Jeanne Richard est née le jeudi 12 mars 1840 à Villers-les-Pots (21), elle est la fille de Pierre Richard, manouvrier et de Jeanne Valanchot.

Jeanne perdra très tôt ses parents, sa mère décède quand elle avait 14 ans, le 28 août 1854 à Villers les Pots (21). Jeanne avait 16 ans, lorsque son père meurt en mer à bord de la corvette l’Egérie, le 4 novembre 1856.

Lire la suite de

Pierre Richard est né le jeudi 25 juillet 1816 à Collonges-lès-Premières (21). Il est le fils de Jean-Baptiste Richard, 22 ans, manouvrier et de Catherine Dauvernet, 25 ans. Pierre est le second enfant, son frère aîné, Jean-Baptiste, est né le 22 mai 1814 mais décéda le 25 octobre 1815 à Collonges lès Premières (21). Pierre aura un petit frère, aussi appelé Jean-Baptiste. Ce dernier naîtra le 23 novembre 1818.

Le 3 novembre 1821, Pierre se retrouve orphelin de père. Celui-ci décède âgé de 27 ans.

Lire la suite de

Louis Gaudin est né le 15 août 1890 à Villers les Pots (21), il est le fils de Eugène Gaudin, 25 ans, manouvrier et de Seichon Marie Anne Philomène, 22 ans, manouvrière.

Ses parents vivront toute leur vie dans la commune, rue de la Galère.

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard

ce qui reste de la maison

Louis est l’aîné de quatre enfants.

En 1911, Louis est recensé par l’armée. Il est inscrit sous le n°51 du canton d’Auxonne. Il est incorporé le 14 octobre 1911 au 4e Régiment du Génie. Le 3 février 1912, il est réformé temporairement pour « dyspepsie et anémie ». Le 5 août 1912, il est rappelé à l’activité par la comission spéciale de réforme d’Auxonne. Le 9 août 1912, il est rappelé à l’activité, il est incorporé au 4e Régiment de Génie. Le lendemain 10 août, il arrive au corps et sapeur de 2e classe sous le matricule Lire la suite de

Malarbet Simon est né le 5 avril 1684 à Labergement-les-Auxonne (21) , il est le fils de Claude Malarbet et de Marie Bonnot. Il sera  baptisé le lendemain 6 avril, il a eu pour parrain Simon Gavignet Simon et pour marraine Catherine Annequin,  tous deux de Labergement.

Simon sera laboureur comme son père.

Il se marie avec Etiennette Racle le 5 avril 1711 à Labergement-les-Auxonne (21). Elle est la fille de Pierre Racle et de Claudine Garnier. Ils ont passé un contrat de mariage le 15 mars 1711 devant Me Lebeau à Auxonne (21). Ils auront cinq enfants:

  • Anne née le 30 octobre 1713
  • Claude né le 24 mars 1715
  • Françoise née le 17 septembre 1716
  • Claude vers 1718 et décédé le 9 octobre 1719
  • sans vie le 4 octobre 1719

Lire la suite de

Eugène Gaudin est né le 24 février 1865 à Villers-les-Pots (21), il est le fils de Claude Gaudin, 30 ans et de Jeanne Richard, 24 ans, tous deux manouvriers.

Son père Claude décède quand il avait deux ans, le 14 juin 1867 à Villers-les-Pots (21).,

Eugène et sa mère vivront rue de la Galère à Villers les Pots (21).

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard (source: Google Map)

Lire la suite de

Claude Gaudin est né le 27 novembre 1834 à Villers-les-Pots (21), il est le fils de Claude Gaudin, 36 ans manouvrier et de Françoise Raboisseau, 34 ans sans profession. Il a déjà cinq frères et sœurs à sa naissance, tous nés à Villers-les-Pots (21) :

  • Marguerite, née le 15 novembre 1823
  • Reine, née le 6 décembre 1825
  • Françoise, née le 1 janvier 1828
  • Pierre, né le 20 mars 1830
  • Louise, née le 10 juin 1832

Viendront ensuite 2 autres enfants:

  • Anne, née le 22 février 1837
  • Claude, né le 17 août 1840

Claude Gaudin (le père) meurt le 16 octobre 1854 à Villers-les-Pots (21), âgé de 56 ans.

Lire la suite de

Jean-Baptiste Valanchot voit le jour sous le règne de Louis XV.

Il est né le samedi 19 novembre 1768, fils de Claude Valanchot, cultivateur 35 ans et de Marie Jurain âgée d’environ 20 ans.
A sa naissance il a deux frères et un demi-frère que son père a eu de son précédent mariage d’avec Reine Chabet.

Le 9 décembre 1788, Marie Jurain, sa mère décède à l’âge de 50 ans.

Lire la suite de

Je m’appelle Jean-Baptiste Bretin, je suis né sous le règne de Louis XV, le lundi 3 août 1733 à Labergement les Auxonne (21), mes parents, Jean Bretin, manouvrier et Marguerite Bouchard me font baptiser le jour même comme veut la tradition. Mon parrain est Jean-Baptiste Rigey et ma marraine Anne Bazenet.

Je suis le cadet de trois enfants. Il y a eu Anne notre grande sœur, née le 28 novembre 1725 que je n’ai jamais connu car elle n’a vécu que quatre ans. Puis il y a Catherine qui est née cinq ans avant moi, le 11 juin 1728.

J’exerce le métier de laboureur, et m’établie à Labergement les Auxonne (21).

En 1734, ma mère tomba malade. Le 26 mars, en prévision de la mort, elle fait devant le notaire Verdelet d’Auxonne (21), une donation à cause de mort. Heureusement, elle se rétablira puisqu’elle assistera en 1756 aux mariages de Catherine et au mien.

Je me marie donc le 20 janvier 1756, j’épouse Claudine Drouelle qui était âgée de 26 ans, elle est originaire comme moi de Labergement les Auxonne (21). Elle est la fille de Jacques Drouelle, aussi laboureur et de Barbe Bazenet Barbe. Le 16 novembre de la même année j’assiste au mariage de ma sœur Catherine qui a épousé Jacques Begrand.

Lire la suite de