Jules Georges Frognet est né et a passé sa jeunesse à Auxonne (21), ville d’environ 6700 habitants à l’époque.

Jules Georges Frognet est né le 23 juin 1894. C’est son père qui a déclare sa naissance au Maire Emile Gruet, en présence des témoins Antoine Charlot, garde-forestier et Louis Alfred Poitet, appariteur. A sa naissance ses parents, Jules Frognet, cantonnier et Joséphine Faivret, sont mariés depuis un peu plus de quatre ans. Jules Georges Frognet a un frère aîné, Louis né en 1892, il aura un autre frère en 1895, Albert Maurice.

Au moment de sa naissance :

En 1894, Alfred Dreyfus, un capitaine alsacien de confession juive, est reconnu coupable d’espionnage. Rapidement, cette condamnation étayée par de fausses preuves devient une affaire d’Etat.1895 Les frères Lumière organisent une projection payante de cinéma. (source Bescherelle – Chronologie de l’histoire de France – des origines à aujourd’hui – aux Editions Hartier)

Lire la suite de

Georges Frognet est le grand-père du père de mon grand-père soit le bis-aïeul de mon grand-père. Le père de Georges, qui s’appelle aussi Georges, est originaire de Moissey (39) et sa mère, Françoise Chevillard d’Auxonne (21). Ils se sont mariés le 11 septembre 1827 à Auxonne (21).

Lors de la naissance de leur fils Georges, le 17 janvier 1829 à Auxonne (21), ce dernier a un frère utérien (demi-frère par sa mère) Jean, né le 4 juillet 1822.

Georges aura sept autres frères et sœurs.

Le 9 août 1830, Louis-Philippe 1er devint roi de France.

Lire la suite de

Jules Frognet est né et a passé sa vie à Auxonne (21), à cette époque Auxonne comptait environ 7000 habitants.

cassini_auxonne

source: Gallica

Jules Frognet est né le 29 mars 1860 à Auxonne (21), son père a déclaré sa naissance à Monsieur le  maire François Bouvet, en présence de Jean-Baptiste, manouvrier et de Jean Lassagne, paveur. A sa naissance, ses parents, Georges Frognet, cultivateur et Catherine Robardet, sont mariés depuis janvier 1860. Ils habitent aux Granges dites du Pont de Pierre, maison n°17. Jules Frognet sera l’aîné de quatre garçons.

Lire la suite de

Marie Eugènie Tarnaux est née le 18 septembre 1898 à Saulnes (54), elle a un frère jumeau Evariste Henri Auguste. C’est leur père Nicolas Joseph Tarnaux, ouvrier mineur, qui a déclaré leurs naissances, on apprend aussi qu’il n’est pas marié avec Elisa Martin, leur mère.

Evariste décède l’année suivante, le 9 janvier 1899 à Saulnes (54).

Au moment de sa naissance: Lire la suite de

Frognet Louis est né et a passé sa jeunesse aux Granges d’Auxonne. A cette époque Auxonne comptait environ 6700 habitants.

cassini_auxonne

Auxonne sur la carte de Cassini (source Gallica)

Louis est né le 26 janvier 1892, son père déclare sa naissance le lendemain à la mairie. A sa naissance, ses parents Jules Frognet et Joséphine Faivret sont mariés depuis deux ans, ils n’ont pas d’autres enfants connus. Jules sera l’aïné de trois enfants dont le dernier vivra moins d’un an.
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 205

Pardevant Me Pierre Bernard et son collègue
notaires impériaux à la résidence d’Auxonne (Côte d’Or) …
Le quatre janvier mil huit cent soixante
Ont Comparu
Messir Georges Frognet manouvrier demeurant aux
Granges d’Auxonne fils majeur de Georges Frognet manouvrier
demeurant aux Granges et de Françoise Chevillard sa
femme
Stipulant pour lui en son nom personnel D’une part
Mademoiselle Catherine Robardet sans profession demeurant aux
Granges du Pont de Pierre; fille majeure de Jacques Robardet qui était cultivateur
audit lieu où il est décédé et de Dame Françoise Chevillard
Ladite Demoiselle stipulant aussi pour alle en son nom personnel D’autre part
Madame Françoise Chevillard veuve Robardet sus-nommée
Agissant tant pour assister Mademoiselle sa fille qu’à cause de la
Dot qu’elle va ci-après lui constitutuer aussi D’autre part
Lesquelles parties dans la vue du mariage proposé et convenu
entre Monsieur Frognet et Mademoiselle Robardet ont arrêté ainsi qu’il
suit les choses et conditions civiles de ce mariage dont la célébration aura
lieu très incessamment à la mairie de Auxonne
Lire la suite de

 

source: AD21 4E20 art. 194

Pardevant Me Pierre Bernard et son collègue
notaires à la résidence d’Auxonne, département de la
Côte d’Or soussignés.
Le seize avril mil huit cent quarante sept
Ont comparus.
M. Georges Frognet, manouvrier demeurant aux Granges d’Auxonne
et de son autorité procédante dame François Chevillard
sa femme.
Lesquels pour eux et les leurs tous solidairement
obligés, sans divisions ni ordre de discussion, ont par ces
présentes déclaré prendre à titre de bail à cheptel,
moitié croit et décroit.
De M. François Miot-Schneider, cordonnier
domicilié à Auxonne, ici présent et délaissant audit titre
trois mères-vaches
Lire la suite de

Son père Jean-Baptiste Frognet est originaire de la commune de Pesmes (70) il était cultivateur. Sa mère Jeanne Françoise Roy est originaire du Jura peut être de la commune de Serre-les-Moulières (39) là où s’est déroulé leur mariage le 18 janvier 1787.

Georges Frognet est né six mois avant l’attentat contre Bonaparte (24 décembre 1800), soit le 23 messidor an VIII (12 juillet 1800) à Moissey (39), il est le septième enfant dont seulement six ont survécus.
Le 25 janvier 1803, Pierre Rémi, le frère de Georges, décède, il est âgé de 3 ans.Lire la suite de