1743 cm Gautet Pierre – Gaudin Louise

source: AD21 4E20 art. 36 Me Legros

Pardevant les notaires Royaux de la ville
d’Auxonne y Residant soussigne ce
jourdhuy treizieme aoust mil sept cent quarente trois
apres midy ont comparus en leurs Personnes Pierre
Gautet fils mineur de Pierre Gautet laboureur demeurant
aux Granges dudit Auxonne et de Marie Mugnier sa
femme cy present et lautorisant pour le fait des presentes
dune part.
Louise Gaudin fille majeure de Claude Gaudin marchand
demeurant a Flagey et d’Anne Guay sa femme cy presente
et lautorisant pareillement pour le fait des presentes
dautre part.
Lequelles Partyes des prédittes autorités et des avis et
consentements de leurs autres parents et amis cy presents
cy apres denommer et cette part assembles ont fait et
font les traittes alliance et accord de mariage qui
suivent.
Seront les futurs unis et communs en tout Biens meubles
quils ont acquets et conquest quils feront pendant et
constant leur dit futur mariage suivant la coutume de ce
pays et duché de Bourgogne qu’est par mottié meubles
et acquets.
Donnera le futur a la future epouse pour la celebration
de leur futur mariage des Bagues et joyaux en valleur de la
somme de quarente livres qui luy Demeureront propres
et aux siens.
Sera Douhée la future sur les Biens de son mary au cas
que douhaire ayt lieu, suivant ladite coutume de Bourgogne

En faveur duquel Mariage lesdits Gautet et Mugnier
pere et mere du futur luy ont constitués en dot et en
avancement de leur hoirie, la somme de mille livres qui
luy sera payée la veille des futures nopces tant en argent
clair qu’en habits nuptiaux linges et autres habits servant
a sa personne et frais de festin estant convenu que de laditte
somme il luy en sera payé six cent livres en argent comptant.
Et a legard de laditte future Epouse lesdits Gaudin et Guay
ses pere et mere luy ont constitué en dot et par avancement
de leur hoirie la somme de six cent livres quils promettent
de luy payer le lendemain des futurs nopces, Scavoir trois
cent livres en deniers clairs, et trois cent livres en un
troussel composé de lit Garny paire darmoire linges
et autres bons effets, vus et Reconnus par ledit futur
Epoux et ses parents qui sensont contentes outre quoy
lesdits Godin et Guay pere et mere de la future promettent
de luy livrer une mere vache ou la somme de trente six
livres a son choix, Et Relativement au contrat de mariage
de Laurence Gaudin soeur de la future avec Claude Cuillerey
passé pardevant Me Lebaut laisné notaire Royal en cette ville
le vingt huit janvier mil sept cent quarente controllé le
dix feuvrier suivant par deFonvent, qui contient un
preciput en faveur des trois fils desdits Gaudin et Guay des
meix maison jardin verger et vignes … lesdits trois
fils payeront a la future la somme de deux cent livres
apres le deces de leur pere et mere temps auquel ledit preciput
aura lieu conformement auquel contract et en expliquant
entant que de Besoin la clause y contenue ladite future et ses deux

soeurs auront chacunes deux cent livres
ce qui fait pour les trois la somme de six
cent livres ainsy que lesdits Gaudin et Guay pere et mere
lont toujours entendu et a leurs deffaut les leurs.
Sur chacunes desquelles constitutions il en sera
ameubly au proffit de la communaute la somme de cent
vingt livres et le surplus sortira a chacun des futurs et
aux leurs nature dancien comme si le tout avoit fait tronc
et double tronc en sa famille en quelques mains que le tout
puisse passer soit en ligne directe ou collateralle.
Se Reservent lesdits futurs touttes successions directes
ou collateralles, pour leur sortir pareille nature dancien
a lexeption des meubles meublans qui seront confondus
dans la communauté.
Chacuns des futurs acquittera ses dettes si aucunes
il a contractés sans que les Biens de lun puissent estre
pris pour payer les dettes de lautre.
Sil se vend ou allienne quelques Biens anciens des
futurs le Remplassement sen fera sur la communauté
si elle est utille et ou elle ne le serait sur les propres du
futur pour ceux de la future seullement.
La Dissolution du futur mariage arrivant le survivant
prelevera et amportera avant tout partage les habits
et linges servant a sa personne son lit & sa chambre garnie
telle quelle se trouvera ou pour la ditte chambre garnie
et le lit la somme de quatre vingt livres a son choix.
Se Reservent lesdits futurs le pouvoir de Disposer
en faveur lun de lautre de tout ou de partye de leurs Biens

meubles et immeubles anciens et acquets reciproquement
ou sans Reciprocité par tels actes que Bon leur semblera
soit entre vifs ou a cause de mort derogeant pour ce Regard
a la coutume en ce qui peut y estre contraire.
Demeureront les futurs avec lesdits Gautet et Mugnier
pere et mere du futur qui seront tenus de les nourir,
et les enfans qui naisteront de leur mariage et de payer
leurs tailles lesquels futurs confereront leurs travaux
dans la communion de leursdits pere et mere Beaupere et
Bellemere pendant le temps quils se trouveront contens
les uns des autres et durant ledit temps lesdits futurs
apliqueront a leurs proffits singuliers les grains qui seront ensemances dans quatres journaux
de terre qui seront laboures et ensemancer aux frais desdits
Gautet pere et mere #
Le surplus du present traitté non exprimé demeurera
Reglé suivant et conformement a laditte coutume.
Ce fait les partyes ont promis de se Representer
incessament en face de notre mere Ste Eglise pour y
Recevoir la Benediction nuptialle a peyne dinterrets et
depent, dont acte pour seureté Duquel lesdittes
partyes ont obliges leurs Biens par la cour de la
Chancellerie & Renoncant fait leu & passé audit
Auxonne dans la maison et en presence de Monsieur
Jean Mathey prestre famillier en leglise paroissialle
notre Dame de la meme ville prometent en lofficialite
des ville et vicomte dudit Auxonne, parent a la future
de Zacarie Rude marchand a Auxonne cousin issu de Germain

du futur dAntoine Frechot maitre … demeurant
audit Auxonne aussy cousin issu de Germain dudit futur
Jean Claude Joseph Morel maitre menuisier et Cristophte
Miller maitre jardinier tous les deux demeurant en la meme
ville amis desdits futurs, De Philippes Guay laboureur a Flagey
oncle maternel a la ditte future, Pierre Mussot laboureur audit
Flagey oncle maternel a ladite future, Pierre et Claude
Gaudin freres de la ditte future et Claude Cuillerey Beau frere
de ladite future a cause de ladite Laurence Gaudin aussy laboureur audit
Flagey, Claude Rozotte laboureur audit lieu aussy cousin de ladite future
tous parents et amis des futurs soussignes avec les parties le
sachant faire les autres ayant declares ne le scavoir faire de ce
enquise la minute Restée en mains de Me Nicolas Legros
lun desdits notaire soussignes lautre present
# et en cas qui lesdits futurs viennent a lesquitter ils leurs donneront
un logement dans une chambre Basse et ce Gratuittement Ce
Renvoy demeure aprouvé les mots de, les Grains qui seront
ensemances mis par Renvoy en marge de la quatrieme page
vers demeurent aprouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.