1759 cm Proteau Dominique – LeBoeuf Catherine

source: AD21 4E21 art.18 Me Bretin

Pardevant les notaires royaux
de la ville d’auxonne y residants soussignés cejourd’huy
vingt cinquiesme novembre mil sept cent cinquante neuf apres
midy audit auxonne, ont comparus en leur personnes
les parties cy apres nommes.
Dominique Proteau fils mineur de Jean Proteau manouvrier
demeurant a …. D’arumay en nivernais Baillage de nevers
absent Me Jean Baptiste Osmont pretre en l’église paroissialle notre
dame d’auxonne cy present et pour ledit Jean Proteau autorisant
quant au ledit Dominique Proteau comme ayant pouvoir verbal dudit
Jean Proteau qu’il promet outre l’autorité cy dessus de faire avouer
et ratifier les presente Incessament D’une part.
Et Catherine LeBoeuf veuve de Claude Racle laboureur a Tillenay
D’autre part.
Lesqu’elles Parties ainsy comparantes speciallement les futurs de
l’autorité susditte et de lavis et consentement de Jean Proteau son frere
ont fait et font entr’elles les Traitté et accord du futur mariage
en la forme et maniere suivante.
Scavoir qu’ils promettent se prendre a mary et femme et
Loyaux Epoux et pour cet effet de se trouver en face de notre
mere Ste Eglise catolique apostolique et romane pour y recevoir
La Benediction nuptialle le plustot que faire se poura, a peine
dinterrets.
Serront les futurs uns et communs en tous Biens meubles
qu’ils auront et acquets qu’ils feront pendant leur futur communauté
suivant l’usage de ce pays et duché de Bourgogne.
Donnera le futur a la futur Epouse des Bagues et Joyaux
pour le jour de la celebration du futur mariage en valleur de la
somme de douze livres qui lui seront propres et aux siens.
Sera Doue la future sur les Biens du futur au cas que

Douhaire ait lieu d’un douhaire divis et prefix de six livres
de rente annuelle rachetable par les héritiers du futur de la somme
de soixante livres et ou ledit douaire divis excederoit le coutumier
le futur en fait Donnation a la future laquelle il promet de faire
Insinuer a ses frais dans le tems et a la forme de lordonance.
Se constitue en dotte le futur la somme ou valleur de trois cent
livres consistant en linge et habits servants a sa personne nipes
et autres effets vus et reconnus par la future qui a dit en etre
Contente.
Se constitue En dotte la future la somme ou valleur de cinq cent
livres consistant en linge et habits servants a sa personne nippes
lit garny argent obligation et autres effets mobilies le tout vus
et reconnus par le futur et son frere qui ont dit etre contents.
Sur lesqu’elles constitutions dotalles chacun des futurs en
ameubliera au proffit de a future communaute la somme de
cinquante livres et le surplus de leur ditte constitution dotalle
leur sortira a chacun nature D’ancien et aux leurs comme si le tout
avoit fait Tronc et Double Tronc Dans Leur Famille et Enquelque
main que le tout puisse passer fait en ligne Directe ou collateralle
Chacuns des futurs payera les dettes qu’il aura contracté
avant la celebration du futur mariage en sorte que les Biens de
L’un ne puissent souffrir pour les dettes de l’autre.
Sil est vendu ou allienné quelques Biens anciens de l’un ou de
l’autre des futurs du Remplacement En sera Fait Sur la Future
Communauté au cas qu’elle Soit utille et ou elle ne le seroit sur les
propres dudit futur.
Se reservent lesdits futurs Toute Successions directes ou
Collateralles pour Leur valloir et sortir a chacun nature e
propre quant au fond, a l’egard des meubles Ils demeureront
confondus dans la communauté.

Se reservent pareillement lesdits Futurs le pouvoir de disposer
en Faveur l’un de l’autre de la generallité de leurs Biens ou de
partie D’iceux par Tel acte qu’ils Jugeront convenable
derogeant pour ce regard a la generalle coutume de ce pays et duché
de Bougogne.
Le Surplus du present Traitté non Ecrit demeure reglé suivant
laditte coutume.
Don et de tout ce que dessus les parties sont d’accord et
contents pour seureté elles obligents Biens par la cour de la
Chancelerie & Renoncant & fait leu et passé audit auxonne En
Letude de Bretin l’un desdits notaire Soussigné avec ledit Sieur Osmon;
et ledit Jean Proteau fils quant aux futurs Ils ont Declaré
ne scavoir signer de ce Enquis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.