1741 cm Gruet Claude Louis – Gavignet Laurence

source: AD21 4E20 art.35

L’an mil sept cent quarante
un le vingt neuf octobre après midy a Auxonne
en l’etude et pardevant le notaire royal de la ditte
ville y residant soussigné et en presence des tesmoins
cy apres nommés ont Comparus en leurs
personnes Claude Louis Gruet fils majeur
demeurant aux granges d’auxonne enfant de
feu Claude Gruet maitre marechal demeurant
aux mesmes granges et de Philiberte Saintelie
sa femme icelle Philiberte Saintelie sa mere cy presente
et entant que de besoin l’autorisant pour Ce
present fait d’une part.
Laurence Gavignet fille majeure de feu Toussaint
Gavignet laboureur aux granges de la cour
dudit auxonne et d’Anne Robardet Sa
femme icelle Anne Robardet sa mere aussy
cy presente et l’autorisant pour ce present
fait d’autre part.*
Lesquelles parties des predittes autorités
et des avis et consentement de leurs autres
parents et amys cy presents cette part

assemblés ont fait et font entre elles les
traittes alliances et accords de mariage
qui suivent.
Seront les futurs uns et communs en tous
biens meubles quils ont acquets et conquests
qu’ils feront pendant et constant leur
future communauté suivant la generale
coutume de ce pays et duché de Bourgogne.
Donnera le futur a la future espouse
des bagues et joyaux pour la celebration
de leur futur mariage en valeur de la
somme de quinze livres qui luy
demeureront propres et aux siens.
Sera doué la future au cas que
douaire ayt lieu d’un douaire divis
et prefix de la somme de quarante livres
une seulle fois payée, et ou il excederoit le
coutumier le futur luy fait donnation
du surplus sujette d’insinuation a peine

d’interests pareils a la somme
mesme.
Se marie le futur pour la somme de
deux cents livres provenants de ses épargnes
consistant en chevaux … grains …
ensemencés habits et linges servants a sa personne
Sur laquelle constitution il en sera ameubly
dans la future communauté la somme de
cinquante livres et quant au surplus il luy
sortira nature d’ancien et aux siens comme
s’il avoit fait tronc et double tronc en sa
famille en quelques mains que le tout puisse
passer soit en ligne directe ou collateralle.
En faveur duquel mariage laditte Anne
Robardet veuve dudit Toussaint Gavignet
mere de la future luy a pareillement
constitué en dote de maariage la somme
de deux cent livres tant pour payement
de ses droits paternels eschus qu’en
avancement des maternels à eschoir.

payables en un troussel composé d’une
paire d’armoire d’un lit garny draps
de lit nappes serviettes meubles de menage
habits et linges servants a sa personne
le tout vu et reconnu par le futur et saditte
mere qui s’en sont contentés. Sur
laquelle constitution laditte future
ameubliera pareillement de cinquante
livres et quant au surplus il luy sortira
aussy nature d’ancien et aux siens
comme s’il avoit fait tronc et double
tronc en sa famille en quelque main
que le tout puisse passer soit en ligne
directe ou collateralle.
Se reservent lesdits futurs touttes
successions directes ou collateralles
pour leur sortir nature d’ancien a l’exeption
des meubles meublans qui seront confondus
dans laditte future communauté.

S’il se vend ou allienne quelques biens
anciens des futurs le remplacement s’en
fera sur la communauté si elle est utille
et si elle ne la seroit sur les biens du futur
pour ceux de la future seulement.
La dissolution du futur mariage
arrivant le survivant prelevera et emportera
avant tout partage les habits et linges
servants a sa personne avec sa chambre
garnie ou pour icelle la somme de quarante
livres a son choix outre les bagues
et joyaux de l’épouse.
Se reservent lesdits futurs le pouvoir
de se faire donnation de tout ou de
partie de leurs biens meubles et immeubles
tant anciens que d’acquets par tout
acte que bon leur semblera derogeans
pour ce regard a la coutume en ce qui
puisse estre contraire.

Le surplus du present traitté non exprimé
demeurera reglé suivant laditte coutume.
Ce fait les parties ont promis de se representer
incessament enface de notre mere Ste Eglise
pour y recevoir la bénédiction nuptialle
a peine d’interests et depens. Dont
acte pour sureté duquel lesdittes parties
obligent leurs biens par la cour de la
Chancellerie & Renoncant & fait lu
et passé en presence ce
Jacques Gavignet laboureur auxdites granges
frere de la future, Claude Roquel laboureur aux
granges beaufrere de laditte future, Pierre Feuillebois
aussy laboureur auxdittes granges oncle paternel de la
future a cause de Françoise Gavignet sa femme Pierre
Fourcault laboureur aux granges oncle maternel de la
future a cause de sa femme, de Jean Fourcaut laboureur
aux granges parain de la future et de Richard Legros clerc en
cette ville temoin requis et soussignés avec les parties et moy ledit
notaire les autres ayant declarés de le scavoir faire de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.