source: AD21 4E21 art. 72 Me Lebaut

Pardevant les notaires Royaux de la
ville dauxonne y Residans soussignes
Cejourdhuy dix neuf feuvrier mil
sept cent cinquante sept avant midy audit
auxonne a comparu Claude Paris paicheur demeurant
au village de Poncey lequel a declaré avoir
pris et Retenu a titre dadmodiation pour
le temps et terme de trois années consecutives
qui commenceront le jour de feste saint
george vingt trois avril prochain pour
finir apres lesdittes trois années revolues
de Claude Bossu mugnier et farinneur
demeurant au moulin dudit Poncey cy
present et luy delaissant audit titre et
pour ledit temps les meix maison
grange ecuries, jardin, verger, aisances,
appartenances, et dependances, appartenantes
audit Bossu scituée audit village de
Poncey en la Rue de Saone ayant pour
Lire la suite de

source: AD21 4E19 art. 26 Me Robardet

L’an mil sept cent huit
le trentiesme juin avant midy
au lieu dauxonne En lestude Et
pardevant le soubsigné notaire
Royal y Residant Et En presence
des tesmoins au bas nommé a
comparu en sa personne
Toussaint Bossu manouvrier a
Foufferans lequel a par les
presentes pour luy et les siens
fait vente Et Remise a
perpetuité a Anatoire
Bossu son frere cy present
et acquerant aussy a perpetuité
pour luy et les siens les trois
quarts Des meix et maisons
scitués audit Pleuvet proche
du ruissau Joignant du
couchant monsieur lieutenant
criminel dauxonne du levant

Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 244

Pardevant Me Pierre Bernard
notaire à la résidence d’Auxonne (Côte d’Or) soussigné
en présence des temoins plus bas nommés, aussi soussignés.
Le vingt six juillet mil huit cent quatre vingt deux
A Comparu
Madame Françoise Garnier sans profession épouse
asssitée et assossiée de Monsieur Jean Bossu propriétaire cultivateur avec
lequel elle demeure à Poncey canton d’Auxonne.
Laquelle dûment autorisée, a par les présentes fait donation entre
vifs, mais pour le cas seulement où le donataire ci après
nommé lui surviverait:
A nommé ledit Jean Bossu son mari, ici présent et
acceptant.
De l’usufruit et jouissance sa vie durant de … et
biens …. et …. , droits et actions quelconques qui
lui appartinedront au jour de son décès, et composeront sa succession,
en quelque lieu que les dits biens soient dus ou désirés, sans aucune
exception en réserve.
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 244

Pardevant Me Pierre Bernard
notaire à la résidence d’Auxonne (Côte d’Or) soussigné
en présence des témoins plus bas nommés, aussi
soussignés,
le vingt six juillet mil huit cent quatre vingt deux
A comparu:
Monsieur Jean Bossu propriétaire cultivateur demeurant
à Poncey, canton d’Auxonne.
Lequel a par ces présentes fait donation entre vifs, mais
pour le cas seulement où la donatire ci après nommée, lui suriviverait
A Madame Françoise Garnier son épouse demeurant avec
lui, ici présente et acceptant sous l’autorisation de son mari.
De l’usufruit et jouissance sa vie durant de tous les biens
meubles et immeubles, droits et actions, qui lui appartiendront
au jour de son décès et composeront sa succession, en quelque lieu que
lesdits biens soient dus ou désirés sans aucune exeption ni réserve.
Pour la donataire entre en jouissance et possession desdits
biens le jour même du décès du donateur.
Lire la suite de

Louis Gaudin est né le 15 août 1890 à Villers les Pots (21), il est le fils de Eugène Gaudin, 25 ans, manouvrier et de Seichon Marie Anne Philomène, 22 ans, manouvrière.

Ses parents vivront toute leur vie dans la commune, rue de la Galère.

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard

ce qui reste de la maison

Louis est l’aîné de quatre enfants.

En 1911, Louis est recensé par l’armée. Il est inscrit sous le n°51 du canton d’Auxonne. Il est incorporé le 14 octobre 1911 au 4e Régiment du Génie. Le 3 février 1912, il est réformé temporairement pour « dyspepsie et anémie ». Le 5 août 1912, il est rappelé à l’activité par la comission spéciale de réforme d’Auxonne. Le 9 août 1912, il est rappelé à l’activité, il est incorporé au 4e Régiment de Génie. Le lendemain 10 août, il arrive au corps et sapeur de 2e classe sous le matricule Lire la suite de

source: AD21 4E21 art. 68

Lan mil sept cent quarente un le vingt
deuxieme jour du mois d’octobre avant midy a Auxonne en
l’étude et pardevant le soussigné notaire royal de ladite ville y residant et en
presence des temoins enfin nommés ont comparus en leurs personnes
Jean Bossu fils de feu Toussaint Bossu manouvrier demeurant à Fouffrans du
corps de Marie Baudry ses pere et mere procedant et autorisant que besoin
seroit de l’authorité de Jean Ponsot laboureur à Beire le fort son cousin cy
present et lauthorisant quant a ce d’une part.
Jeanne Bazenet veuve de Toussaint Guignie manouvrier demeurant a Premiere
d’autre part.
Lesquelles partyes des authorités susdittes et de lavis de leurs autres parents
et amis cette part assemblés ont fait et font entre elles les traités et accord de
mariage en la forme et maniere que suivent.
Lire la suite de

Alphonse Claude Ravier est né le 26 septembre 1888 à Tart-le-Haut (21). Il est le fils de François Ravier, manouvrier et de Marie Célestine Clerget. Alphonse Claude sera l’aîné de huit enfants.

Avec ses parents, ils démènagent souvent:

  • de 1888 à 1896 à Tart-le-Haut (21)
  • de 1898 à 1900 à Marliens (21)
  • de 1903 à 1906 à Varanges (21
  • en 1911 à Genlis (21

Lire la suite de

Alexandre Claudine est née et a passé toute son enfance à Magny-Mobtarlot (21), village de 350 habitants. situé à 9 km d’Auxonne (21).

cassini_magny-montarlot

Claudine Alexandre est née le 6 aout 1831 à Magny-Montarlot, c’est son père qui a déclaré sa naissance à la mairie devant le maire Bossu, en présence de Converset Claude, propriétaire et Vadot Denis, cultivateur tous deux de la commune. (source: registres de l’Etat Civil de Magny-Montarlot (21), AD21).

A sa naissance, ses parents,  Louis Alexandre, coupeur et Jeanne Parisse, journalière, depuis 3 ans. Ils ont déjà  deux enfants, dont seulement la fille à survécu. Son père a eu cinq autres enfants d’un premier mariage avec Jeanne Tannière, dont seulement une seule fille a survécue. Ainsi le couple Alexandre-Parisse se retrouve avec trois enfants.

Lire la suite de

Marie Victorine Lovy est née et a probablement passé son enfance à Auxonne (21). A l’époque Auxonne comptait environ 6000 habitants.

cassini_auxonne

(source Gallica)

 

Marie Victorine Lovy est née le 23 avril 1862, ses parents, Joseph Justin Lovy est garde auxilliaire au Chemin de Fer et sa mère Félicie Bourdin est sans profession. C’est son père qui déclare sa naissance. Ses parents sont mariés depuis un peu plus d’un an. Marie Victorine Lovy sera l’înée de deux filles.

Lire la suite de