source: AD21 4E20 art. 14

Lan mil sept cent dix le
dix huitieme du mois de febvrier
avant midy au village de Villers les Pots
et pardevant le notaire royal de la ville
d’Auxonne soubsigné et en présence
des tesmoings au bas nommés ont
comaprusen leur personnes Hugue
Collin fils de feu Estienne Collin laboureur
au dit lieu et de Genevieve Gavignet
presente et authorisante quant a ce son
dit fils d’une part.
Et Denise Fusiée fille de furent Claude
Fussie laboureur au maime lieu
et de Claudine Bordet ses pere et
mere procedante cette part de l’authorité
de Jean Fusié et Pierre Bordet ses
oncles ses tuteur et curateur d’autre part.
Lesquelles parties des advis de leurs parents
et amis pour ce assemblés ont fait et
font entre eux les traittés de mariage
et choses suivantes.
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 194

L’an mil huit cent quarante sept le
mardi vingt trois du mois de février heure de neuf
du matin, après le décès de Françoise Guedeney au domicile
de son mari ci-après nommé:
A la requête:
De M. Nicolas Collin cultivateur demeurant
à Poncey veuf en premières noces de Dame Françoise Guedeney
sus nommé.
Agissant tant en son nom personnel à cause
de la communauté de biens qui a existé entre lui
et la défunte sa femme aux termes de leur contrat
de mariage dont l’analyse sera lu plus bas
que comme tuteur de François Collin
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 194

Pardevant Me Pierre Bernard et son
collègue notaires à la résidence d’Auxonne, arrondissement
de Dijon, Côte d’Or, soussignés.
Le vingt avril mil huit cent quarante sept
Ont Comparu:
M. François Briot cultivateur, demeurant
à Athée;
Fils majeur de M. Claude Briot culti
vateur propriétaire, demeurant audit Athée
et de Dame Jeanne Camp
Les père et mère Briot, à ce présent, autorisant
leur fille aux effets ci-après.
D’une part.
Et Mademoiselle Jeanne Collin, fille majeure de
M. François Collin qui était cultivateur proprié
taire à Poncey, où il est décédé le huit septembre mil
huit cent quarante cinq, et de Dame Jeanne Nicolas
sa veuve, domicilié avec lad demoiselle Collin, audit
village de Poncey.
La dame veuve Collin a ce présente, autorisant
aussi sa demoiselle.
D’autre part.
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 194

Pardevant Pierre Bernard et son collègue
notaires à la résidence d’Auxonne, département de la Côte d’Or
soussignés.
Le vingt cinq janvier mil huit cent quarante sept
On Comparu
Jeanne Amanton veuve de Pierre Collin qui était
manouvrier à Villers les Pots, canton d’Auxonne où elle est
domiciliée.
2° et Pierre Collin-Gevrey tourneur demeurant au dit
Villers les Pots.
Les sieur et dame comparant agissant ici tant en
leurs noms personnels qu’en celui de Franços
Collin, leur fils et frère, manouvrier domicilié à
Villers les Pots, pour lequel ils se font fort solidairement
et sans division entre eux ; promettant lui faire avouer
et ratifier les présentes aussitôt qu’il aura atteint sa
majorité à peine de tous dépens dommages et intérêts.
Lesquels ont par ces présentes reconnue devoir bien
légitimement.
à M. Antoine François Saunier, propriétaire
demeurant à Auxonne, ici présent et acceptant
la somme de cent quatre vingt dix neuf francs cinquante centimes
pour solde de touts comptes entre eux jusqu’à ce jour, ainsi
qu’ils déclarent les parties.
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 120

Au nom de dieu amn lan de lincarnation
diceluy courant mil six cent soixante deux le
second du mois de février après midy
pardevant le soussigné notaire tabellion royal
et gardenotte hereditaire résidant à Auxonne
… et en présence des tesmoings en fin
nommés. Ont comparu en leur personne
Estienne Baudry laboureur à Lamarche et de
son authorité Barbe Colin sa femme
Lesquelles parties suivant la réforme porté
par leur contrat de mariage fait et
font entre elles les traité donation
soit a cause de mort ou autre …
par la meilleur forme et maniere
quelle puisse subsister ainsy que suit
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 245

L’an mil huit cent quatre vingt trois, le vendredi
vingt deux juin à une heure après midi en l’Etude et
pardevant Me Pierre Bernard notaire à la résidence
d’Auxonne (Côte d’Or) soussigné, en présence des tésmoins plus bas nommés
aussi soussignés.
Ont comparus:
Monsieur Pierre Bergé conducteur de Ponts et Chaussés, et
Dame Juliette Lempereur sa femme qu’il autorise, demeurant ensemble
à Vesoul (Haute Saône).
Madame Anne Victorine Bergé épouse assistée et autorisée de
Monsieur Jean Jules Collin propriétaire cultivateur demeurant à Athée
canton d’Auxonne.
Lesquels ont dit:
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 245

Pardevant Me Pierre Bernard notaire à
la résidence d’Auxonne (Côte d’Or) soussigné en présence
des témoins plus bas nommés aussi soussignés.
Le onze mai mil huit cent quatre vingt trois
Ont comparu:
1° Monsieur Claude Auguste Camp cultivateur demeurant
à Poncey canton d’Auxonne, fils majeur de Louis Camp cultivateur
demeurant audit lieu, et de Dame Anne Collin décédée le quatre
février mil huit cent soixante onze.
Stipulant pour lui et en son nom personnel d’une part.
2° Monsieur Louis Camp ci dessus qualifié et domicilié
agissant tant pour assister et autoriser son fils futur époux
qu’à cause de la dot qu’il va ci après lui constituer aussi d’une part.
3° Mademoiselle Marie Collin sans profession demeurant à Poncey
fille majeure de Pierre Collin décédé le dix sept mai mil huit cent
soixante dix huit et de Dame Jeanne Dullier propriétaire demeurant à Poncey
stipulant pour elle et en son nom personnel d’autre part.
4° Madame Jeanne Dullier veuve Collin ci dessus nommée
qualifiée et domiciliée.
Lire la suite de

source: AD21 4e20 art. 243

Pardevant Me Pierre Bernard notaire à la résidence
d’Auxonne (Côte d’Or) soussigné, en présence des témoins plus
bas nommés aussi soussignés.
Le vingt et un avril mil huit cent quatre vingt deux
Ont comparu:
1° Monsieur Jean-Baptiste Collin cultivateur à Poncey y demeurant
fils majeur de monsieur Jean-Baptiste Collin aussi cultivateur
et Dame Agathe Moniot sa femme demeurant ensemble audit Poncey.
Stipulant pour lui et en son nom personnel. D’une part.
Monsieur et Madame Collin-Moniot sus-nommés qualifiés et domiciliés,
agissant aux présentes pour assiter et autoriser … leur fils
futur époux aussi d’une part.
2° Mademoiselle Catherine Perron sans profession demeurant à Poncey
fille majeure de Claude Perron cultivateur et Dame Anne Thevenard
pour elle et en son nom personnel D’autre part.
Monsieur et Madame Perron-Thevenard sus-nommés, qualifiés et domiciliés
agissant aux présentes pour assister et autoriser leur fille Thérèse d’autre part.
Lesquelles parties dans la vue du mariage proposé et consenti
entre Monsieur Collin et Mademoiselle Perron ont arrêté ainsi qu’il suit les clauses et
conditions civils de ce mariage dont la célébration aura lieu très incessament
à la mairie de Poncey.
Lire la suite de