1747 cm Boiteux Claude – Dumagny Pierrette

source: AD21 4E20 art. 22

L’an mil sept cent quarante
sept le sept février avant midy a Athée pardevant le
soussigné botaire royal aux baillage et chancellerie d’Auxonne
residant en ladite ville et en presence des tesmoins en fin nommés
ont comparus Claude Boiteux le jeune laboureur demeurant
à Perrigny ayant deja été marié d’une part.
et Pierrette Dumagny veuve en premiere nopce de Bénigne
Martenet laboureur audit Athée icelle Dumagny demeurante en ce
dernier lieu d’autre part.
Lesquelles parties ainsy comparante ont fait et font
entre elles les traités et accord de futur mariage en la forme
suivante.
A scavoir quils promettent se prendre a ce mary femme et
loyaux epoux en face de notre mere sainte eglise incessament
ce fair ils seront communs en biens meubles quils ont
auront et acquets quils feront constant le futur mariage.
Donnera le futur a la future des bagues et joyaux pour
le jour de la célébration des futures noces jusqua la
somme de cinquante livres qui seront proprea la future
et aux siens.
Douhaira la future sur les biens du futur en cas que douhaire
ait lieu d’un douhaire divis et prefix dune pension annuelle et viager
pendant la vie naturelle durant de la future d’une somme de cinq
livres rachetable par les héritiers du futur si bon leur semble
d’une somme de cinquante livres une seule fois payé lequel douhaire
le futur promet de le faire insinuer a ses frais par tout au
besoin sera.
Se marie le futur pour ses biens en quoy quils

puissent consister nottament dans une somme de mil livres
consistant en argent comptant linges habits hardes et meubles
le tout veu et reconnu par les partyes et estimés cette somme.
Et la future se marie pour ses biens en quoy quils
puissent consister nottament en une somme de mil livres
qui luy reviennent dans le prix de l’estimation de l’inventaire
qui a été fait pardevant le soussigné notaire les trois
et quatre du courant qui sera controllé dans son temps,
mesdits meubles et effets de la communion d’entre elle
et feu Bénigne Martenet son mary non compris
en ladite somme les droits tutélaire quelle doit payer a sa
fille qui son de la somme de soixante livres.
Desquelles constiutions dotalles, il sera ameubly de chacune
la somme de deux cent livres quant au surplus il leur
sortira à chacun nature dantien comme si la chose
avoit fait tronc et double tronc dans leur famille.
Arrivant la dissolution du futur mariage le survivant
prelevera avant tout partage des biens de la
communion ses habits et linges servant a sa personnne
et son lit garnit en lestat quil se trouvera ou pour iceluy
lit garnit la somme de cinquante livres au choix
du survivant et si c’est la future qui survit elle prelevera
en outre ce que dessus ses bagues et joyaux.
Se reservant lesdits futurs touttes successions direct et
ou collateralle pour leur sortir chacun en droit soy
quant aux fonds pour ce qui est des meubles ils demeureront
confondus dans la future communion.

sil se vend ou allienne des fonds de la future
communion le remplacement en sera fait sur icelle
communauté au cas quil soit utile et ou il ne le seroit
le remplacement en sera fait sur les propres du futur
a l’egard de la future seulement.
Se reservant lesfuturs le pouvoir de disposer au profit
lun de lautre de tout ou partye de leurs biens par tel
acte quils aviseront bon etre.
Le surplus du présent traité non ecrit demeure reglé
suivant la coutume de ce pays et Duché de Nourgogne
De tout quoy lesdits partyes sont contentes et daccord en la
sureté obligent keurs biens par toutes Cour Royalles.
Fait lu et passé audit Athée en la maison de ladite
veuve Martenet en une chambre qu’a son et … sur
la cour en présence et du consentement de François
Boiteux frère germain du futur laboureur à Perigny,
Jean Hilaire Boiteux oncle du costé paternel du futur
marchand audit Perigny, Claude Carnet marchand
audit Perigny cousin germain audit futur, Simon
Roué aussy marchand au même lieu cousin issard?
germain du costé paternel audit futur, Louis carnet
fils majeur demeurant a Perigny cousin dudit futur, de
Claude Barthon bourelier demeurant a Athée neveu de la future
du costé paternel … … Jean Bergeret marchand à
Athée cousin de ladite future du costé maternel

Denis Camp laboureur a Athée cousin germain a ladite
future, sieur Jean Baptiste Noisot laboureur a Athée
bon amy des futurs et témoin, de Léonard Fleuchot
laboureur audit Athée aussy témoins et bon amy,
Louis Parisot laboureur a Athée cousin germain dudit
feu Martenent, Claude Soiron laboureur a Athée
cousin germain à la future du costé paterne, et de
sieur Joseph Verdelet dragon au régiment de la raine
de present en quartier à Auxonne trouvé audit Athée
et soussignés ceux le sachant faire quant aux
autres ils ont déclarés ne le savoir faire de ce enquis.
Et a l’instant lesdits futurs sont convenus quil payeront
chacun en droit foy ses dettes quils ont contractés jusqua
present cest a dire sans que lon se puisse servir des biens
de lun pour payer les dettes de lautre fait lu et
passé comme dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *