1700 cm Cerf Jacques – Rollin Magdelaine

source: AD21 4E20 art. 11

Au nom de Dieu amen
lan mil sept cent le
douziesme jour du mois dapril apres midy
a Auxonne pardevant le notaire Royal soubsigné
et en presence des tesmoins au bas nommés, Ont
Comparus en leurs personnes Jacques Cerf
fils de feut Jean Cerf laboureur a Labergement
et de Marguerite Baudry ses pere et mere
ladite Baudry presente et authorisant quant a ce
sondit fils d’une part.
Et Magdelaine Rollin fille de feu de François
Rollin chertier? a Auxonne et de Claudine
Chaumant icelle a present femme dEstienne
Arbillant present et authorisant quant a ce
laditte future espouse d’autre part.
Lesquelles parties des advis de leurs parents
et amis pour ce assemblés ont faits et font
entreux les traittés de mariage et choses
suivantes.
Scavoir que lesdits futurs espoux et espouze
seront maries unis conjoints et associés par
ensemble suivant la general coustume du pais
et Duché de Bourgogne quest par moityé meubles
quils ont auront et acquests quils feront constant
leur futur mariage.
Suivant laquelle coustume lespouze

sera douhée sur les biens de lespoux d’un douhaire
divis et racheptable pour une fois par les
heritiers de lespoux de celle de trente livres,
moyennant quoy ladite espouze cest de partye
de tous douhaire divis et coustumier.
Sera donné par lespoux a lespouze des
Bagues et joyaux pour le jour des nopces jusqua
la somme de quinze livres.
En faveur duquel mariage ladite Baudry mere
de lepoux luy a promis et constitue en dot
la somme de deux cent
cinquante livres compris vingt livres quelle luy
doit pour ses droits paternel, scavoir cent livres
en deniers clairs, les fruits de deux journaux
et entier de bled fromant, et de seigle, et le surplus
en un habit de nopce et autres bons effets de valleur
de cent cinquante livres, plus un demy journal
de terre finage de Labergement lieudit au buisson
mogniol donne audit futur espoux par ledit feut
Cerf son pere par sa disposition du cinq novembre 1694
Recu de moy ledit notaire et finallement deux tiers
de terre au champ Rougeot pres du moullin
a Lanault? acquis par ledit futur espoux de ses
gains et espargnes particullieres, duquel demy
journal de terre au buisson nogniol ledit espoux
jouira des a present ladite Cerf sa mere luy en
faisant des a present labandon de laquelle

Constitution lespoux en ameubliera dans la
Communauté cent cinquante livres et tout le
surplus luy sortira pour luy et les siens nature
dantien heritages subject a retour en quelque
main que le tout puisse passer.
Et a legard de ladite future espouze elle s’est
mariée pour ses gains et espargnes particullieres
Consistant en un lit garny troussel habits
de nopces paire d’armoire et autres bons effets
en valleur pour le tout de la somme de trois
cent livres Compris la valleur d’une …
d’un an que ledit Arbillon son beau pere luy a
donné en faveur de son mariage et pour raison
de lamityé quil a pour elle de laquelle
constitution il en demeure ameubliy dans
la Communauté la moityé qu’est cent cinquante
livres et le surplus luy sortira pour elle
et les siens nature dantien heritage subject
a retour en quelque main que le tout puisse
passer moienant quoy ledit Arbillon et Chaumant donneront
quittance de vingt livres de droit paternel qui les debourseront.
Et parce que lesdits futurs espoux et espouse
feront leur residance avec ladite Baudry Iceux
seront nouris et entretenus eux et les enfants
qui naitront de leur mariage aux frais de
leur dite mere qui payera les chailles au ciré
lesquels ils pourront
estre tenus outre quoy cultiveront les heritages

que ledit futur et ceux quil pourra admodier
et jusqu’a la quantité de six journaux pendant
le temps de ladite residance les fruits desquels iceux
futurs mettront a leur proffit.
Seront lesdits futurs espoux et espouse acquittés de
tous debits par leur pere et meres jusqua ce jourd’huy.
Advenant la dissolution de la presente
communauté par le deces de lun ou de lautre
des maries en ce acs le survivant deux aura
et emportera avant partage ses habillements et linges
servant a sa personne avec un lit garny et une
paire darmoire en lestat que le tout sera, et outre
ce aura ledit survivant.
Scavoir lespoux ses armes et lespouze ses
joyaux ou pour la valleur de lun et lautre la
somme de quinze livres et a leur choix.
Se reservent lesdits mariés le pouvoir de ce faire
dont au proffit de lautre tous traités de leurs biens
ainsy que bon leur semblera.
Commaussy les successions quils leur peuvent
arrivés pour leur sortir chacun a leur egard
nature dantien heritages a la reserve des meubles
meublans seullement.
Dont et du tout ce que dessus les partyes sont
contantes et daccord promettent respectivement
satisfaire et nottament les mariés de se
retrouver incessament en face de Sainte Esglise
pour y recevoir la benediction nuptialle a peyne
dinterests et despens pour seurete de quoy ils ont
obligés leur biens Chancelerie et renoncant. Fait et passé
audit Auxonne en presence de messire Claude Joseph

Guye seigneur
de Labergement conseiller
au parlement de Bourgogne, Hugue Morisot
maistre chirurgien, messire François Dautecloche
conseiller du Roy grenetier au grenier a sel d’Auxonne,
Pierre Godin baptelier, Anthoine Couroux, Jacques
Trouillard, François Rollin, Claude Collard,
Val Theuret, Richard Baudry, Claude Godin le
jeune, Claude Nicolardot, Claude Gavignet,
Anthoine Clerc, Bonnaventure Pallionne
parents et amis des parties Claude Bergerot
aussy leur parent, Et Jacques Charbonnier
clerc tesmoins les parties cy devant nommés
scachant escrire lont faite les autres ayant
declares ne le scavoir faire de ce enquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *