1747 donation Goilley Catherine à Robardet Jacques son mari

source: AD21 4E21 art. 16 Me Lebeau

Lan mil sept cent quarente sept le dixieme
juillet apres midy, au village de Flammerans
pardevant les notaires Royaux de la ville dauxonne y
Residant soussignes, a comparu en sa personne Jacques
Robardet laboureur demeurant cy devant aux Granges
dauxonne Cy presentement au village dudit Flammerans
lequel a Declaré que Catherine Goilley sa femme luy
ayant temoigné voulloir disposer de ses Biens a cause de
mort et Requis sur ce son autorité necessaire, il donne
a ladite Catherine Goilley sa femme toutte lautorite
Requise et necessaire pour Disposer de ses Biens a cause
de mort ainsy et en faveur de qui elle jugera a propos.
Dont il a Requis acte que luy a esté octroyé pour
valloir et servir ce que de Raison fait leu Releu &
passé audit Flammerans Dans la maison desdits Jacques
Robardet et Catherine Goilley sa femme sur environ
les deux heures de Relevée et se sont lesdits notaires soussignés et
quant audit Jacques Robardet il a declaré ne seavoir signer
de ce enquis.
Et a linstant et ledit jour dix juillet mil sept cent
quarente sept audit village de Flammerans et pardevant lesdits
notaires Royaux de la ville dauxonne y Residans soussignes et a ce
expressement appelles a comparu en sa personne laditte
Catherine Goilley femme de Jacques Robardet laboureur demeurant
audit Flammerans, laquelle procedante de lautorité dudit Jacques
Robardet son mary portée par lacte Recu lesdits Notaires cejourdhuy
incéré a la Reste des presentes, icelle Catherine Goilley seine de
corps de d’esprit # a Declaré que sans force ny induction de
# ainsy quil a aparu audit notaire et temoins

personnes mais de sa pure franche et libre volonté elle a fait
et fait par ces presentes sa Donnation a cause de mort quelle
a dicté en la forme qui suit.
Fait Donnation laditte Catherine Goilley femme dudit
Jacques Robardet laboureur audit Flammerans procedante de
lautorité cydessus audit Jacques Robardet son mary de
tous et uns chacuns les biens meubles et immeubles tant
anciens que dacquets dont elle moura vestue et saisie au
moment de son deces pour par ledit Jacques Robardet son
mary et donnataire universel les prendre & haprehender
au moment de fonder en quelques lieux quils soient assis et
scitues et en disposer comme de sa propre et vray chose
a la charge par ledit donnataire de remettre a leurs
cinq enfans etablis non etablis et mineurs telle part
et portion que ledit donnataire jugera a propos dans les
Biens de la disposante meme de les reduire a leur legitime
sil le juge a propos dimputer sur la portion des droits
maternels quil plaira au donnataire de Regler ou sur la
legitime, ce que lun deux ou plusieurs ont Recus et
pourront Recevoir par contrat de mariage ou autrement
en avancement dhoirie a la charge encore de nourir elever
et entretenir lesdits enfans mineurs et non establis jusquen
age de majorité ou de mariage suivant leur etat et
condition, et audit temps de leurs relacher pareille et
semblable portion ou telle que le donnataire jugera
a propos selon la scituation de ses affaires et letat auquel
il se trouvera insistant autant quil sera en luy de
conserver legalité entre leursdits cinq enfans, et
neantmoins le laisse maitre de disposer en la forme
cy dessus ainsy quil jugera a propos d’acquitter en outre
lesdits enfans de touttes dettes charges frais funeraire et

de justice de faire prier Dieu pour le repos de lame de la
disposante lequelle laisse a la discretion de son mary
donnataire par la parfaite confiance quelle a en luy
telle etant son intention et ordonnance de derniere volonté
quelle veut estre suivie et executée en la meilleure forme
que donnnation a cause de mort puisse valloir et subsister
cassant et revoquant touttes autres dispositions quelle
pourroit avoir fait cydevant prohibe touttes confection
dinventaire et vente en … tous officiers de justice de
ne point sentremettre dans les biens de son hoirie dont
ele les decharge dont et dequoy ladite Catherine Goilley
disposante a requise acte qui luy a esté octroyé par
lesdits notaires pour valloir et servir ce que de Raison comme
layant redigé sur le champ sans divertir a dautres
actes, fait leu & passé et Releu audit Flammerans dans
la maison ou residance lesdits Jacques Robardet é Catherine
Goilley sa femme audit lieu dans une chambre basse
servant de poele ayant son asepec du midy sur une coure
et le jardin sur environs lheure de quatre de relevée
et cest ladite Catherine Goilley disposante soussignée avec
lesdits notaires sa minute Restée et main de Lebeau present lun
diceux # ainsy quil a apparu ausdits notaires, de renvoy
demeure approuvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.