1747 cm Vallee Pierre – Vallenchot Jeanne

source: AD21 4E21 art. 16 Me Lebeau

L’an mil sept cent quarente sept le quinzieme
jour du mois de juin avant midy a auxonne en
letude et pardevant le notaire Royal de ladite ville y Residant
soussigné et en presence des temoins au Bas nommes ont Comparus
en leurs personnes Pierre Vallee fils procedant de l’autorité de
Jean Vallée laboureur demurant a Champdostre et d’Anne Courtois
ses pere et mere, yceux Vallée et Courtois Cy présents et autorisant
leurdit fils quant a ce Dunepart.
Jeanne Vallenchot fille procédante de lautorité de Claude Vallenchot
aussy laboureur Demeurant a Villers les pots, et de Anne Dumay
ses pere et mere; yceux Vallenchot & Dumay cy presents et autorisant
leurditte fille quant a ce Dautre part.
Lesquelles partyes des autorites susdites et de lavis de leurs parents et
amis cette part assembles ont fait & font entrelles le traittté et accord
de leur futur mariage en la forme et maniere que sen suit.
Cest a seavoir que lesdits futurs Epoux et Espouse seront uns et communs
en tous Biens meubles quils ont acquets et conquets quils feront
pendant et constant leur future communauté suivant la Generalle
coutume de ce pays et Duché de Bourgogne, quest par moitié meubles
et acquets.
Suivant laquelle Coutume ledit futur Epoux donnera a la ditte
future espouse pour le jour de la celebration dudit futur mariage
des Bagues et joyaux en valleur de la somme de soixante livres
Dont il luy fait Donnation pour luy sortir nature de propre et
aux siens de linsinuation de laquelle il se charge.
Douaire ayant lieu laditte future epouse sera douée sur les
propres Biens dudit futur Epoux dun douaire suivant & conformement
a ladite coutume de Bourgogne.
En faveur duquel present mariage lesdits Vallé et Courtois pere
et mere dudit futur Epoux luy ont constitues en dotte et par
avancement de leur hoirie la somme de quatre cent livres
quils promettent sous clause sollidaire payer auxdits futurs en
deux termes et payements egaux sans interrets seavoir deux cent
livres le jour de feste St Jean Baptiste vingt quatre juin de lannée
prochaine mil sept cent quarente huit, et les deux cent livres
Restant a pareil jour de lannée suivante, outre quoy ils promettent

d’habillier ledit futur epoux
pour la veille des nopces dhabits nuptiaux et deluy faire un festain
letout en valleur de la somme de cent livres, Et au surplus lesdits
futurs Epoux Espouse feront leur Residance avec lesdits
Vallée et Courois leur pere et mere pendant autant de temps quils
seront contents les uns des autres pendant lequel temps ils payeront
pour lesdits futurs leurs tailles et autres subsides de communautes
et seront nouris eux et leurs enfant, pendant lequel temps aussy
lesdits Vallee et Courtois semeront ausdits futurs tous les ans six
quartiers de terre de Bled froment et six quartiers d’avoine dont
lesdits futurs metteront les fruits a leur proffit, acondition que
lesdits futurs travailleront pour leur dit pere et mere lesquels futurs
percevront les fruits de Bled et avoine dans les trois journaux
acommencer a la Recolte prochaine vus et connus par lesdits futur et
ses parents qui sensont contentes, lesdits grains estimes a quatre vingt dix livres,
Et alegard de laditte future Epouse lesdits Valenchot et Dumay ses
pere et mere luy ont pareillement Constitue en dot et par avancement
de leur hoirie la somme de cinq cent livres concistant en son troussel
compose dun lit Garny paire darmoires habits nuptiaux linges et autres
hardes servans a sa personne, en valleur de la somme de trois cent livres
cent livres en argent comptant que lesdits Valenchot pere et mere
promettent de leur payer le jour des nopces ou a leur volonté, et les
cent livres Restant pour les frais de festain qui leur sera fait le jour
desdites futures nopces aussy le tout vu et reconnu par ledit futur
Epoux et ses parents qui sen sont contentes.
Sur Chacunes desquelles constitutons dottalles il en sera ameubly
au proffit de la future communauté la somme de cent livres
et le surplus sortira a chacuns des futurs maries chacuns en droit
soy nature Dancien comme si le tout avoit fait tronc et double
tronc en leur famille et en quelques mains que le tout puisse passer
soit en ligne Directe ou collateralles.
La dissolution du futur mariage arrivant le survivant
aura et prelevera avant tout partage, si Cest le futur les
habits linges et hardes servants a sa personne son lit & sa
chambre Garnie telle quelle se trouvera, son cheval ou pour
icelle chambre Garnie la somme de cent livres a son choix.

Et si cest laditte future Epouse qui survive ledit futur Epoux
en ce cas elle aura et prelevera pareillement avant tout
partage les habits linges et hardes servants a sa personne
son lit & sa chambre Garnie aussy telle quelle se trouvera
sa cassette, ou pour icelle chambre Garnie la somme de
cent livres aussy a son choix, outre ses Bagues et joyaux
qui luy sont propres.
Se Reservent lesdits futurs Epoux et Epouse le pouvoir et
la faculté de disposer de leurs Biens du tout ou de partye
diceux en faveur lun de lautre, par tels actes que Bon
leur semblera, Derogeant pour ce Regard a la coutume du
Duché de Bourgogne en ce qui peut y Estre Contraire suivant
laquelle le surplus du present traitté demeure Reglé.
Et Ces choses ainsy faittes & conclues lesdites partyes ont
promis de se presenter en face de notre mere Ste Eglise
Leplutost que faire se pourra pour y Recevoir la Benediction
nuptialle a peyne de tous depens domages et interrets, Dont
elles ont dit estre contentes et daccord & mont Requis acte
pour seureté duquel elles en ont obliges leurs Biens par la
cour de la Chancelerie & Renoncant & fait leu & passé audit Auxonne
en presence de Jacques Courtois laboureur demeurant a Champdostre
oncle dudit futur du cotté paternel et maternel, Philippes Vallée
laboureur audit Champdostre aussy son oncle des meme cottes, Sebastien
Menelon laboureur demeurant a Pont aussy oncle audit futur du cotte maternel
a cause de Claudine Courtois sa femme, Claude Dumay
demeurant a Villers les Pots oncle a ladite future epouse du cotté maternel
de Claude Coullon second mary de Simonne Moniot veuve de Antoine
Dumay Grandpere a ladite future, Claude Champion demeurant audit
Villers lespots oncle maternel a ladite future a cause de feue Anne Teste
sa femme, Pierre Dumay marchand a Villers les Pots oncle maternel
a ladite future, Jean Dumay laboureur audit lieu aussy son oncle
Hugues Lerat laboureur audit Villers les Pots, oncle a ladite future
a cause de Marguerite Dumay sa femme, François Dumay
laboureur audit lieu cousin Germain ausdits futurs, François

Champion aussy laboureur audit Villers les pots cousin germain
a ladite future et du sieur Antoine Comte marchand demeurant
audit auxonne amis desdits futurs, de Pierre Mussot huissier
au grenier a scel de ladite ville et François Mussot clerc audit
lieu temoins requis qui se sont soussignes avec ledit Pierre
Vallee futur ledit Jean Vallee son pere, ledit Claude Valenchot
pere et moy ledit notaire ladite Jeanne Vallenchot future, laditte
Anne Courtois et ladite Anne Dumay ayant declares ne seavoir
signer de ce enquis, et a legard des autres partyes cydevant
denommes ceux le sachant faire se sont soussignes les autres
ayant declares ne le seavoir faire de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.