1760 cm Bornet François – Champion Marguerite

source: AD21 4E18 art. 13 Me Serdet

Pardevant le notaire Royal de la
ville d’auxonne y residant soussigne en presence des
temoins au bas nommés au village de Villers les pots
cejourdhuy vingt troisieme du septembre mil sept cent
soixante avant midy ont comparus en leurs personnes
François Bornet fils mineur de François Bornet manouvrier
demeurant audit villers les pots et Anne Sechon ses pere et
mere procedant de leur autorité cy presents et
l’autorisant d’une part.
Et Margueritte Champion fille majeure de feurent
Pierre Champion en son vivant manouvrier demeurant
audit villers les pots et Claudine Derivet ses pere et mere
d’autre.
Lesquelles parties des avis et consentements de leurs
parents et amis cy present assemblés ont fait et font
entrelles les traitte et convention de mariage dont la
teneur suit.
Seront lesdits futurs mariés uns et communs en tous
biens meubles acquest et conquet qu’ils ont et auront
pendant la future communauté a la forme de la coutume
de Bourgogne.
Donnera le futur Epoux a la future Epouse des Bagues et
Joyaux le jour de la célébration des noces en valeur de la
somme de vingt quatre livres pour luy sortir nature
d’ancien dont ledit futur luy fait donnation entre vif
sujette a Insinuation aux frais dudit futur a peine d’Interests

et depens reglés a la chose même.
Sera Doué la future Epouse sur les Biens du futur Epoux
dun douaire divis et prefixe dune somme de quarente
livres une fois payée a prendre sur les propres dudit futur
qui en fait donnation a ladite future aussy sujette a insinuation
dudit futur a peine d’Interets et depens et au cas que ledit
Douaire prefixe exede le coutumier le futur fait
donnation du surplus.
Se constitu ledit futur la somme de cent cinquante livres
pour dot provenant de ses Epargnes propres et particulieres
consistant en habits linges meubles effets et argent comptant
de tout en valeur de ladite somme vu et reconnu par laditte
future et ses parents qui s’en sont contentes.
Se constitue en dot ladite future la somme de deux cent livres
seavoir cent cinquante livres provenant de lhoirie de ses pere
et mere et cinquante livres provenant de ses epargnes propres
et particulieres le tout concistant en meubles effets linges habits
armoire et lit garny en valeur de ladite somme de deux cent
livres vu et reconnu par ledit futur et ses parents qui ont
declares en etre contents.
Sera ameubly sur lesdites constitutions dotalles par chacun des
futurs la somme de vingt livres qui demeureront confondus
dans la future communauté quant au surplus de leurs
constitutions dotalles elles sortiront a chacun desdits futurs et
aux leurs chacun en droit soy nature de propre et d’ancien
comme si le tout avoit fait tronc et double tronc en leurs
familles en quelques mains que le tout puisse passer.
Se reservent lesdits futurs toutes successions directes ou
collateralles pour leur sortir chacun nature dancien a
l’exeption des meubles meublans desdites successions seulement
qui demeureront ameublis et confondus dans la dite
communauté.
Se reservent aussy lesdits futurs le pouvoir et la faculté

de disposer au proffit lun de lautre de tout ou de partie
de leurs Biens soit en proprieté ou en usufruit par
tels actes que Bon leur semblera derogeant expressement
pour ce regard aussy que pour l’article précédent a la
coutume de Bourgogne en cequelle peut porter de
contraire.
Arrivant la dissolution du futur mariage le survivant
aura et emportera avant tout partage ses habits et
linges servant a sa personne avec son lit garny ou
pour Iceluy lit garny une somme de cinquante livres
a son choix outre quoy si cest la future qui survit elle
prelevera aussy ses précipuités matrimonialles cy
devant stipulées.
Et les choses ainsy Réglés les parties ont promis se
representer Incessament en face de notre mere ste
Eglise pour y recevoir la benédiction nuptialle a peine
d’Interests et Depens. Dont acte pour sureté elles
obligent Biens & Chancelerie & Renoncant & fait leu et
passé audit Villers les pots en presence de Simon Bornet
laboureur demeurant a Villers les pots frere du futur de
Jean Bornet Recteur d’Ecole a Soirans frere du futur
de Nicolas Laborde manouvrier a villers les pots beau
frere du futur a cause d’Anne Bornet sa femme de
François Champion laboureur a Villers les pots parain
dudit futur de Pierre Champion laboureur aux Granges
d’auxonne frere et tuteur de la future de François Sancenot
manouvrier a villers les pots a cause de Reine Champion
sa femme d’Antoine Dumay manouvrier a villers les pots
oncle de la future a cause de Reine Champion sa
femme , de Claude Champion cousin et parain de la
future a cause de François Champion son pere de Anne
Briotet veuve dudit François Champion maraine de la future

et outre en presence de René Thomas tixier en toille
demeurant a auxonne de present a villers les pots de Jean Viard
fils de Jean Viard laboureurs audit villers les pots et de Claude
Peutas fils de feu Claude Peutas laboureur audit lieu tous
trois temoins expressement appellés requis et soussignés
avec ledit futur, ladite future ledit Bornet pere et les autres
parents le scachant faire quant a ladite Sechon et aux
autres parents ne le scachant faire ils lont declares apres
en avoir été enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.