1737 cm Racle Claude – Pelletier Claudine

source: AD21 4E21 art. 13 Me Lebeau

L’an mil sept cent trente sept le cinquiesme
jour du mois de feuvrier apres midy a
Auxonne en letude et pardevant le notaire Royal
de la ville y Residant soussigné et en presence
des tesmoins au Bas nommés ont comparus Claude
Racle laboureur a Tillenay veuf en seconde nopces de Pierrette
Marchand Dune part.
Claudine Pelletier fille de deffunts Claude Pelletier laboureur
audit Tillenay et de Jeanne Bazenet icelle agée de vingt six ans
et procedant neantmoins de lautorité dAntoine Henry aussy
laboureur audit Tillenay son oncle et tuteur, Cy present et
lautorisant.
Lesquelles partyes de lautorité susditte ont fait le traitté de
leur futur mariage en la forme et maniere suivante;
A seavoir que lesdits futurs maries seront uns et communs en
tous Biens meubles quils ont acquets et conquest quils feront
pendant et constant leurdit futur mariage suivante la coutume
de ce pays et duché de Bourgogne qu’est par moittié meubles et
acquets.
Suivant laquelle coutume Ledit futur Epoux Donnera a laditte
future Epouse pour le jour de la celebration dudit futur mariage des bagues
en valleur de la somme de trente six livres y compris un crochet
dargent, dont il luy fait donnation qui luy sortiront nature de
propre et aux siens.
Douhaire ayant lieu la future sera douée conformement
a ladite coutume de Bourgogne.
Se marie ledit futur Epoux pour ses biens Consistant
en la somme de Deux cent livres vus et Reconnus par la
future et son tuteur qui sen sont contenter.
Et a legard de laditte future elle se marie pour ses Biens paternels
et maternels echus et en ses guains et Epargnes particulieres en
valleur de pareille somme de deux cent livres consistant en son

troussel lit garny paire Darmoire argent monoye et
autres Bons effets le tout vu et Reconnu par ledit futur qui sen
est contenté.
Sur Chacunes desquelles Constitutions il en sera ameubly au
proffit de la future Communaute la somme de cinquante livres
et le surplus sortira a chacuns des futurs maries chacuns en
droit soit nature dancien Comme si letout avoit fait tronc
et double tronc en leur famille.
Et comme il y a deux enfans du premier mariage dudit Claude
Racle avec Reyne Dorée, il est Convenu qu’ils seront nouris eleves
et entretenus aux frais de la future communauté jusqu’en age de
majorité ou de mariage et audit temps de majorité jusqu’en age de
leurs Relachera a chacuns la somme de trente livres suivant
que le tout est stipule dans leurs acte tutelaire fait en la justice
de Champdostre apres le deces de laditte Reyne Doré leur mere
sans aucunes Repetitions de part ny dautre.
Arrivant la Dissolution du futur mariage le survivant
aura et prendera avant tout partage si cest le futur les hardes
servantes a sa personne sa chambre garnie telle quelle se trouvera
ou pour icelle la somme de cinquante livres a son choix.
Et si Cest laditte future epouse qui survive ledit futur epoux
en ce cas elle aura et prendra pareillement avant tout partage
les hardes servant a sa personne sa chambre garnie aussy telle
quelle se trouvera ou pour Icelle semblable somme de cinquante
livres a son choix outre ses Bagues et Joyaux qui luy sont
propres.
Outre quoy ledit futur epoux fait dont de survie? a laditte future
de la somme de soixante livres pour sa jeunesse qui luy sortira
et aux siens aussy nature de propre.
Se Reservent lesdits futurs Epoux et Epouse le pouvoir et la
liberté de se donner tous leurs Biens ou telle portion diceux que
Bon leurs semblera et Ce par touttes Sortes dactes quils aviseront

Bon estre derogeant pour Ce Regard a la Coutume en ce qui
peut y Estre contraire.
Chacuns des futurs payera ses dettes contractées avant
leur dit futur mariage sans que les Biens de lun puissent
estre pris pour acquitter les dettes de lautre.
Et a legard des articles non Compris au present traitté il en
Demeurent regler suivant et a la forme de laditte Coutume de
Bourgogne.
Et Ces Choses ainsy faittes et Conclues lesdittes partyes ont promis
de se presenter en fae de notre mere Ste eglise le plustot que fair
se pourra pour y Recevoir La Benediction nuptialle a peyne
d’interrets elles en obligent leurs Biens par la Cour de la Chancelerie
& Renoncant & Fait leu & passé audit auxonne en presence de Pierre
Deguilherm premier huissier audiancier au Baillage et Chancellerie
Dauxonne et Pierre Gautet praticiens audit lieu temoins
Requis qui se sont soussignes avec ledit Claude Racle et moy ledit
notaire et quant a laditte future et audit Antoine Henry sont
oncle ils ont declares ne seavoir signer de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.