1737 cm Gavignet Bénigne – Drouelle Louise

source: AD21 4E21 art. 13 Me Lebeau

Lan mil sept cent trente sept le diesme
jour du mois de janvier apres midy aulieu
de Labergement pardevant le notaire
Royal de la ville Dauxonne y Residant
soussigne et en presence des temoins au Bas
nommes ont Comparus Benigne Gavignet fils
majeur de feu Antoine Gavignet laboureur a Labergement
et de Elizabeth Malarbet sa mere, ladite Malarbet cy présente
et Lautorisant dune part.
Louise Drouelle fille majeure de deffunts François
Drouelle laboureur audit Labergement du corps de feue
Simonne Gaudin ses pere et mere dautre part.
Lesquelles partyes de lautorité susditte et de lavis de
leurs parents et amis cette part assembles ont fait entre
elles le traitté de leur futur mariage en la forme et
maniere suivante.
A seavoir que lesdits futurs epoux et Epouse seront uns
et communs en tout Biens meubles et immeubles quils
ont auront et acquets quils feront pendant et constant
leur dit futur mariage suivant la Coutume de Ce pais
et Duché de Bourgogne quest par moittié meubles et acquets,
Suivant Laquelle Coutume Ledit futur Epoux donnera
a laditte future Epouse pour le jour de la celebration desdites
futures nopces des Bagues et joyaux en valleur de la
somme de la somme de cinquante trois livres y compris la
clerceliere dargent dont il luy fait donnation pour luy
sortir nature de propre et aux siens.
Douhaire ayant lieu la fufure sera douée conformement
a laditte Coutume de Bourgogne.
En faveur Du present mariage Laditte Malarbet
mere du futur pour demeurer quitte envers luy de ses

Droits paternels Luy a Constitué En Dot Les meix maison
jardin verger et dependances scitues audit Labergement en
La Rue du Bois, joignant De Bize Claude Joseph
Clerget le jeuene de Vent les heritiers de la veuve Breton a boutissant
du levant sur Legrand chemin et du Couchant sur ladite Rue
Du Bois charges de la Rente due au Sieur Antoine Ponteney
ancien conseiller au grenier a sel dauxonne provenant des
acquets de la communaute de ladite Malarbet avec ledit
feu Antoine Gavignet son mary a la Charge et condition
de payer la Rente qui en sera echue au mois de juin
prochain attendu que les futurs Leueront Les fruits
ensemances dans le verger dependant de ladite maison au moyen
de quoy encore ledit futur ne pourra Rien pretendre du chef
de ses pere et mere dans les autres meix et maison scitus
audit Labergement, Ce qui a esté accepté et consenty par
Pierre Gavignet et Simon Gavignet freres dudit futur
Cy present qui sen sont contentes le tout estimé entre les partyes
a la somme de trois cent livres.
Et a legard de laditte future Epouse elle se marie pour
ses Biens paternels et maternels Echus en valleur de la
somme trois cent livres, Consistant en lit garny paire
Darmoire et autres Bons effets, Le tout vu et Reconnu
par ledit futur Epoux et ses parents qui sen sont dit
contentes.
Sur Chacunes desquelles Constitutions il en sera
ameubly au proffit de la communauté la somme de
soixante livres, et le surplus sortira a chacuns des
futurs maries chacuns en droit soy nature dancien
comme si le tout avoit fait tronc et Double tronc en
leur famille.
Arrivant la dissolution du futur mariage Le survivant
aura prendra avant tout partage si cest le dutur les

ardes servant a sa personne, sa chambre garnie ou
pour icelle la somme de soixante livres a son choix.
Et si cest la ditte future Epouse qui survive ledit
futur Epoux en ce cas elle aura et prelevera pareillement
avant tout partage les hardes servans a sa personne
sa chambre aussy telle quelle se trouvera ou pour
icelle semblable somme de soixante livres aussy
a son choix outre ses Bagues et joyaux qui luy
sont propres.
Se Reservent les futurs Epoux et Epouse Le pouvoir
et la liberté de se donner tous leurs Biens en faveur
Lun de lautre par tels actes que Bon leur semblera
Derogeant pour Ce Regard a la Coutume en Ce qui
peut y estre contraire.
Et alegard Des articles non compris au present traitte
ils Demeurent Regles suivant et Conformement a ladite
Coutume de Bourgogne.
Et Ces Choses ainsy faittes et conclues Lesdittes partyes
ont promis de se presenter incessament en face de
notre mere Ste eglise le plustost que faire se pourra
pour y Recevoir la Benediction nupcialle a peyne
de Tous depens Domages et interrets Dont elles ont
Dit estre Contentes et daccord pour seurete elles en
obligent Leurs Biens par la cour de la Chancellerie
& Renoncant & fait et passe audit Labergement
en la maison et demeurance de laditte future en
presence de Claude Coillot laboureur a Labergement oncle
Dudit futur Epoux, Pierre et Jean Drouelle laboureurs
audit Labergement freres de laditte future, de Jean Cerf

aussy laboureur audit Labergement Beau frere de ladite
future et de Jacques Gavignet dudit futur, et pour temoins
Claude Cerf laboureur audit Labergement et Claude Joseph
Clerget aussy laboureur audit lieu temoins Requis qui
se sont soussignes avec moy ledit notaire et quand audit futur epoux
a ladite future Epouse a la ditte Malarbet mere dudit futur audit
Pierre Gavignet frere du futur ils ont declares ne scavoir
signer de ce Enquis, Et a legard des autres parents cy devant
Denommes ils se sont pareillement soussignes avec moy le dit
notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.