1755 cm Vallenchot Claude – Chabet Reine

source: AD21 4E21 art. 72

Lan mil sept cent cinquante cinq
le vingt troisieme jour du mois d’avril
avant midy a Auxonne. Pardevant les
notaires royaux de ladite ville y residants soussignés
ont comparus en leurs personnes Claude Vallenchot
fils de Claude Vallenchot laboureur demeurant
a Villers les Pots et de Anne Dumay ses pere et
mere iceux cy present et autorisant leur dit
fils quant a ce dune part.
Reyne Chabet fille procedant de lautorité
de François Chabet aussy laboureur demeurant
au meme lieu de Villers les Pots et de Marguerite
Champion sa mere aussy cy presents et autorisants
leur ditte fille quant a ce dautre part.
Lesquelles partyes des autorités susdittes et
de lavis de leurs autres parents et amis cette
part assemblés ont fait et font entre elles les
traitte et accord de leur futur mariage en la
forme et maniere que sen suit.
C’est a seavoir que lesdits futurs epoux et epouse
serot unis et cnmmuns en tous biens meubles
qu’ils ont et auront acquets et conquets quils
feront pendant et constant leur future communauté
suivant la generalle coutume de ce pays et Duché
de Bourgogne qu’est par moitié meubles et
acquets.
Suivant laquelle coutume le dit futur epoux

donnera a ladite future epouse pour le jour
de la celebration dudit futur mariage des bagues
et joyaux en valleur de la somme de cent quatorze
livres. Dont ledit futur luy fait par cette donnation
entre vifs pour sortir a ladite future et aux siens nature
de propres et dancien, ladite donnation sujette a
insinuation aux frais dudit futur a peyne dinterets
et depens reglés a la chose meme.
Douhaire ayant lieu laditte future epouse sera
douhée sur les propres biens dudit futur epoux
dun douaire divis et prefix de la somme de douze
livres de rente annuelle, rachetable en une
seule fois par les heritiers dudit futur epoux de la
somme de cent vingt livres, et ou ledit douaire
se trouveroit exceder le coutumier, en ce cas le dit
futur epoux fait donnation pareillement entre
vifs a la dite future epouse aussy sujette a insinuation
aux frais dudit futur a peyne de domages et interets
regles a ladite somme de cent vingt livres
En faveur dudit futur mariage lesdits Claude
Vallenchot et Anne Dumay, constituent en dotte
audit Claude Vallenchot leur fils en avancement
de leur hoirie la somme de cinq cent livres
quils promettent de luy payer le jour desdites
nopces, tant en argent comptant meubles effets
habits que frais de nopces quils feront, de

laquelle constitution dottale il en sera
ameubly et confondu dans la commnauté
la somme de cent livres, et le surplus
sortira audit futur epoux et aux siens nature
de propres et ancien, comme si le tout avoit fait tronc
et double tronc en sa famille, en quelques mains
que le tout puisse passer, soit en ligne directe
ou collateralle.
Et a legard de la dite Reyne Chabet future épouse
lesdits François Chabet et Marguerite Champion
ses pere et mere luy ont constitués en dotte et
par avancement de leur hoirie la somme de
trois cent livres, pour les egalles a ses deux
soeurs Maries a François Racle laboureur à Tillenay
et Jean Vyon manouvrier audit Villers les Pots
qui en ont eut autant laditte somme de trois
cent livres, consistant en son troussel composé
dun lit garny paire darmoire habits
nuptiaux, linges, et autres hardes servant
a sa personne, argent monoye et bons effets
le tout vu et reconnu par ledit futur epoux
et ses parents qui sen sont contentes, sur
laquelle constitution dottale il en sera
ameubly au proffit de la future communauté
la somme de cent livres et le surplus sortira

a ladite future epouse et aux siens nature
dancien comme si le tout avoit fait tronc et
double tronc en sa famille et en quelques mains
que le tout puisse passer soit en ligne directe
ou collateralle.
La dissolution du futur mariage arrivant
le survivant aura et prelevera avant tout
partage, les habits linges et hardes servant
a sa personne son lit et sa chambre garnie
telle quelle se trouvera ou pour icelle chambre
garnie la somme de cent livres a son choix.
Se reservent lesdits futurs touttes successions
directes ou collateralles qui pourront leur
arriver pour sortir chacun en droit soy
nature de propres et ancien a lexception
des meubles meublant desdittes successions
seullement qui demeureront confondus dans
la communauté non obtant la coutume de
Bourgogne a laquelle les partyes derogent
expressement en ce quelle pourroit porter de
contraire.
Se reservent lesdits futurs epoux et epouse
le pouvoir et la faculté de disposer lun au
proffit de lautre du tout ou de partye de leurs

biens soit en usufruit ou en propriété
reciproquement ou sans reciprocité par
tels actes quils aviseront bon estre derogeant
expressement a la coutume de Bourgogne
aussy en ce qui peut y estre contraire.
Suivant laquelle coutume le surplus du
present traité demeure regle.
Estant convenu entre lesdittes partyes que
lesdits futurs feront leur residance avec
lesdits Chabet et Champion leur pere et mere
autant de temps qu’ils seront contents les
uns des autres pendant lequel temps lesits
futurs seront nouris chaussés blanchis
et entretenus convenablement eux et leurs
enfants aux frais de leur dit pere et mere
qui pendant ledit temps payeront sans
repetitions, touttes leurs cottes de tailles capitations
taille negocialle et autres subsides et charges
publiques de communauté, quelconque,
moyennant quoy lesdits futurs confereront
leurs travail et obeoiront a leur dit pere et mere
en tout ce quils leurs commenderont.
Dont et de tout ce que dessus les parytyes

ont dit estre contentes et daccord et nous
ont requis acte pour seureté duquel elles en
ont obligés leurs biens par la cour de la Chancellerie
et renoncante. Fait leu et passe audit Auxonne en
letude de Lebaut lun des notaires entre les mains
duquel la minute est restée lautre present
et en presence de Pierre Valenchot manouvrier audit
Villers les Pots frère dudit futur, Pierre Vallée laboureur
demeurant a Champdostre beau-frère dudit futur a cause de
Jeanne Vallenchot sa femme, Claude Dumay
laboureur a Villers les Pots oncle maternel audit futur,
Claude Coullon laboureur audit lieu parain dudit
futur et son cousin, Claude Feburet laboureur a
Lamarche oncle dudit futur a cause de
d’Anne Dumay sa femme, d’Hugues Lerat laboureur
audit Villers les Pots aussy son oncle, a cause de
Marguerite Dumay, Jean Dumay laboureur audit
lieu aussy oncle dudit futur, François Dumay
laboureur audit lieu cousin germain audit futur et de
François Bornet manouvrier audit Villers les Pots parain
dudit futur a cause d’Anne Seichon sa femme et sa
maraine, de Claude Chabet manouvrier à Villers les Pots
oncle de ladite future, François Racle laboureur
Tillenay beau-frère de ladite future a cause de
Elisabeth Chabet sa femme, Jean Vyon manouvrier a
Villers les Pots aussy son beau-frère a cause de Jeanne

Chabet sa femme, François Champion laboureur audit
Villers les Pots oncle a ladite future, François Champion
le jeune laboureur audit lieu, cousin et parrain de la future
Jean Chanceau manouvier audit Villers les Pots onle
de la future a cause de Jeanne Chabet sa femme
Antoine Dumay manouvrier audit lieu aussy son
oncle a cause de Reyne Champion sa femme,
François Sancenot amy et parrain de ladite future
a cause de Reyne Champion sa femme et sa
marraine, et Jacques Armedy laboureur audit Villers les Pots
aussy oncle a ladite future a cause de Claudine
de Claudine Desiret sa femme, tous parents et
amis desdits futurs epoux et epouse. Lesquels …
se sont soussignés avec lesdits futurs epoux et
epouse, ledit Claude Valenchot et ledit François
Chabet leur pere, lesdites Anne Dumay mere du
futur et ladite Marguerite Champion mere de ladite future
ayant declares ne seavoir signer de ce enquises quant
aux autres partyes cy devant denommés ceux le
sachant faire se sont soussignés les autres ayant
declares de le seavoir faire de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *