1739 cm Gay Jean – Merme Antoinette

source: AD21 4E20 art. 68

Lan mil sept cent trente neuf le dix
huitieme jour du mois de mars a Auxonne
pardevant le notaire royal de ladite ville y residant soussigné
et en presence des temoins en bas nommes ont comparus
en leurs personnes Jean Gay fils de Philippe Gay laboureur
demeurant a Flaigey du corps de feue Pierrette Gay ses pere
et mere le dit Philippe Gay cy present et authorisant sondit
fils quant a ce dune part.
Antoinette Merme fille de feu Jean Merme laboureur
demeurant a Flammerans du corps de Claudine Clerc ses
pere et mere, ladite Clerc cy presente et authorisante sadite fille
quant a ce dautre part.
Lesquelles partyes des authorités susdites et de Lavis de leurs autres
parents et amis cette part assemblés ont fait et font entre elles les
traiites et accords de mariage en la forme et maniere que
sensuit.
Cest a seavoir que lesdits futurs epoux et epouse seront unis
conjoints et associés en tous biens meubles et immeubles quils ont
et auront et acquets quils feront pendant et constant leur
futur mariage suivant la coutume de ce pays et duché de
Burgogne quest par moitié meubles et acquets.
Suivant laquelle coutume ledit futur epoux donnera a ladite future
epouse des bagues et joyaux pour le jour de la celebation du
futur mariage en valleur de la somme de vingt cinq livres
dont il luy fait donation pour luy sortir nature de propre
et aux siens de linsinuation de laquelle il se charge.
Sera douhée ladite future epouse sur les biens dudit futur epoux
au cas que douhaire ayt lieu dun douaire divis de la somme
de dix livres de rente annuelle rachetable par les heritiers
dudit futur epoux de la somme de cent livres et ou ledit douhaire
se trouveroit exceder le coutumier ledit futur fait donation du
surplus a ladite future epouse de linsinuation de laquelle il se
charge a peine interets et depens.
En faveur du present mariage ledit Philippe Gay pere dudit
futur epoux tant pour demeurer quitte envers ledit futur epoux
son fils de ses droits maternels revenans a trois cent cinquante
livres luy constitue ladite somme, et deux cent
cinquante livres en avancement de son hoirie le tout
faisant la some de six cent livres quil promet de luy payer
le lendemain des futures nopces son … comptant
fonds et heritages meubles et autres bons effets de laquelle

somme il en sera ameubly au proffit de la communauté
celle de cent livres et le surplus sortira audit futur epoux
et aux siens nature dancien comme si le tout avoit fait tronc
et double tronc en sa famille.
Ledit Philippe Gay pour donner des marques de son amitié audit
futur époux son fils, luy donne par preciput apres son deces
les meix maison jardin et vignes estant au dernier que luy
appartiennent audit Flaigey ensembles les meubles meublans qui se
trouveront dans ladite maison apres le deces dudit Philippe Gay, moyennenant
quoy ledit futur epoux rendra a ses trois autres freres et soeurs
a chacun la somme de soixante livres, outre quoy …
apres le deces dudit Philippe Gay ledit futur epoux fera dire et
celebrer en leglise dudit Flaigey cent messes basses pour le repos
des ames dudit Gay et de ladite Gay ses pere et mere, comme encore
les grains bestiaux et meubles qui se trouveront dans laditte
maison en quoy quils puissent et pourront constituer a lheure
de deces dudit Philippe Gay, ladite vigne estant dans lencour.
Et a legard de ladite future epouse ladite Clerc sa mere tant pour
demeurer quitte envers elle de ses droits paternels qu’en avanecement
de son hoirie luy a constitue en dot la somme de six cent
livres, seavoir trois cent livres en un troussel compose de
lit garny paire darmoire linges et autres bons effets veus
et reconnus par ledit futur epoux et ses parents qui sen sont
contentes quelle promet de luy delaisser le lendemain des futures
nopces , cent livres en deniers claires quelle promet de payer
auxdit futurs le lendemain desdites futures nopces, et deux cent
livres quelle promet de lui payer aussy et jusqua ce dix
livres d’interets a chacun jour deux fevrier dont le
premier paiement se fera audit jour de l’année prochaine
jusqu’au dernier de ladite Clerc, de laquelle constitution il en
sera pareillement ameubly au profit de la communauté celle de
cent livres et le surplus sortira a ladite future epouse et aux
siens nature dancien comme si le tout avoit fait tronc et
double tronc en sa famille.
Si le futur epoux survie a ladite future epouse en ce cas il
aura prendra avant tout partage les hbaits linges servant
a sa personne son lit et sa chambre garnie telle quelle se
trouvera ou pour le tout la somme de cent livres a son choix.
Et si c’est ladite future epouse qui survit ledit futur epoux en ce cas
elle aura et prendra aussy avant tout partage les habits et linges
servant a sa personne son lit et sa chambre garnie telle quelle se
trouvera ou pour le tout pareille somme de cent livres a son choix,
outre ses bagues et joyaux qui luy son propre.

Se reservent lesdits futurs epoux et epouse le pouvoir et la
liberté de se donner tous leurs biens ou telle portion d’iceux
que bon leur semblera et ce par touttes sortes de traités quil
aviseront bon estre derogeant pour ce regard a la coutume
en ce qui peut y estre contraire.
Et a l’égard des articles non compris au présent traité ils demeureront
reglés suivant et a la forme de ladite coutume.
Et aux presentes a comparu Antoinette Clerc femme procédante de
l’authorité de Maurice delain laboureur audit Flammerans cy present
laquelle promet donner des marques a ladite future sa filleulle de son amitié a luy
donne apres son décès une demie faux de preys prairie dudit
Flammerans … … et empris le seigneur de Flammerans de touttes
… et les heritiers de Gabriel Berthaut et la cure dudit Flammerans dont
ladite future prendra possession … le décès de ladite
Antoinette Clerc qui s’en reserve et ses frères pendant sa vie durant.
Et ces choses ainsi faites et conclues lesdites parties ont
promis de se representer en face de nostre mere sainte eglise
le plustot que faire se pourra pour y recevoir la benediction
nuptialle a peyne d’interets et depens dont elles ont dites
estre contentes et daccord pour seurete de quoy elles ont
obligés leurs biens par la cour de la Chancelerie et renoncante.
Fait et passé audit Auxonne en presence de Pierre Mussot,
Jacques Mussot lesné, Claude Godin, Pierre Brocard,
et Pierre Jaugene? laboureur demeurant audit Flaigey
oncles dudit futur époux a cause de leurs femmes
Jean Vyard laboureur a Villers Rottin aussy oncle
de ladite future epouse, Pierre Rigier laboureur à Flaigey,
Claude Joseph Clerger laboureur demeurant a Labergement
beaux frères dudit futur époux, dudit Maurice
Destrai laboureur audit Flammerans, de Jacques Goilley
laboureur audit lieu, Pierre Merme laboureur
audit Flammerans, Pierre Bernard l’aisné laboureur
audit lieu oncle de ladite future epouse, de
Jacques Merme laboureur audit Flammerans
frère de ladite future epouse, d’Honore
Dequilhim praticien audit Auxonne et de Lorent
Florentin Pinot aprenty serrurier demeurant audit
Auxonne temoins requis et soussignés avec ledit
futur epoux ledit Gay son père, ladite future épouse
non plus que ladite Claudine Clerc sa mere

ledit Destrai et ladite Antoinette Clerc sa femme ayant
declarés ne seavoir signer de ce enquis et quant aux
autres partyes cy devant denommées ceux le sachant faire
se sont soussigné avec moy ledit notaire les autres ayant
declarés ne seavoir signer de ce enquises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *