1761 cm Baraut Claude – Mellesson Marie

source: AD21 4E21 art. 43 Me Borvenet

Pardevant le notaire royal, Greffier des arbitrages
aux Baillage et Chancellerie d’auxonne y residant soussigné, Cejourdhuy
quatre avril mil sept cent Soixante avant midy, ont comparus
Claude Barault manouvrier demeurant a vilers les pots d’une part.
Marie Melesson fille procedante de l’autorité de Toussain
Mellesson son pere cordonnier demeurant a Pluvet et de deffunte
Bernarde Ruffet d’autre part.
Lesquelles parties ont fait entrelles le traitté de leur futur mariage en
la forme suivante.
Scavoir que les futurs Seront Communs en tous biens meubles quils ont
auront et acquets quils feront pendant leur Communauté Conformement
a la Coutume de Bourgogne.
Le futur donnera des Bagues et Joyaux a la future pour le jour de
leurs noces en valeur de la Somme de dix huit livres.
Si Douaire a lieu la future Sera douée sur les biens du futur d’un
douaire divis et prefix reglé presentement entre les parties a trois livres
par an rachetable par les heritiers du futur d’une somme de trente livres
une fois payée.
Le futur se marie pour tous Ses biens echus Consistant en meubles, effets
et linges de menages, habits et linges servant a sa personne, Betail et
grains ensemmensés le tout veu et reconnu par la future et ses parents qui en
sont Contents et Estimé a la somme de Deux Cent livres, non compris
la somme de quatre vingt livres quil promet de rendre en ages de majorité
ou dEstablissement a ses deux Enfans mineurs de Son mariage avec

deffunte Agathe Monin, lequels Seront nouris Elevés et Entretenus aux
frais de la Communauté jusqu’aux dits tems de majorité ou d’Etablissement
sans aucune repetition de la par de la future ni des Seconds, au moyen
de laquelle somme de quatre vingt livres lesdits mineurs ne pourront rien
repeter a leur pere des droits tutellaires quil lui avoit assurés après
le déces de leur mere.
Et la future Se marie pour Ses Epargnes seulement Consistant
en Ses habits linges et nippes Servant a Sa personne, meubles effets et
linges de menage le tout veu et reconnu par le futur et Ses parents e
estimé a la Somme de Cent trente livres.
Sur les Constitutions dottalles cy Dessus chacun des futurs ameublira
dans la Communauté la Somme de Cinquante livres et le surplus de leurs
dottes sortira a Chacun nature d’ancien.
La dissolution de la Communauté arrivant le Survivant des futurs
prelevera avant tout partage les linges et habits servant a Sa personne
Son lit garny et une armoire ou pour lesdits lit et armoire la Somme
de Cinquante livres a Son Choix. Et outre ce la future en cas de
Survie prelevera Ses Bagues et Joyaux ou la Somme de dix huit livres a
Son choix.
Les futurs Se reservent touttes Successions directes ou Collateralles pour
y succeder chacun de Son Chef quand aux Immeubles a légard des meubles ils
demeureront Confondus dans leur Communauté.
Se Reservent pareillement les futurs le pourvoir de disposer en faveur
l’un de l’autre de la totalité ou de parties de leurs biens par tels actes
que bon leur Semblera derogeant pour ce regard a la Coutume de
Bourgogne, … le futur Se Conformant a lEdit des Secondes
noces le Cas arrivant.
Ce qui n’est point reglé par le present traitté Sera reglé
suivant la meme Coutume.
Dont les parties sont Contentes promettant les futurs de Se
representer Incessament en face de léglise pour y recevoir la benediction
nuptialle aux peines de Droit. Pour sureté et Execution obligent
generallement leurs biens par la Cour de la Chancellerie & Renoncant &
fait leu et passé en lEtude dudit notaire en presence et de lagrement
de Jean Baptiste Baudement manouvrier a vilers les pots frere
du futur, dEtienne Lucit laboureur audit lieu son oncle, de
Jean Monin laboureur a flammerans oncle des mineurs du futur et
leur curateur, d’Agathe Faidey belle mere de la future et de
Toussaint Lucot marchand a Pluvet Son parain et Encore en presence
de messieurs Pierre Mussot et Jean Naptiste Sautet huissiés demeurant a
auxonne temoins requis et Soussignés avec … le futur, ledit Baudement
ledit, Monin et ledit Toussaint …, la future, son pere, sa belle mere,
et ledit [acte flou] ayant declare ne scavoir signer de ce Enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.