1737 contrat de rente Clerget Louis et Claude Joseph pour Monsieur Guye

source: AD21 4E 18 art. 3 Me Ponteney

Lan mil sept cent trente sept le
douzieme jour du mois de mars
avant midy au lieu d’auxonne
Pardevant le soubsignés notaire Royal
de laditte ville y Residant, et en presence des
temoins enfins nommés, ont comparus en leurs
personnes Louis Clairget manouvrier demeurant a la
bergement, Claude Joseph Clairget son fils laboureur,
residant audit lieu, et de son authorite Françoise Gay,
sa femme, lesquels solidairement, et lun pour lautre
sans division l’un deux seul pour le tout tant pour
eux que pour les leurs, et leurs successeurs qui,
demeurent avec eux conjointement, et solidairement
obligés, ont crés, et constitués au proffit de Messire,
Claude Guye Escuyer seigneur dudit Labergement,
et autres lieux acceptant par Me Pierre Jacquot
avocat a la cour tuteur gerant les biens dudit
sieur Guye cy present la rente annuelle, et perpetuelle
de dix neuf livres par an, Payable a Chacun jour
et datte des presentes dont le premier terme, et,
Payement, sera, et commencera d’estre faite le,
douzieme mars de lannée prochaine mil sept cent
trente huit entre les mains dudit sieur Jacquot,
ou a Ceux qui seront après luy chargé de la

regie des biens dudit seigneur Guye et ainsy d’année
a autre a pareil jour de termes, en termes sans cesser
jusqu’a l’extinction, et entier acquittement du tout
principal de la presente Rente, qui est faitte crée, et
constitue entre les Parties Pour, et Moyennant la
somme de trois cent quatre vingt lires,
Payée aux constituant, en ce quils demeurent quittent
envers ledit seigneur Guye Premierement de la somme
de cent soixante huit livres Pour Restant du
montant de l’obligation passé au proffit de messire
Claude Joseph Guye seigneur de labergement Cour
au parlement de Dijon par ledit Claude Joseph
Clairget, et laditte Gay sa femme Receu Dugied
notaire le vingt cinq novembre mil sept cent trente
un controllé en cette ville le vingt du meme mois,
par defor..ant qui demeure au moyen de ce
acquittée, et neantmoins Resté entre les mains dudit
sieur Jacquot pour seurté audit seigneur Guye
de la prorité de son hypoteque, Secondement
de celle de soixante onze livres douze sols quils
doivent audit seigneur pour pension de deux
admodiations escheuces le onze novembre dernier
de compte verballement faitte entre lesdites Parties,
Troisiemmement de soixante deux livres deux sols

deue par ledit Claude Joseph Clairget, scavoir
cinquante livres pour moitié de celle de cent livres
a laquelle il a esté condemné par sentence de la
teneure des jours dudit labergement du premier
decembre mil sept cent trente trois, l’autre moitié
luy ayant esté remises au mois de janvier mil sept
cent trente cinq par Madame delabergement, et
Monsieur le Conseiller Guye de vorne tutrice, honnoraire,
et curateur dudit seigneur Guye, et douze livres
deux sols pour autres amandes contre luy prononcées
en faveur dudit Seigneur aux teneuees de jours dudit,
labergement des trentes decembre mil sept cent
trente deux vingt sept avril mil sept cent trente cinq
et vingt deux octobre mil sept cent trente six,
lesquels amandes demeurent au moyens de ce que
dessus acquittées et Payées sauf audit Seigneur son
hypotecque du jour, et dattes dicelles, quatriemmement
de cinquante livres un sol deu audit seigneur Guye
par ledit Louis Clairget pour amande droits de fourage
Poules, et Restant du pris d’un marchef d’une coupe
de Boiss … ballement avec ledit feu seigneur
Guye, ledit Louis Clairget, et feu Simon Malarbet
dont ledit Louis Clairget demeure Pareillement
Quitte, sauf encore audit Seigneur son hypoteque
du jour, et adtte des sentences de condemnation
damandes, et marchef de ladite coupe, et finallement

vingt huit livres cinq sols deu par ledit Clairget fils pour autres cences,
et droit de fourage deu audit seigneur Jusque, et Compris lannée mil sept cent trente six
laquelle rente de dix neuf lives avec le fort principal dicelle les constituans
ont assignés, et assignent a… et hypoteques sur tous, et un Chacun leurs
biens meubles, et immeubles presens, et anciens, et speciallement sur
les meix maison verger terres, et preys qui leurs appartiennent scitués audit
labergement, et territoire dudit lieu pour par ledit seigneur Guye.
Recourir sur le tout a deffaut de Payement tant du principal de la presente
rente qui se fera par une seul et meme main, que sur les arrerages, et
… qui en eschevant, par preference et privilege et tout creanciers, outre
Quoy lesdits Clairget pere et fils et ladite Gay Reconnaissent devoir audit
seigneur Guye seize livres onze sols pour Restant d’arrerages eschus des
trois feuvrier mil sept cent trente six d’un capital de rente de deux
cent quarente livres crées au proffit dudit feu seigneur Guye par ledit Louis
Clerget, et Claudine Gaudin sa femme Receu Verdelet notaire le trois feuvrier
mil sept cent huit, deument controllé en cette ville dont ils sobligent de Payer
alavenir audit Seigneur les interrts a la forme diceluy laquelle somme douze
livres onze sols ils promettent Payer audit seigneur entre les mains dudit sieur
Jacquot dans le courant du mois d’aoust prochain, a peine d’interrets, et
depens, dont et de tout ce que dessus lesdites Parties sont contentes pour seurté
de quoy les debteurs obligent leurs Biens de nouveaux par la Cour de la
Chancellerie & Renoncant & fait leu, et passé audit auxonne en la maison dudit
Jacquot en presence d’Hugue DelaCaisine huissier audiancier au grenier a sel
de cette ville y Demeurant et de Pierre Bramant clerc dudit notaire aussy y demeurant
temoins Requis et soussignés avec ledit sieur Jacquot, et ledit Clairget fils, quant audit
Clairget Pere et a ladite Gay ils ont declarés ne scavoir signer de ce enquis, et invittés
en presence desquelles temoins il a esté convenues que les debteurs pourront
rembourcer ledit principal de trois cent quatre vingt livres en quatre Payement moyennant
quoy les interrets diminueront a proportion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.