1762 cm Royer Pierre – Rey Anne

source: AD21 4E18 art. 13 Me Serdet

L’an mil sept cent soixante deux le
seizieme aoust avant midy pardevant le notaire
royal de la ville d’auxonne y residant soussigné
et en presence des temoins au bas nommés, aux
Granges de ladite ville d’auxonne en la maison ou
reside Anatoile Gautet veuve de Pierre Coureux
en son vivant manouvrier auxdites Granges y
demeurante ont comparus en leurs personnes
Pierre Royer manouvrier demeurant a Mailly
Chatel ayant déja eté marié d’une part.
Et Anne Rey fille majeure de deffunt Claude
rey en son vivant manouvrier aux Granges
d’auxonne procedante en tant que besoin de
l’autorité de ladite Antoile Gautet sa mere cy presente
et l’autorisante d’autre part.
Lesquelles parties des avis et consentements
de leurs parents et amis cy present assemblés
ont fait et font entre elles les traittes et accords
de leur futur mariage ainsy que sensuit.
Seront lesdits Pierre Royer et Anne Rey
mariés uns et communs en tous biens meubles
acquets et conquets qu’ils ont auront et feront
suivant la coutume de ce pays et Duche de
Bourgogne.
Donnera le futur Epoux a la future Epouse pour
le Jour de la Celebration de leurs noces des

Bagues et Joyaux en valeur de la somme de
trente livres dont ledit futur fait par cette donnation
entre vifs a ladite future acceptante pour luy sortir et
aux siens nature de propre et ancien ladite donnation
sujette a Insinuation aux frais dudit futur a
peine de dommage et Interests reglés a la chose
même.
Douaire ayant lieu sera douée la future Epouse
sur les Biens du futur Epoux, dun douhaire divis et
prefixe de la somme de soixante livres une fois
payée par les heritiers dudit futur qui en fait
aussy donnation a ladite future acceptante de ce en
quoy ledit douaire pouroit exceder le coutumier
ladite donnation aussy sujette a Insinuation aux
frais dudit futur la future se departant expressement
de tout plus ample douaire.
Se consistue en dot ledit futur la somme de quatre
cent livres consistant en bons meubles effets nippes
et linges vus et reconnus par la future et ses
parents qui en sont contents.
En consideration dudit futur mariage ladite Anatoile Gautet
constitue en dot a ladite Anne rey sa fille la somme de
trois cent livres consistante en habits et linges
servant a sa personne un lit garny une armoire
son troussel une génisse de lage de dix huit mois
et autres Bons effets vus et reconnus par le futur et
ses parents qui en sont contents et tout tant
pour ses droits paternels qu’en avancement d’hoirie
de ladite Gautet sa mere.
Outre quoy ladite Anne Rey future se constitue une
somme de cinquante livres provenante de ses
epargnes propres et particulieres consistant en

une mere vache et une genise qui sont en sa
puissance aussy vu et reconnu par ledit futur et
ses parents qui sen sont contante.
Sera ameubly et confondu dans la future
communauté sur chacune des constitutions dotalles
cy dessus la somme de cinquante livres quant
aux surplus desdites constitutions, elles sortiront auxdits
futurs et aux leurs Chacun en droit soy nature
de propre et dancien comme si le tout eut fait
tronc et double tronc en leurs familles.
Arrivant la dissolution du futur mariage le
survivant aura et emportera avant tout partage
ses habits et linges servant a sa personne avec
une chambre garnie ou pour Icelle une somme
de cent livres au choix du survivant outre quoy
si cest la future qui survit elle prelevera
encre ses precipuités matrimonialles cy devant
stipulées.
Se reservent lesdits futurs toutes successions directes
ou collateralles qui pouront leur arriver pour
leur sortir et aux leurs chacun en droit soy nature
de propre et d’ancien a l’exeption des meubles
meublants desdites successions seulement qui seront
ameublis et confondus dans ladite communauté.
Se reservent encore lesdits futurs le pouvoir et la
faculté de disposer au profit l’un de lautre de tout
ou de partie de leurs Biens present et avenir soit
en propriété ou en usufruit, soit entrevifs ou a
cause de mort par tels actes donnation ou
testaments que bon leur semblera derogeant
expressement pour cet article comme pour le
précédant a la coutume de Bourgogne en tous
ce quelle peut porter de contraire.
Et les choses ainsy reglées les parties ont promis de
se presenter Incessament en face de notre mere Ste
Eglise pour y recevoir la Bénédiction nuptialle a
peine d’Interets et depens. Dont acte pour sureté
les parties obligent Biens & Chancelerie & renoncant &
fait leu et passé auxdites Granges dAuxonne en
presence de Jean Constantin laboureur demeurant
a Mailly l’Eglise beau pere du futur a cause de
Catherine Jovignot sa mere femme dudit Constantin de
Claude Royer laboureur a Mailly Chatel frere du
futur, de François Royer laboureur audit Mailly
Chatel oncle dudit futur de Jean rey laboureur
demeurant aux Granges d’Auxonne frere de la future
de Jacques Rey aussy laboureur auxdits Granges aussy
frere de la future, de Jean Cestre aussy laboureur
auxdites Granges beau frere de la future a cause de
Margueritte Rey sa femme, de Pierre Gautet
laboureur auxdites Granges, cousin germain de la
future et Anne Beaumont veuve d’Antoine Seuret
laboureur auxdites Granges maraine de la future et
encore en presence de sieur Jacques Roussel Bourgeois a
auxonne et du sieur Philippe Gavignet praticien en ladite
ville témoins expressement appelles requis et sont soussignés
avec ledit futur ladite Anatoile Gautet ledit Constantin ledit
François Royer ledit Jean Cestre ledit Gautet et moy ledit
notaire quant a ladite future et a tous les autres parents ils
ont declares ne seavoir signer de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *