1737 cm Moniot Philibert – Ponsot Philiberte

source: AD21 4E42 art. 40 Me Mathieu

Au nom de dieu amen lan de licarnation diceluy
courant mil sept cent trente sept le dix de
febvrier apres midy en la residence de
Marguerite Bonvallot veuve de Jacque
Ponsot en son vivant Maitre charin En ce lieu pardevant
le notaire en la Baronnie de la marche y resident soussigné
en la presene des temoins cy apres nommés ont comparus
en leurs personnes Philibert Moniot garcon majeur
Marechal de proffession fils de deffunt Bernard
Moniot en son vivant Maitre Mareschal en ce lieu et de
Claudine Gavignet ses pere et mere dune part.
Philiberte Ponsot fille majeur de deffunt Jacques Ponsot
maitre charon en ce lieu et de Marguerite Bonvallot gentot ses
pere et mere dautre part.
Lesquelles parties comparentes de lauthorite voulloir et consentement
de leurdites mere et parents cette part assembles ont traité et
accordé de leur mariage comme sensuit.
Scavoir que lesdits Moniot et Ponsot seront unis et associés ensemble
par loyal mariage suivant la generalle coustume de ce
pays duché de Bourgogne quest par moitié meubles immeubles
quils ont auront acquets quils feront pendant leur vie
conjugalle.
Sera doue au cas que douaire ayt lieu ladite future epouse sur les plus
clairs biens de son futur Epoux dun douaire prefix de la
somme de vingt livres payable en une seulle fois par les heritiers

du futur Epoux dont il luy fait donnation cequi sest
insinué dans le tems de lordonnance.
Sera donné par le futur Epoux a sa future Epouse pour leur solemnité
de leurs nopces des bagues et Joyaux jusque a la somme de vingt cinq livres.
Le futur se marie pour ses droits eschux et a eschoir provenant de
son travail et de ses pere et mere Estimé a la valleur de quatre vingt
livres consistant en ses habits nuptiaux fond outils de marechal de laquelle
somme de 80 sera ameubly trente livres le reste sortira nature
dancien comme sil avoit fait tronc et double troncq en sa famille par quelque
main que le tout puisse passer.
Se marie la future Epouse pour ses droits paternels Eschus et maternels
a Eschoir consistant en un lict garny armoire et … … …
a … ses habits nuptiaux et de filage nippes le tout Estime et reconnu
a la somme de cent cinquante livres provenant de ses Epargnes et …
… du dot provenant de sa mere de la future Epouse dont sera ameubly la moitié et lautre
moityé en nature dancien comme sil avoit fait tronc et double tronc en
sa famille & sans … de sa portion dans lhoirie de sa
mere.
Le survivant des parties arrivant la dissolution de mariage prendra avant partage
ses habillements armoire ferre fermant a clef et les joyaux ou pour Iceux
la somme de vingt cinq livres a leur choix et sy cest le futur espoux
outre ce que dessus il prendra sa boutique de marechal.

Se reservent les parties le pouvoir de se faire donnation au
proffit de lun et lautre de leurs biens ou partie diceux comme
bon leur semblera derogeant a ce regard a ladite coutume disant
de contraire.
Sil sallienne ou vend quelque fond de lun ou lautre des
parties les deniers en provenance seront remplace au proffit
de celuy ou celle a qui il auront appartenu.
Le present traité demeure reglé selon ladite coutume que les
parties promettent laccomplissement du contenu cy dessus a peine
dinterets et depens obligent a cet effet leurs biens present …
par toutes cours renoncant a toutes choses contraires fait lu et relu
et passé en presence des meres es futurs de Jean Bonvallot Guerot
Claude Mugnot beau frere du futur Pierre Mathieu oncle de la future
le sieur François Morisot marchand a la marche cousin a cause
de sa femme Jacques Languet cousin des partyes Claude Ponsot aussy
cousin et de Jean Collin le jeune et le sieur Pierre Savary employé
… a la marche temoins requis et soussigné avec les parents le sachant
faire quand a la future epouse et autres ont dit ne scavoir
signer enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *