1760 cm Nicolas Pierre – Milliere Marcienne

source: AD21 4E21 art. 19 Me Bretin

Pardevant lesdits notaires royaux
de la ville d’auxonne y residant soussignés
Cejourdhuy trente un decembre mil sept cent
soixante avant midy ont Comparu en leurs
personnes les partyes cy apres Seavoir.
Pierre Nicolas fils mineur procedant de lauthorite
de Claude Nicolas manouvrier Demeurant a poncey
et de Charlotte Baudry cy presents et l’authorizant
quant a Ce d’une part.
Marcienne Milliere fille majeure procedante de
l’authorite d’hugues Milliere laboureur demeurant
a poncey et de Jeanne Laine aussy cipresent et l’authorisant
quant a ce d’autre part.
Lesquelles partyes ainsy Comparantes ont faites des
aothorités susdittes ont fait et font entrelles les traittes
et accord de leurs futurs mariage a la forme et maniere
suivante.
Seavoir quils promettent se prendre a mary et femme
et loyaux epoux, et pour cette effet de se trouver
en fasse de notre mere Sainte Eglise Catolique apostolique
et Romane pour y Recevoir la Benediction Nupcialle
le plustot que faire se pourra a peine d’interrests,

Seront les futurs uns et Communs en tout biens
meubles qu’ils auront et acquets qu’ils feront
pendant leur futur communauté suivant l’usage de ce
pays et duché de Bourgogne.
Donnera le futur a la future Epouse des Bagues et
joyaux pour le jour de la celebration du futur mariage
En valleur de la somme de trente livres qui luy
seront propres et aux Siens.
Sera douée la future Sur les Biens du futur au Cas
que douaire et lieu, d’un douaire Divis ou prefix
de cinquante sols de Rente Rachetable par les heritiers du
futur de la somme de vingt cinq livres et ou ledit Douaire
Divis Exedroit le Coutumier le futur en fait donnation
a la future laquelle il promet de faire insinuer a ses frais
dans le temps a la forme de l’ordonance.
En faveur duquel mariage lesdits Claude Nicolas et
Charlotte Baudry Constituent en dotte audit Pierre Nicolas
leur fils en l’avancement de leur hoirie la somme en valleur
de trois cent livres consistant en habits et linges Servant
a sa personne deux meres vache a prendre dans quinze
meres vaches a Eux appartenant, a son choix, les grains
ensemencés dans un journal de Bled fromant et un
journal de Seigle Et autres effets mobiliers, lesdittes
lange et effets livrables le lendemain des futures nopces
et les grains a prendre a la recolte prochaine dans les

Ensemencer par ledit Nicolas pere et aux choix dudit futur
le tout vue et reconnue par la future et Ses parents qui
ont dits en estre contants.
Et lesdits Hugues Milliere et Jeanne Lainé Constituent
en dotte a laditte Marcienne Milliere leur fille aussy En
avancement de leur hoirie la somme en valleur de quatre
cent livres consistant en linge et habits Servant a sa personne
trousselle, lit garny, et quatre vingt ivres en argent,
livrable et payable le lendemain des futures nopces
le tout vue et reconnu par le futur et Ses parents qui
ont dit estre contant.
Sur chacune desquelles Constitution dotalle chacun
des futurs en ameubliera au proffit de la Communauté
la somme de trente livres et le surplus leur sortira a chacun
nature d’ancien et aux leurs comme si le tout avoit
tronc et double tronc dans leur famille enquelque
main que le tout puisse passer soit en ligne directe
ou collaterale.
Se Reservent les futurs toutte succession directe
ou collaterale pour leur sortir a chacun nature
d’ancien quant aux fonds, a legard des meubles
ils demeureront confondus dans la Communauté.
Se reservent les futurs le pouvoir de disposer
en faveur de l’un de l’autre de la generallité
de leurs biens, ou de partie dyceux par telles actes

qu’ils jugeront convenable, derogeant pour Ce regard a la
generalle coutume de ce pays et Duché de Bourgogne.
Arrivant la Disolution du futur mariage le survivant
prelevera avant tout partage les linges et habits servant
a sa personne lit garny armoire ou coffre, ou pour le tout
la somme de cinquante livres a son choix, et laditte future
outre ses bagues et joyaux ou valeur diceux.
Le surplus du present traitte non ecrit demeure regle
suivant l’usage et généralle coutume de ce pays et Duché
de Bourgogne.
Dont et de tout ce que dessus les partyes sont d’accord et
contente pour Seurte elles obligent Bien par la cour de la
Chancelerie et Renoncant & fait et passé audit Auxonne en
l’Etude de Bretin l’un desdits notaires tous deux soussignés
avec le futur ledit Claude Nicolas et ledit Hugue Milliere
quant a laditte future auxdittes Charlotte Baudry et
Jeanne L’ainé elles ont declaré ne Seavoir signer de ce
enquises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *