1747 cm Parisot Alexis – Drouelle Anne

source: AD21 4E18 art. 7 Me Ponteney

Pardevant les notaires Royaux de la ville
d’auxonne y Residans soussigné Cejourdhuy
dix neuf janvier mil sept cent quarente
sept avant midy audit auxonne, ont comparus en leurs
personnes Alexis Parisot manouvrier demeurant a Mailly
Chatel ayant deja eté marié d’une part.
Anne Drouelle veuve de Pierre Gavignet en Son vivant
manouvrier audit lieu y demeurante dautre part.
Lesquelles Parties de lavis et consentement de Pierre
Drouelle pere de ladite Anne Drouelle ont faits et font
de lauthorité dudit Drouelle Cy present, les traitte, accord,
et alliance de mariage suivant.
Scavoir que les futurs Epoux et Epouses seront et
demeureront conjoints unis et associés par ensemble
apres avoir Recu la Benediction nuptialle suivant
la generalle Coutume de ce pays et duché de Bourgogne
quest par moitié meubles acquest et conquest quils ont
et feront pendant leur futur Mariage.
Demeure douhée la future Epouse sur les biens
du futur Epoux, dun douhaire divis et prefixe au cas que
douhaire ait lieu de la somme de trente livres une seulle
fois payé par les heritiers dudit futur moyennant quoy
ladite future ne poura pretendre aucun autre douhaire.
Donnera outre ledit futur a ladite future des Bagues
et joyaux pour le jour de la celebration des futures nopces
jusquen valleur de la somme de dix livres qui demeureront
en propre aladite future.
Se Constitue en Dot Ledit Futur pour tous ses Biens
Meubles et immeubles en quoy quils puissent consister
en valleur de la somme de quatorze cent livres
vue et Reonnue par ladite future qui sen est
contentée.

A Legard de ladite future elle se constitue pareillement
en dotte la somme de cinq cent quatre vingt livres
aussi pour tous ses biens meubles et immeubles en quoy
quils puissent consistes pareillement vue et Reconnue
par ledit futur qui a dit en etre content et satisfait.
Sur lesquelles Constitutions dotalles Respectives des
futurs, il est convenue quil en sera par eux ameubly
et confondue dans leur futur communauté chacun
en droit soit la somme de cent livres; le surplus
leur sortira et aux leurs, chacun de leur costé et
ligne naturelle de propre et ancien comme si cetoient
des fonds aussi anciens qui eussent faits tronc et
double tronc dans leurs familles en quelque main
de le tout puissent passer.
Dissolution arrivant de la future communauté le
survivant desdits futurs aura prendra et prelevera
avant otut partage ses hardes, linges, et habits servants
a sa personne, et outre ce un lit garny, une paire darmoire
et autres effets en valleur de cent livres au choix du
survivant, et si cest ladite future elle prelevera ses Bagues
ou la somme de dix livres a son Choix et si cest ledit
futur des outils de manoueuvre ou pareille somme de
dix livres aussi a son choix.
Etant convenue entre lesdits futurs, que comme ledit Parisot
a deux enfans de son Mariage avec feue Anne Copie quils
seront nouris elevés et entretenus aux frais de la communauté
jusquen age de majorité ou de mariage.
En faveur duquel futur mariage ledit Parisot fait
a ladite Drouelle sa future Epouse donnation entre vif
dune part et portion dans les meubles et effets mobiliers
qui se trouveront apres son deces au cas quil decede le
Premier, laquelle portion sera legalle a celle que lun de ses
enfans aura le moins, pour la partager entre eux suivant la
valleur desdits meubles et effets mobiliers a condition de
par ladite future acceptante la presente donnation

de payer Sa portion des dettes auprorata de ce quelle
aura lequel don peu valloir cent livres aux cas.
Sil se vend ou allienne des fonds Reputs anciens aux
futurs le Remplacement en sera fait sur ceux qui Resteront
de leur communauté au cas quelle soit utile et en cas
contraire sur les propres dudit futur et laction des
remploye sortira meme nature dancien.
Se Reservent lesdits futurs Epoux et Epouse le pouvoir et
puissance de disposer au profit lun de lautre de toutte
ou de partie de leurs Biens par tels actes, testaments
Codicil, donnation, et autres quils jugeront a propos
derogeant presentement pour ce Regard a ladite Coutume
de Bourgogne, en Ce qui peu y estre contraire suivant
laquelle le surplus du present traitté sera Reglé
en ce qui peut estre obnis.
Se Reservent pareillement lesdits futurs touttes successions
tant directes que collateralles ensemble tous dons et legs
qui pouront leurs arriver ou echoir pour en disposer
aussi chacun en droit soit a la Reserve des Maubles
Meublans qui demeureront Confondus dans leur futur
communauté.
Et les Choses Ainsy faittes Reglés et Conclues, lesdits futurs ont
promises et promettent Reciproquement se Representer
incessament en Face de Notre Mere Ste Esglise pour y Recevoir
la Benediction Nuptialle a peine de tous depens dommage et interets.
Pour sereute de quoy ils obligent leurs Biens present et
avenir par la cour de la Chancelerie & Renoncant & fait leu et passé audit
auxonne en presence dudit Pierre Drouel pere de la future et de Jean
Baptiste Sautel huissier au baillage d’auxonne amis desdits futurs qui se
sont soussignés avec lesdits notaires quand auxdits futurs ils ont declares
ne Scavoir signer de ce enquis. La minute etant Resté et mains
de Pontenet lun desdits notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *