les parties sont
contentes et daccord et nobtament les futurs
epoux et epouze de se representer en face
de ste eglise pour y recevoir la
benediction nuptialle a peyne dinterets et
depens pour seurete de quoy elles ont obligés
leurs biens par la cour de la Chancelerie et renoncant.
Fait leu et passé comme dessus en presence
de Jean Drouel beau-frère du futur epoux
Jean Gaudin son parain et Claude Chabet
son frère, Pierre Bourdon parain de ladite
Georgine Roux, Pierre … son oncle
de Pierre Seuret sergent a la justice dudit
Labergement amy des futurs et de Claude
Fourcaut oncle de ladite Roux témoins
requis et soussignés avec moy ledit
notaire et les parties le sachant faire

Les autres ayant declares ne scavoir
signer de ce enquises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.