1747 vente terre par Guedeney Nicolas à Ponsot Antoine et sa femme

source: AD21 4E19 art. 40 Me Mourey

Pardevant les Notaires royaux
de la ville d’Auxonne y residants
soussignés le vingt un de decembre mil sept
cent quarente sept avant midy audit Auxonne
a comparu en sa personne Nicolas
Guedeney marchand tuillier demeurant a
Atté le quel a par les presentes vendu a
perpetuité pour luy et les siens a Antoine
Ponsot charon demeurant a Poncey
et a Claudine Lucot sa femme procedante
de son autorité cy presente et acquerant aussy
a perpetuite pour eux et les leurs environ
un quartier de terre scitué a Atte dependant
d’un meix emplante darbres fruitiers qui
a pour coufins devent Hugue Briot
de bize Jacque Lucot du levant une rue tirante
a Poncey et de couchant Pierre Marpaut
acquis par ledit vendeur de Louis Marpaut
manouvrier a Longchamp par acte recu
Verdelet notaire a Auxonne le vingt cinq
aout mil sept cent quarante controlle et
insinué audit Auxonne le vingt six dudit

mois par de Couvant plus une maison construite
en bois et couverte de paille sur ledit batiment
que ledit vendeur y a fait construir depuis
son acquission. Le tout sans aucune reserve
les quels fond et maison lesdits acquereurs ont
dit bien scavoir et connoitre pour les avoir
veux et reconneus et … le tout franc et
quitte de toutes charges servitudes et
alexception de la rente dont sera cy apres
parlé, la presente avoit faitte entre les
parties pour et moyenant la somme de
trois cent dix livres, scavoir soixante livres
pour le payement de laquelle somme lesdits acquereurs
solidairement l’un pour lautre l’un deux seul pour
le tout et sans division ont pour les presentes promis
et promettent payer a lacquet et decharge dudit vendeur
a Monsieur le Comte de Sereny seigneur dAtée
la rente annuelle et perpetuelle de trois livres
au susdit capital de soixante livres en sorte
que ledit vendeur n’en puisse en aucune facon etre
en quiete ny recherché par ledit Seigneur pour
raison de ladite rente et dudit capital affecté et
… sur ledit fond etant convnu que
le premier payement sera fait par lesdits acquereurs
le jour de fete St Georges vingt trois davril
de lannée mil sept cent quarente neuf et
ainsy … lesdits acquereurs jusque au

remboursement et parfait acquittement
dudit capital de soixante livres le terme du
vingt trois davril de lannee mil sept cent
quarente huit restant a la charge desdits …
et quant aux deux cent cinquante livres
restant lesdits acquereurs sous laditte clause
solidaire promettent par cette payer ladite
somme audit vendeur dans un mois a compter
de la date des presentes, a peine d’interets
et depens, etant convenu que lesdits acquereurs
ont payé avant cette pour dix livres de
vins et au moyen de ce que dessus ledit
vendeur sest par les presentes devetu et
devet des choses cette part vendues et en a
… lesdits acquereurs auxquels il en promet
toute conduite et garantie necessaires
envers et contre bons dont acte, pour surete
les parties obligent generallement tous leurs
biens presens et avenirs et lesdits
acquereurs speciallement les choses cette
part vendues le tout par la Cour
de la chancellerie du Duché de
Bourgogne, Renonceant a toutes
choses et ce contraire, fait leu et

passé audit Auxonne en letude de Mourey
l’un desdits Notaires auxquel la minute des
presentes est restée etant encore convenue
entre les parties que si lehritage cy dessus
se trouve charge de quelques cens envers
le Seigneur dAtté lesdits acquereurs les payeront
Jusqu’a la concurrence de deux sols
par an et au cas quil y en ait pour plus
grosse somme ledit vendeur promet les payer
et acquitter annuellement et a perpetuité a lacquet
et decharge desdits acquereurs, ledit vendeur declarant
neanmoins ni connoitre aucune cens ny
redevance affecté sur ledit heritage et crois
avoir jamais payé dont acte pour sureté les
parties obligent biens & et lesdits acquereurs
les leurs sur ladite clause solidaire le tout par
la Cour de la chancellerie & Renonceant &
fait leu et passé audit Auxonne les an et jour
susdits et se sont lesdits Guedeney et Ponsot soussigné
avec ledit notaire, ladite Lucot ayant declaré
ne scavoir signer de ce enquise ledit Guedeney
ayant du depuis declaré ne scavoir signer de ce
enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *