source: AD21 4E21 art. 72 Me Lebaut

L’an mil sept cent cinquante
sept le vingt sixieme jour
du mois de juin apres midy a
auxonne en letude et pardevant le notaire Royal de ladite ville
y Residant soussigné et en presence des temoins au Bas
nommer, ont Comparus en leurs personnes, Estienne
Champion mannouvrier demeurant a la thuillerie de
Champagney veuf dAnatoile Damougeot Dune part.
Et Magdelaine Baranger fille majeure de deffunts
Claude Baranger mannouvrier demeurante a Labergement prest
dauxonne et de Margueritte Gaudin ses pere et mere, procedante
entant que Besoin de lautorité de Claude Godin son oncle
maternel et son tuteur cy present et autorisant laditte Baranger
sa niece quant a ce Dautre part.
Lesquelles partyes de lautorté susdite et de lavis de leurs
parents et amis cettayant assembles, ont fait et font entre elles
les traittés et accords de leur futur mariage en la forme et
maniere que s’en suit.
Lire la suite de

source: AD21 4E20 art. 23

Lan mil sept cent quarante neuf le dix
neuf juillet apres midy a auxonne pardevant
les notaires Royaux de la meme ville
y residant soussignés ont comparus en
leur personne les parties apres
nommées.
Seavoir Philipe Gaudin fils marin de
Pierre Gaudin manouvrier a Labergement
les auxonne dune part.
Et Françoise Gautet veuve de Denis Faitre
manouvrier aux granges d’auxonne d’autre.
Lesquelles parties ont fait et font entre
elles les traites et accord de futur mariage
a la maniere suivante.
Lire la suite de

Louis Gaudin est né le 15 août 1890 à Villers les Pots (21), il est le fils de Eugène Gaudin, 25 ans, manouvrier et de Seichon Marie Anne Philomène, 22 ans, manouvrière.

Ses parents vivront toute leur vie dans la commune, rue de la Galère.

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard

ce qui reste de la maison

Louis est l’aîné de quatre enfants.

En 1911, Louis est recensé par l’armée. Il est inscrit sous le n°51 du canton d’Auxonne. Il est incorporé le 14 octobre 1911 au 4e Régiment du Génie. Le 3 février 1912, il est réformé temporairement pour « dyspepsie et anémie ». Le 5 août 1912, il est rappelé à l’activité par la comission spéciale de réforme d’Auxonne. Le 9 août 1912, il est rappelé à l’activité, il est incorporé au 4e Régiment de Génie. Le lendemain 10 août, il arrive au corps et sapeur de 2e classe sous le matricule Lire la suite de

source: AD21 4E21 art. 71

L’an mil sept cent cinquante deux
le sixieme jour du mois d’avril avant
midy pardevant le notaire royal de la ville d’Auxonne
y residant soussigné, au village de Flagey ou je me
suis expres transporté, et en presence des temoins au bas
nommes, ont comparus en leurs personnes Denis
Grozoz fils de feu Pierre Grozoz laboureur demeurant
a St Seigne en Bache, procedant de l’autorité de Anne
Robert sa mere sy presente et autorisante sondit fils
quant a ce d’une part.
Anne Gaudin fille procedante de l’autorité de
Claude Gaudin marchand demeurant audit Flagey, et
de Anne Guay sa femme cy presente et autorisante
pareillement au fait des presentes leur ditte fille
d’autre part.
Lesquelles partyes des predittes autorités et des
avis et consentements de leurs autres parents et amis cette
part assemblés et cy apres nommes ont fait et font les
traites alliances et accords de mariage qui suivent.
Lire la suite de

Eugène Gaudin est né le 24 février 1865 à Villers-les-Pots (21), il est le fils de Claude Gaudin, 30 ans et de Jeanne Richard, 24 ans, tous deux manouvriers.

Son père Claude décède quand il avait deux ans, le 14 juin 1867 à Villers-les-Pots (21).,

Eugène et sa mère vivront rue de la Galère à Villers les Pots (21).

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard

ce qui reste de la maison Gaudin-Richard (source: Google Map)

Lire la suite de

Claude Gaudin est né le 27 novembre 1834 à Villers-les-Pots (21), il est le fils de Claude Gaudin, 36 ans manouvrier et de Françoise Raboisseau, 34 ans sans profession. Il a déjà cinq frères et sœurs à sa naissance, tous nés à Villers-les-Pots (21) :

  • Marguerite, née le 15 novembre 1823
  • Reine, née le 6 décembre 1825
  • Françoise, née le 1 janvier 1828
  • Pierre, né le 20 mars 1830
  • Louise, née le 10 juin 1832

Viendront ensuite 2 autres enfants:

  • Anne, née le 22 février 1837
  • Claude, né le 17 août 1840

Claude Gaudin (le père) meurt le 16 octobre 1854 à Villers-les-Pots (21), âgé de 56 ans.

Lire la suite de

Claude Godin est né le 21 frimaire an VI (11 décembre 1797) au village de Labergement-les-Auxonne (21). Ses parents Pierre Godin, cultivateur, et Françoise Bretin ont respectivement 37 et 32 ans. Claude à un frère et deux sœurs plus âgés, Jean-Baptiste 9 ans, Françoise 7 ans et Louise 4 ans.

Claude passera son enfance à Labergement-les-Auxonne (21). Il n’y partira qu’à son mariage.

Il épouse à l’âge de 25 ans, le 13 mai 1823 à Villers-les-Pots (21), Françoise Raboisseau, 23 ans. Née à Villers les Pots (21), le 19 nivôse an VIII (9 janvier 1800), elle est la Lire la suite de

source: AD21 4E18 art. 02

L’an mil sept cent trente
quatre le quinziesme jour du mois
de juin avant midy au lieu d’Auxonne
en l’estude et ardevant le soussigné notaire
royal de ladite ville y residant et en presence des
tesmoins enfin nommés; Ont comparus en leurs
personnes Jean Gaudin laisné laboureur residant
a Labergement les Auxonne d’une part.
Et Jacquette Delestang veuve de François Langlois
vivant fendeur demeurant au Magny y résidante
d’autre part.
Lesquelles parties des avis, et consentement de leurs
parents et amis cy presents, assemblés ont fait et
font entre elles les traittés accord et alliance de mariage
ainsy que sensuit.
Lire la suite de

Amado Ricardo est né et a vécu une partie de sa jeunesse à Villasrubias, petit village de 303 habitants en 2014 (source: wikipédia). Cette commune se trouve dans la province de Salamanque à une quarantaine de kilomètres de la frontière Portugaise.

Villasrubias (Espagne) source: Google Maps

Villasrubias (Espagne) source: Google Maps

Ricardo est né le 7 février 1911, ses parents, Eugenio Amado et Sinforosa Cerrajero sont mariés depuis 10 ans. Je ne sais pas si Ricardo a des frères et soeurs aînés, je pense que oui, mais que sont-ils devenus?

Lire la suite de

source: AD21 4E21 art. 138

Lan mil huit cent cinquante six
le quatorze septembre
Pardevant Me Garnier, notaire à la
résidence d’Auxonne, arrondissement de Dijon
(Côte d’Or), soussigné, en présence des témoins enfin
nommés aussi soussignés
Ont comparu:
Sieur Gabriel Fourcault manouvrier fils majeur
de défunt Denis Fourcault et de Marie Bourgeot sa
veuve, le comparant dommicilié à Tillenay canton d’
Auxonne, avec la dite Bourgeot sa mère, présente
et consentante au mariage de son fils
d’une part
Et Demoiselle Françoise Gaudin fille majeure, sans
profession de défunt Claude Gaudin qui était manouvrier
à Villers les Pots ou la comparante demeure chez Dame
Françoise Raboiseau sa mère, cette derniere présente
et consentante au mariage de sa fille
d’autre part
Lire la suite de